Chronique de négo

Vers la stabilisation de nos emplois!

Après un mois d’avril remarquablement mouvementé, le Comité de négociation du SPPEUQAM s’attelle à nouveau à la tâche. Suite à la décision prise en Assemblée générale, le 14 avril dernier, d’adopter nos nouvelles conditions de travail qui seront en vigueur jusqu’en décembre 2025, voici quelques informations d’intérêt pour les membres du Syndicat. 

Quelques mots d’abord sur la forme prise par le règlement et ses implications. Après plus d’un an, la négociation a enfin débloqué lors du blitz de négociation des 7, 8, 9 et 10 avril dernier, lors d’une période intensive de travail de plus de 60 heures et suite à l’annonce du déclenchement de la grève pour le 11 avril.

Mot de la présidence : la négociation, un travail d’équipe!

Le 14 avril 2022, les membres ont adopté, en assemblée générale spéciale, l’hypothèse de règlement du conciliateur intervenue entre l’UQAM et le Syndicat des professeures et professeurs enseignants de l’UQAM (SPPEUQAM-CSN) dans la nuit du 11 avril. Cela nous amène vers la conclusion de la négociation pour le renouvellement de notre convention collective échue depuis le 31 décembre 2019. Nous enverrons prochainement le détail des gains obtenus à tous les membres du Syndicat. Pour voir une brève vidéo sur le vote de l’AG spéciale.

Nous ne pouvons passer sous silence l’attitude déplorable de l’université dans cette négociation.

Chronique de négo

Vote pour un règlement

Le 14 avril dernier, les membres du SPPEUQAM présentes et présents en Assemblée générale spéciale ont voté à 75,2 % en faveur de l’hypothèse de règlement déposée à 5 h 20 du matin, le 11 avril, par le conciliateur, après un blitz de 62 heures de négociation en quatre jours. Cet épisode vient ainsi clore un an et demi de négociation entre le SPPEUQAM et l’UQAM. Il reste maintenant à rédiger certaines clauses afin que les choses soient mises en place et que la nouvelle convention soit opérationnelle.

C’est dans une unité solidaire que les membres du Comité de négociation ont présenté lors de cette assemblée les points forts de la négociation.

Communiqué aux membres du SPPEUQAM – 14 avril 2022

Règlement accepté par les membres du SPPEUQAM

Les membres du Syndicat des professeures et professeurs enseignants de l’UQAM (SPPEUQAM-CSN) ont accepté, lors d’une assemblée générale spéciale tenue aujourd’hui, le 14 avril, l’hypothèse de règlement déposée par le conciliateur au petit matin du 11 avril, dans une proportion de 75,2 %.

Le règlement comporte plusieurs avancées dans différents aspects existants de la convention collective actuelle et en introduit de nouveaux. Parmi ces nouveaux aspects, on retrouve diverses mesures qui favoriseront la stabilisation de l’emploi des membres du syndicat, dont:

l’instauration d’un comté paritaire d’implantation de la stabilisation;la possibilité de déposer des dossiers d’exigences de qualification d’enseignement (EQE) dans toutes les unités académiques (faculté, école, département, institut) de l’UQAM afin de pouvoir donner d’autres cours;la création du fonds de formation EQE d’une valeur de la rémunération de 35 charges de cours;la poursuite des négociations afin que l’enseignement en ligne devienne une véritable formation à distance et que, si ces négociations achoppent, un droit de grève puisse être exercé;la révision des gabarits définissant les conditions de travail des superviseures, superviseurs de stage;la possibilité de faire de la recherche ou de la recherche-création de façon autonome;un montant forfaitaire unique pour les personnes qui ont donné des cours entièrement en ligne lors de quatre trimestres, de l’été 2020 jusqu’à l’été 2021.

Communiqué – État de la négociation au 11 avril 2022

LA GRÈVE EST SUSPENDUE

Le Syndicat s’est engagé à envoyer un message à l’ensemble de ses membres que la grève est suspendue et qu’il leur est demandé de donner leur cours.

Aucune, aucun membre ne sera pénalisé.e si elle, il ne se présente pas à son cours.

