Vive la tradition!

Ça commence à être la tradition… Il y a beaucoup d’actions dans les bureaux du SPPEUQAM et tout autour. Tout d’abord, trois rencontres avec le conciliateur, réunissant les comités patronal et syndical, ont eu lieu cette semaine dans l’objectif de régler et de signer prochainement notre nouvelle convention collective. Vous pouvez d’ailleurs consulter les brefs comptes-rendus de ces séances de conciliation avec un code QR. Il y a eu cette « course » au rectorat de l’UQAM et qui a, à nouveau, fait chou blanc. Vous pourrez lire le texte de notre président qui relate nos revendications pour une véritable collégialité à l’UQAM et dont les principaux points ont été présentés au Comité de sélection pour la désignation de la rectrice ou du recteur de l’UQAM.

Célébrons la Journée nationale des chargées et chargés de cours!

Le Comité mobilisation-intégration et toute l’Équipe syndicale vous invitent à venir célébrer ce que nous sommes! En effet, invitation est faite aux membres du SPPEUQAM à venir souligner la Journée nationale des chargées et chargés de cours, le mardi 22 novembre, à partir de 12 h 30, aux kiosques situés en face de l’Agora du pavillon Judith-Jasmin, près des escaliers mécaniques. Un lunch sera servi et nous porterons un toast sans alcool à notre santé. Il s’agira d’une bonne occasion pour échanger entre nous et nous féliciter d’être ce que nous sommes!

Une activité de tractage, d’affichage et de distribution de pommes sera également au programme.

Revendications du SPPEUQAM pour une collégialité participative

Le Comité exécutif du SPPEUQAM a rencontré le Comité de sélection pour la désignation de la rectrice ou du recteur de l’UQAM le 9 novembre. L’exécutif a alors dénoncé le faible nombre de chargées, chargés de cours qui peuvent s’exprimer lors de la consultation : 51 personnes, soit une personne par unité académique. C’est très peu comparativement aux 1 147 professeures et professeurs qui peuvent voter. En fait, les 51 personnes chargées de cours consultées représentent 3,9 % des personnes consultées, alors que nous représentons 39,4 % de l’ensemble des employées et employés de l’UQAM.

Pour changer le mode de consultation ou la liste des personnes consultées, il faut modifier le Règlement institutionnel no.3.

Chronique mobilisation-intégration

En étroite collaboration avec la vice-présidence aux affaires universitaires, le Comité mobilisation-intégration est très actif par les temps qui courent, avec les projets d’intégration qui ont récemment été étudiés à titre de membres du Comité de liaison institutionnel et dont on peut consulter les projets acceptés avec le SPPEUQAM-Intégration, avec deux ateliers-retraite successifs les 14 et 15 novembre, avec aussi l’opération visibilité qui a eu lieu au Complexe des sciences le 15 novembre, par l’organisation de la Journée nationale des chargées et des chargés de cours du 22 novembre et par la soirée noëllesque qui s’en vient déjà et qui aura lieu le 13 décembre.

L’intégration et le perfectionnement

Un projet financé en intégration, « Le coin chinois », du chargé de cours de l’École de langues, David Tea

Vous vous intéressez à ce qui se passe dans les autres unités académiques (départements, facultés, écoles, etc.)? Saviez-vous que le CMI publie, trois fois l’an, un feuillet qui regroupe toute l’information sur les derniers résultats des demandes de financement pour les projets d’intégration? Vous trouverez ICI celui du dépôt d’automne 2022 ainsi que tous les précédents! Vous voulez déposer un projet d’intégration?

C’est le temps de rédiger votre demande de financement; il reste des sommes significatives dans l’enveloppe budgétaire et la dernière date de tombée pour cette année financière est le 13 janvier 2023.

Opération visibilité au Complexe des sciences

Le 15 novembre dernier, des membres du SPPEUQAM ont réalisé une action de visibilité au Complexe des sciences qui s’est avérée très efficace! Armés d’autocollants arborant les slogans « C’est le temps de signer! » ou « Une convention signée en 2022! », et de nouvelles affiches pour la Journée nationale des chargées et chargés de cours, nous avons fait de l’affichage musclé et distribué quelques centaines de tracts. De superbes échanges ont ainsi eu lieu avec plusieurs personnes de la communauté uqamienne et leur solidarité à notre endroit fut vraiment palpable. Tout le monde s’entendait unanimement là-dessus : C’est le temps de signer!

