Chronique des relations de travail

Les droits des membres avec la grève en cours de l’ADEESE se terminant le 20 novembre

Plus d’une quarantaine de chargées et chargés de cours étaient présents à la rencontre d’information du 16 novembre dernier, destinée aux personnes dont les cours commandés par la Faculté des sciences de l’éducation sont levés depuis plus d’un mois suite à la grève de l’Association des étudiantes et étudiantes en sciences de l’éducation (ADEESE).

Le soutien qui peut être offert aux membres par le Syndicat a tout d’abord été présenté. On peut, par exemple, contacter les agentes et agents de relations de travail du SPPEUQAM pour obtenir des conseils sur les interactions avec les étudiantes et étudiants ainsi que sur nos droits et obligations entourant la réouverture à venir des ententes d’évaluation.

Chronique des relations de travail

Appel aux membres au sujet de notre régime d’assurances

Notre régime d’assurance collective couvre les chargées et chargés de cours à l’emploi des établissements du réseau de l’Université du Québec. C’est un des moins bons sur le marché. L’ensemble des syndicats du réseau a voulu le changer au profit du régime de Beneva (anciennement La Capitale), régime géré par la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN), mais ça prenait l’accord de l’ensemble des composantes du réseau pour procéder au changement. Or, l’UQAM a été la seule composante à s’y opposer, faisant dérailler le processus à la dernière minute.

Chronique des relations de travail

La période de probation : un passage obligé

Qu’est-ce que la période de probation, comment cela fonctionne-t-il et quels sont vos droits? La période de probation a pour objectif d’évaluer l’ensemble de la prestation d’enseignement des chargées, chargés de cours au cours de cette période, avant d’être embauchés. C’est actuellement le cas d’un grand nombre de nos membres, la période de probation à l’UQAM étant très longue.

Toute nouvelle, nouveau chargé de cours doit faire face à une période de probation qui se termine lorsque cette personne a assumé six activités d’enseignement de quarante-cinq heures ou un nombre d’activités équivalent en heures et cette période ne peut être inférieure à trois trimestres, comme prévu à l’article 11 de la convention collective, dont sont tirés les éléments suivants.

Chronique des relations de travail

Vous supervisez plusieurs auxiliaires d’enseignement? Réclamez la rémunération de vos heures d’encadrement!

Saviez-vous qu’en vertu de notre convention collective, vous avez droit à une indemnité de 51 dollars de l’heure pour encadrer les auxiliaires d’enseignement pour un même groupe-cours? En effet, l’université doit offrir le paiement d’un maximum de cinq heures aux chargées, chargés de cours qui doivent superviser plusieurs auxiliaires pour un même groupe-cours, à l’exception des surveillants d’examen.

Le paiement de ces heures permet de compenser pour le surplus de travail d’encadrement, par exemple les réunions de coordination, le suivi des tâches de correction et l’harmonisation des résultats.

Chronique des relations de travail

Affichage des charges de cours : un processus et des conditions à respecter

Vous saurez bientôt de quoi votre automne sera fait en matière d’enseignement. Après avoir soustrait de la liste les tâches d’enseignement des professeures, professeurs, maîtres de langue et des cours retenus en fonction de la clause réserve (principalement offerts à des étudiantes et étudiants à la maîtrise ou au doctorat), l’UQAM affiche dans ACCENT les cours offerts aux chargées, chargés de cours du 11 au 20 juin. Au moment de postuler, vous devrez aussi effectuer votre déclaration de statut d’emploi.

L’employeur affichera les réponses dans ACCENT à compter du 29 juin.

Chronique de négo

L’enseignement en ligne, un aspect important de la négo pour notre nouvelle convention

En attendant que la nouvelle convention collective soit disponible aux membres, le Comité de négociation vous informe des gains obtenus, un thème à la fois. Pour cette édition des Nouvelles du SPPEUQAM, voici les détails de l’entente sur l’enseignement en ligne. Toutes ces dispositions seront applicables à partir de la signature de la convention collective, y compris le versement lié aux griefs qui s’y rapportent. Nous vous tiendrons au courant de l’évolution des travaux de finalisation des textes, sur lesquels nous devons nous entendre avec l’employeur.