POSSIBLE RÈGLEMENT ENTRE LE SPPEUQAM ET LA DIRECTION DE L’UQAM

Les négociations se sont poursuivies dans la soirée du 10 avril et pendant la nuit jusqu’à 5h20 entre les comités de négociation du Syndicat des professeures et professeurs enseignants de l’UQAM et celui de la direction de l’UQAM. 

Suite à ce blitz de négociation, et considérant les derniers sujets toujours sur la table, le conciliateur du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale qui accompagne les parties leur a soumis son hypothèse de règlement. 

Communiqué – État de la négociation au 10 avril 2022

Le SPPEUQAM EST TOUJOURS EN NÉGOCIATION

Les négociations se poursuivent ce soir, 10 avril, entre les comités de négociation du Syndicat des professeures et professeurs enseignants de l’UQAM et celui de la direction de l’UQAM. 

Comme il est fort probable que les négociations se poursuivent cette nuit, nous ne sommes pas en mesure d’annoncer si une entente est sur le point d’éclore, bien que nous la souhaitons. On peut toutefois se demander comment il se fait que la direction de l’UQAM a dû nous faire patienter pendant plus d’un an avant qu’elle entrevoit une fraction de l’idée que ce serait une bonne chose de négocier sérieusement avec le syndicat qui représente la majorité du corps enseignant à l’UQAM! 

Communiqué – État de la négociation au 9 avril 2022

Poursuite parallèle des négociations et des préparatifs de la grève générale illimitée

À la table de négociation

Les négociations entre les parties patronales et syndicales se sont poursuivies vendredi dernier, 8 avril, tard en soirée, comme la veille, le 7 avril, en compagnie du conciliateur du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale. Les négociations se poursuivent toujours aujourd’hui, ce samedi 9 avril, et il est prévu que ce blitz de négociation continue demain, 10 avril. D’après les nouvelles que nous avons de notre comité de négociation, l’employeur, devant l’imminence du déclenchement de la grève générale illimitée le 11 avril, serait plus ouvert à trouver des terrains d’entente avec le SPPEUQAM.

Chronique de négo

Le décevant retour patronal responsable du déclenchement de la grève

Le Comité de négociation a été tout aussi indigné du retour patronal en séance de conciliation le 31 mars que vous auriez pu l’être. Ce retour patronal fait suite à la proposition globale déposée par le Syndicat le 28 mars, basée sur les discussions en exploratoire des 10 et 11 mars. Si la proposition syndicale démontrait beaucoup d’efforts pour trouver des solutions pouvant mener à un règlement, on ne peut pas en dire autant de la réponse patronale. D’abord, ce retour n’est que partiel; il ne porte en effet que sur deux des huit thèmes des demandes normatives, sans revenir sur l’aspect monétaire.

Prochaine action de mobilisation : La haie « d’honneur »

La prochaine séance de négociation aura lieu lundi prochain, le 28 mars à 9 h le matin au 35, rue de Port-Royal Est (station de métro Sauvé). Pour appuyer notre Comité de négociation et montrer à l’employeur que nous sommes solidaires, nous allons accueillir chaleureusement les personnes siégeant à la table de négo. Rendez-vous à 8 h 30 en arrière de la bâtisse (35 rue de Port-Royal Est), dans le stationnement.

On a vraiment besoin de vous pour maximiser notre impact! Veuillez s.v.p confirmer votre présence à votre conseiller ou conseillère à la mobilisation, dont vous trouverez les coordonnées ici.

Chronique du comité de négo

C’est le temps d’obtenir des avancées à la table de négo!

Réunis en assemblée générale le 16 mars, les membres ont été on ne peut plus clairs : c’en est assez des refus patronaux sur les revendications syndicales, dont les importantes demandes sur la formation à distance et la stabilisation de nos emplois. Le Comité de négociation est très heureux d’avoir en main un mandat de grève générale illimitée pouvant être utilisé au moment jugé opportun, ce qui permettra d’instaurer enfin du mouvement à la table de négociation. Quel sera ce mouvement? Rappelons d’abord que les dernières séances de négociation ont eu lieu les 10 et 11 mars derniers.

Les professeures et professeurs enseignants de l’UQAM votent pour la grève

En assemblée générale le 16 mars, les membres du Syndicat des professeures et des professeurs enseignants de l’UQAM (SPPEUQAM–CSN) ont voté à 90% « que le syndicat puisse déclencher une grève générale illimitée au moment jugé opportun, afin d’obtenir un règlement satisfaisant visant à améliorer nos conditions de travail; qu’advenant que les développements à la négociation soient jugés insatisfaisants, qu’une assemblée générale avec une nouvelle proposition de vote de grève soit convoquée ».