Soirée Noëllesque

Nous convions les membres du Syndicat et ses retraité.e.s à une soirée festive pour souligner la fin du trimestre et le départ à la retraite de collègues autour d’un excellent repas. L’événement aura lieu le 13 décembre prochain, dès 18 h, à l’ITHQ, au 3535, rue St-Denis, près du métro Sherbrooke. RSVP avant le 3 décembre, 12 h, à doucet.lorraine@uqam.ca en mentionnant votre préférence pour un repas végé ou carné, et indiquer, s’il y a lieu, des allergies particulières.

Chronique des relations de travail

Les droits des membres avec la grève en cours de l’ADEESE se terminant le 20 novembre

Plus d’une quarantaine de chargées et chargés de cours étaient présents à la rencontre d’information du 16 novembre dernier, destinée aux personnes dont les cours commandés par la Faculté des sciences de l’éducation sont levés depuis plus d’un mois suite à la grève de l’Association des étudiantes et étudiantes en sciences de l’éducation (ADEESE).

Le soutien qui peut être offert aux membres par le Syndicat a tout d’abord été présenté. On peut, par exemple, contacter les agentes et agents de relations de travail du SPPEUQAM pour obtenir des conseils sur les interactions avec les étudiantes et étudiants ainsi que sur nos droits et obligations entourant la réouverture à venir des ententes d’évaluation.

Des nouvelles teintées par la détermination des membres

Les Nouvelles du SPPEUQAM de ce 3 novembre portent plusieurs couleurs, comme celles de l’automne qui s’achève. Celle de la surprise d’une rencontre avec un collègue marathonien, celle de la discrimination et de l’indifférence devant la souffrance oubliée, celle des personnes qui pensent ou ne pensent pas du tout à leur retraite, celle de la Journée nationale des chargées et des chargés de cours, celle de l’importance de conditions urbanistiques qui favorisent de meilleures conditions de vie, celle d’un régime d’assurances collectives inadéquat, celle d’un portrait de notre système d’enseignement déficient, celle de membres qui expriment leur mobilisation afin de pouvoir enfin bénéficier d’une nouvelle convention collective qui reflètent l’entente de principe d’avril dernier et dont leurs deux résolutions votées en Assemblée générale se retrouvent à la fin de ce texte.

Chronique de négo

Un mandat clair des membres pour accélérer la négociation

Lors de l’Assemblée générale du 1er novembre dernier, le Comité de négociation a présenté l’avancement des échanges avec l’employeur pour obtenir des textes de convention collective qui reflètent l’entente de principe du blitz de négociation d’avril dernier. Par leur vote, les membres ont ensuite donné deux mandats forts à l’équipe syndicale pour s’assurer de la bonne poursuite des négociations.

Rappelons à nouveau que du côté des textes patronaux, une série d’éléments ont été identifiés comme non conformes aux échanges du blitz, notamment ceux liés à la stabilisation de nos emplois, à l’accès à la rétroactivité salariale et à l’accès des chargées et chargés de cours aux EQE des autres départements pour être embauchés avant des gens de l’externe.

Chronique des relations de travail

Appel aux membres au sujet de notre régime d’assurances

Notre régime d’assurance collective couvre les chargées et chargés de cours à l’emploi des établissements du réseau de l’Université du Québec. C’est un des moins bons sur le marché. L’ensemble des syndicats du réseau a voulu le changer au profit du régime de Beneva (anciennement La Capitale), régime géré par la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN), mais ça prenait l’accord de l’ensemble des composantes du réseau pour procéder au changement. Or, l’UQAM a été la seule composante à s’y opposer, faisant dérailler le processus à la dernière minute.

Chronique mobilisation-intégration

Deux ateliers retraite

Un premier atelier retraite aura lieu le 14 novembre, dès 12 h 30, en visioconférence, spécialement pour les nouvelles et nouveaux membres du SPPEUQAM. Les collègues qui n’ont pas encore planifié leur retraite sont également bienvenues. Le lendemain, 15 novembre, toujours à 12 h 30, un autre atelier retraite aura lieu en visioconférence, cette fois, plus particulièrement aux membres du syndicat approchant de la retraite. Les deux ateliers seront animés par Marie Bouvier, qui est, entre autres, membre du Comité de retraite du Régime de retraite des chargés de cours du réseau de l’Université du Québec.

Une assemblée à venir, des activités et de la réflexion

Il y aura prochainement une Assemblée générale du syndicat pour, entre autres, faire ensemble le suivi sur les développements en cours afin d’en arriver à la signature satisfaisante de notre nouvelle convention collective. Une convocation à ce sujet sera donc envoyée aux membres du syndicat très bientôt. Dans ces Nouvelles du SPPEUQAM du 20 octobre 2022, on trouvera le rappel de la tenue d’une séance d’informations sur les programmes de mise à jour des connaissances et de perfectionnement court et long, le 24 octobre, et un retour sur une activité rassembleuse organisée par le Comité mobilisation-intégration. On trouvera à nouveau la rubrique des Membres en action, dont un texte rappelant les cinq ans de l’important mouvement #MoiAussi (#MeToo) et plusieurs références médiatiques à ce sujet, ainsi que bien d’autres nouvelles encore, qui, je le souhaite, sauront vous intéresser.