Cet appui sans équivoque à la grève envoie un message clair à la direction de l’UQAM. « Après 29 séances de négociation échelonnées sur plus d’un an, il est inacceptable que la négociation piétine encore de la sorte.

Deux votes à l’unanimité en préparation à la grève

Les déléguées et délégués du Conseil syndical du 16 février 2022 ont unanimement voté pour que la prochaine Assemblée générale du SPPEUQAM-CSN prenne un vote de grève afin de s’opposer activement au mépris de l’employeur à la table de négociation. Le Conseil syndical s’est aussi penché sur le contenu de l’ensemble des articles constituant les règles notre nouveau Fonds local de grève et de lock-out et a ainsi adopté une deuxième résolution à l’unanimité pour présenter ce projet à la prochaine Assemblée générale et en recommander son adoption.

Comité de préparation à la grève

Ce 24 janvier à 13 h, en visioconférence, car il est actuellement difficile d’accueillir les membres dans une salle, il y aura une assemblée générale où une proposition sera déposée pour la mise sur pied d’un Comité de préparation à la grève. La convocation pour cette importante assemblée a été envoyée par courriel à tous les membres. L’accueil se fera dès 12 h 30.

Chronique du Comité de négo

Tannée ou tanné de ne pas savoir de quoi demain sera fait?  

Malgré les circonstances actuelles et la crise socio-sanitaire, nous, chargée et chargé de cours, engageons collectivement toute l’énergie nécessaire pour fournir un enseignement de la meilleure qualité possible. Le Comité de négociation est lui aussi mobilisé pour engager le changement de paradigme nécessaire à l’obtention de conditions d’emploi décentes. Depuis un mois, le comité collige, adopte et transcrit des données provenant de sources multiples pour préciser les propositions d’orientations du Comité de pré-négociation de la convention collective (CPCC). Qu’il s’agisse d’affichage annuel, des exigences de qualification à l’enseignement (EQE) et surtout de la stabilisation de notre emploi, tout est soupesé afin de déposer un cahier de négociation en tout point conforme à vos revendications.

Les chargées et chargés de cours de l’UQAM ratifient l’entente de principe


Classé dans : Nouvelles des négociations, SPPEUQAM | 1

Les chargées et chargés de cours de l’Université du Québec à Montréal ont ratifié à 88% vendredi en assemblée générale spéciale l’entente de principe intervenue à la table de négociation le vendredi 3 février, après 18 mois de négociation et 2 mois de conciliation entre le Syndicat des chargées et chargés de cours (SCCUQ) et l’UQAM. Les dernières journées de négociation précédant la journée de grève prévue pour le 7 février ont permis d’aller chercher une équité avec les professeurs sur le plan des augmentations salariales avec des augmentations de 1% en 2017 et 1% en 2018, en sus des paramètres gouvernementaux déjà prévus, pour un total de 8,61% sur quatre ans, et une clause remorque avec les professeurs pour 2019, la convention collective de ces derniers se terminant en 2018.

Entente de principe SCCUQ-UQAM : assemblée générale spéciale le vendredi 17 février


Classé dans : Nouvelles des négociations, SPPEUQAM | 1

Le Syndicat des chargées et chargés de cours (SCCUQ) et la direction de l’UQAM ont conclu une entente de principe à la table de négociation vendredi. Le Syndicat a obtenu des gains sur les plans salarial et normatif. Le SCCUQ convoque ses membres à une Assemblée générale spéciale le vendredi 17 février, à 13h, au A-M050 (Pavillon Hubert-Aquin), pour leur présenter le contenu de l’entente de principe, la recommandation du Comité exécutif et procéder à une discussion et à un vote secret sur le contenu de la nouvelle convention collective. Un 5 à 7 suivra au lieu social du Syndicat.

Lire le texte de La Presse canadienne sur l’entente de principe.