Chronique mobilisation-intégration

Une importante séance d’informations aura lieu le 24 octobre sur des possibilités de bourses pour les membres du SPPEUQAM, jeunes et moins jeunes. Il est toujours possible d’y assister en réservant sa place le plus tôt possible à beausoleil.cathy@sppeuqam.org. Aussi, une activité qui a permis de tisser des liens entre les membres a récemment été tenue le 9 octobre; on y revient avec, entre autres, des témoignages des personnes présentes.

Rappel : prochaine séance d’informations

Il existe des programmes de mise à jour des connaissances et de perfectionnement pour les membres du SPPEUQAM, en vertu de notre convention collective.

Évaluation des projets d’intégration

La vice-présidente aux affaires universitaires, Nathalie Blanchet, Cathy Beausoleil et Simon Leclerc du Comité mobilisation-intégration, qui siègent au Comité de liaison institutionnel, viennent tout juste de terminer une séance d’évaluation des projets d’intégration qui ont été déposés le 23 septembre dernier. 34 projets ont ainsi été acceptés pour un budget total alloué de 105 814 $.

Ce qui nous amène à signaler aux membres du SPPEUQAM que c’est un bon moment pour commencer à concevoir des projets d’intégration, car la prochaine date limite de dépôt est le 13 janvier 2023. Il faut savoir qu’il reste une bonne somme d’argent pour financer des projets d’intégration pour ce prochain dépôt qui clôturera l’année financière en cours.

Le grand départ pour Michel Devost

Nous vous transmettons quelques mots bien sentis de notre camarade Jacques Gélinas, maintenant à la retraite, au sujet du récent décès de Michel Devost, un collègue et ami qu’il connaissait bien.

C’est avec regret que nous apprenons le décès de Michel Devost après une longue maladie qui l’avait obligé à prendre sa retraite. Michel a enseigné pendant plus de 35 ans, de 1982 à 2017, au Département de management avec le cours MET2100. Il fut un collaborateur apprécié auprès de ses collègues d’enseignement, contribuant à l’avancement du contenu des cours, à la préparation de questions d’examens intra et finaux et aux discussions pour la conception des volumes.

Nouvelles automnales du SPPEUQAM

Les feuilles tombent de plus en plus, mais nous, nous sommes toujours debout, avec une remarquable détermination pour que notre nouvelle convention collective soit bientôt signée, reflétant l’entente de principe que nous avons acceptée au printemps dernier. Illustrant cette détermination militante, les membres du SPPEUQAM seront sans doute nombreuses et nombreux à leur Assemblée générale du 12 octobre prochain. Pour se préparer à cette assemblée, le président de notre syndicat et moi-même, en étroite collaboration avec le Comité de négociation, avons rédigé un communiqué pour mettre en perspective ce qui s’est passé depuis le moment où nous avons accepté l’entente de principe lors de l’Assemblée générale du 14 avril dernier, jusqu’à tout récemment.

Assemblée générale le 12 octobre

Invitation est faite aux membres du SPPEUQAM de participer à leur prochaine assemblée générale ayant lieu le mercredi 12 octobre, à 13 h, au local A-M050, au Pavillon Hubert-Aquin de l’UQAM. Cette assemblée est particulièrement importante, tant pour la vie syndicale que pour nos conditions de travail. Il y aura en effet des élections à plusieurs postes clés et aussi un état des lieux sur l’élaboration des textes de notre prochaine convention collective ainsi que sur les échanges ayant eu cours avec la partie patronale. 

Chronique mobilisation-intégration

Prochaine séance d’informations

Il existe des programmes de mise à jour des connaissances et de perfectionnement pour les membres du SPPEUQAM, en vertu de notre convention collective. Pour connaître les objectifs de ces programmes, les critères d’attribution, les montants disponibles, et bien d’autres aspects encore, nous organisons une séance d’informations qui aura lieu le 24 octobre, à 12 h 30. Un lunch est fourni dès midi. RSVP avant le 18 octobre, 12 h à beausoleil.cathy@sppeuqam.org. Et pour des informations sur le sujet, en attendant la séance d’informations, on peut aller sur le site Internet du syndicat par ce lien.

Le Comité mobilisation-intégration

Cathy Beausoleil, Lorraine Doucet, Simon Leclerc

Comité environnement et société

Un premier débroussaillage

Le 13 septembre dernier, le Comité environnement et société du SPPEUQAM a tenu sa première rencontre. Les échanges se sont rapidement cristallisés autour de cinq grands thèmes, à savoir, l’alimentation, le transport collectif, le partage d’informations et la participation du comité à des instances plus larges dédiés aux questions environnementales. Il est aussi apparu que ces thématiques récurrentes dans les milieux environnementalistes devaient trouver un écho dans notre milieu de travail et se refléter en particulier, au sein même de nos pratiques, au syndicat.

Plusieurs idées sont réalisables dès à présent. C’est pourquoi nous sollicitons votre présence et votre participation pour nous aider à faciliter leur application.

Chronique des relations de travail

La période de probation : un passage obligé

Qu’est-ce que la période de probation, comment cela fonctionne-t-il et quels sont vos droits? La période de probation a pour objectif d’évaluer l’ensemble de la prestation d’enseignement des chargées, chargés de cours au cours de cette période, avant d’être embauchés. C’est actuellement le cas d’un grand nombre de nos membres, la période de probation à l’UQAM étant très longue.

Toute nouvelle, nouveau chargé de cours doit faire face à une période de probation qui se termine lorsque cette personne a assumé six activités d’enseignement de quarante-cinq heures ou un nombre d’activités équivalent en heures et cette période ne peut être inférieure à trois trimestres, comme prévu à l’article 11 de la convention collective, dont sont tirés les éléments suivants.

Retour sur l’AG du 15 septembre

Lors de notre Assemblée générale du 15 septembre dernier, notre vice-présidente à la convention collective et notre président ont fait état de la situation suite aux échanges avec la partie patronale pour la finalisation de la rédaction des textes de notre prochaine convention collective. Plusieurs membres ont manifesté le souhait que notre nouvelle convention puisse être enfin signée afin de profiter dès que possible de l’hypothèse de règlement qui a abouti à une entente de principe entre les deux parties.

On peut d’ailleurs consulter cette hypothèse de règlement sur notre site Internet par ici. Pour les prochains jours, des échanges sont prévus entre l’avocate patronale et notre conseiller syndical; c’est un travail colossal, car plusieurs nouveautés apparaîtront dans notre nouvelle convention collective et il faut traduire les principes négociés en clauses de convention.

Marchons pour la justice climatique!

Ce vendredi 23 septembre sera celui de la Journée mondiale pour la justice climatique. Le Comité exécutif du SPPEUQAM a adopté une proposition de son Comité environnement et société à l’effet de demander à la direction de l’UQAM de suspendre ses activités le vendredi 23 septembre 2022. Cette démarche visait à permettre aux membres de notre Syndicat, et à l’ensemble de la communauté uqamienne, de participer à la Marche mondiale pour le climat et à ses activités afférentes. Dans les faits, cinq associations étudiantes facultaires sur sept seront en grève ce vendredi hormis l’ADEESE (éducation) et l’AFELC (langues et communication). Le SÉTUE (Syndicat des étudiant.e.s.

Chronique mobilisation-intégration

En plus de la manifestation du 23 septembre, deux activités organisées par le Comité mobilisation-intégration du Syndicat sont prochainement prévues. Le 16 septembre, on accueillera des collègues qui enseignent depuis peu à l’UQAM pour les informer des activités syndicales, du financement possible de projets, du régime de retraite, etc. Le 9 octobre une randonnée aura lieu dans les Laurentides, guidé par notre collègue chargé de cours et réputé mycologue, Raymond Archambault.

Séance d’infos pour les personnes en début de carrière

Le Comité mobilisation-intégration invite ses membres, qui sont en début de carrière, à une séance d’accueil et d’informations, ayant lieu le mardi 27 septembre, de 12 h 30 à 14 h.

Chronique des relations de travail

Vous supervisez plusieurs auxiliaires d’enseignement? Réclamez la rémunération de vos heures d’encadrement!

Saviez-vous qu’en vertu de notre convention collective, vous avez droit à une indemnité de 51 dollars de l’heure pour encadrer les auxiliaires d’enseignement pour un même groupe-cours? En effet, l’université doit offrir le paiement d’un maximum de cinq heures aux chargées, chargés de cours qui doivent superviser plusieurs auxiliaires pour un même groupe-cours, à l’exception des surveillants d’examen.

Le paiement de ces heures permet de compenser pour le surplus de travail d’encadrement, par exemple les réunions de coordination, le suivi des tâches de correction et l’harmonisation des résultats.