On vous attend en grand nombre le 7 février à la porte du pavillon SB ou devant les locaux du Syndicat sur la rue Saint-Denis


Classé dans : Nouvelles des négociations, SPPEUQAM | 0

Les chargées et chargés de cours de l’UQAM seront en grève le mardi 7 février. Pour toucher la prestation de grève à laquelle elles ou ils ont droit, les membres du Syndicat doivent participer à un des trois blocs de piquetage soit de 8h30 à 12h30, de 12h30 à 16h30 ou de 14h30 à 18h30. Nous demandons aux personnes chargées de cours de se présenter au moins 15 minutes à l’avance à la porte du pavillon SB (pour le secteur des sciences) ou devant les locaux du Syndicat sur la rue Saint-Denis, entre la rue Sainte-Catherine et le boulevard René-Lévesque (pour le secteur centre-ville) pour récupérer du matériel de visibilité et déterminer la porte devant laquelle elles feront du piquetage.

Consignes pour la grève du 7 février


Classé dans : Nouvelles des négociations, SPPEUQAM | 0

Chères membres, chers membres,

Vous avez appris, dans la dernière édition de l’infolettre (26 janvier), que le Syndicat tiendra une journée de grève le 7 février, découlant du mandat de grève obtenu lors de l’assemblée générale spéciale du 25 novembre 2016.

En conséquence, les cours donnés par les chargées, chargés de cours qui enseignent le mardi 7 février prochain (matinée, après-midi ou soirée) n’auront pas lieu et donc la paie sera ajustée en conséquence.

Toutefois, toutes les personnes chargées de cours (celles qui enseignent ce jour-là, celles qui enseignent à d’autres moments durant la semaine et aussi celles qui n’enseignent pas au trimestre d’hiver 2017) recevront une prestation de grève si elles se conforment aux conditions suivantes :

participer aux actions qui se dérouleront lors de cette journée de grève (présences aux piquets de grève, marches déambulatoires, rassemblements, etc.).

Les chargées et chargés de cours n’ont d’autres choix que d’appliquer leur mandat de grève, car rien ne bouge depuis trop longtemps!


Classé dans : Nouvelles des négociations, SPPEUQAM | 0

• 17 juin 2015 : début de la négociation. • 26 septembre 2016 : après 25 séances de négociation, la partie patronale dépose une offre globale qui sera rejetée à l’unanimité par les membres lors de l’assemblée générale du 28 septembre. • 15 novembre 2016 : après 30 séances de négociation, la partie patronale dépose une offre finale. • 25 novembre : les chargées et chargés de cours de l’UQAM refusent à 96,5 % l’offre finale de l’employeur et 86 % des membres présents à l’assemblée générale votent en faveur d’une banque de cinq jours de grève à utiliser au moment jugé opportun.

Rapport de la négo : un long fleuve tranquille


Classé dans : Négociation, Nouvelles des négociations, SPPEUQAM | 1

La conciliatrice au dossier, Louise Létourneau, a rencontré, le lundi 9 janvier, les membres des comités de négo syndical et patronal afin de leur expliquer comment elle comptait travailler avec eux, puis elle s’est entretenu une demi-heure avec les porte-paroles des deux comités pour faire le point. Tout le monde s’est entendu sur un agenda de trois rencontres de conciliation les 8 février, 8 et 27 mars, avec possibilité d’ajouter des rencontres le samedi, mais pas avant le 8 février, selon la conciliatrice. La rencontre s’est terminée un peu passé 14 h parce qu’un membre du comité de négo patronal devait quitter, malgré que la rencontre était prévue de longue date.

Rapport de la négo : l’employeur se braque, le SCCUQ demande la nomination d’un médiateur-conciliateur


Classé dans : Nouvelles des négociations, SPPEUQAM | 2

À la suite du vote de refus de l’offre finale de la direction par 96,5% des chargées et chargés de cours présents à l’Assemblée générale spéciale et l’acceptation par 86% des membres d’une banque de cinq jours de grève à être exercés au moment jugé opportun, les comités de négo se sont revus le 28 novembre. Le comité de négo patronal a dit qu’il ne retournerait pas voir ses mandants tant que le Syndicat ne revoyait pas ses demandes, qu’il refusait de reprendre la négociation et que l’offre finale était toujours sa réponse aux dernières contre-propositions syndicales. À la demande du comité de négo syndical, ils se sont tout de même entendus pour se revoir le 15 décembre.