Chronique des relations de travail

Simple ou double emploi : une déclaration à ne pas remplir à la légère

Pour postuler sur une charge de cours, les membres du SPPEUQAM doivent impérativement déclarer être en simple ou en double emploi, une déclaration qui peut être lourde de conséquences. Une fausse déclaration peut amener le Comité de vérification du double emploi (un comité paritaire où siègent deux chargées, chargés de cours) à décréter une suspension pour six trimestres dans le cas d’une première infraction ou un congédiement dans le cas d’une récidive.

Notre convention collective définit à l’article 9 qu’une personne qui a un emploi à temps complet en dehors de ses charges à l’UQAM est considérée en situation de double emploi.

Chronique de négo

Vers la stabilisation de nos emplois!

Après un mois d’avril remarquablement mouvementé, le Comité de négociation du SPPEUQAM s’attelle à nouveau à la tâche. Suite à la décision prise en Assemblée générale, le 14 avril dernier, d’adopter nos nouvelles conditions de travail qui seront en vigueur jusqu’en décembre 2025, voici quelques informations d’intérêt pour les membres du Syndicat. 

Quelques mots d’abord sur la forme prise par le règlement et ses implications. Après plus d’un an, la négociation a enfin débloqué lors du blitz de négociation des 7, 8, 9 et 10 avril dernier, lors d’une période intensive de travail de plus de 60 heures et suite à l’annonce du déclenchement de la grève pour le 11 avril.

Chronique des relations de travail

Desjardins Assurances : un assureur peu rassurant

Les membres du SPPEUQAM se sont prononcés le 10 octobre 2018 pour mettre fin au contrat d’assurances collectives avec Desjardins Assurances afin de joindre les assurances collectives de Beneva (La Capitale, à l’époque), avec la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) comme preneur, pour l’ensemble des syndicats du réseau de l’Université du Québec. Force est de constater alors que cette volonté fut partagée par les membres des autres syndicats du réseau. Le 29 septembre 2021, les membres de notre Syndicat ont à nouveau voté afin qu’une lettre d’entente sur le changement d’assureur soit signée avec l’employeur.

EQE refusées? Demande de révision à faire jusqu’au 29 avril

Des EQE vous ont été refusées?Vous avez jusqu’au 29 avril pour demander une révision!

Si vous avez soumis une demande pour obtenir de nouvelles EQE (exigences de qualification pour l’enseignement) lors de la procédure annuelle, vous avez sans doute déjà reçu une réponse sur ACCENT pour vous informer de son acceptation ou de son refus. En cas de refus injustifié, sachez qu’il est possible de demander une révision de la décision. Nous vous conseillons de le faire le plus tôt possible, car la période est très courte (8 jours ouvrables suivant la décision, soit du 20 au 29 avril 2022).

Mot de la présidence : la négociation, un travail d’équipe!

Le 14 avril 2022, les membres ont adopté, en assemblée générale spéciale, l’hypothèse de règlement du conciliateur intervenue entre l’UQAM et le Syndicat des professeures et professeurs enseignants de l’UQAM (SPPEUQAM-CSN) dans la nuit du 11 avril. Cela nous amène vers la conclusion de la négociation pour le renouvellement de notre convention collective échue depuis le 31 décembre 2019. Nous enverrons prochainement le détail des gains obtenus à tous les membres du Syndicat. Pour voir une brève vidéo sur le vote de l’AG spéciale.

Nous ne pouvons passer sous silence l’attitude déplorable de l’université dans cette négociation.

Communiqué aux membres du SPPEUQAM – 14 avril 2022

Règlement accepté par les membres du SPPEUQAM

Les membres du Syndicat des professeures et professeurs enseignants de l’UQAM (SPPEUQAM-CSN) ont accepté, lors d’une assemblée générale spéciale tenue aujourd’hui, le 14 avril, l’hypothèse de règlement déposée par le conciliateur au petit matin du 11 avril, dans une proportion de 75,2 %.

Le règlement comporte plusieurs avancées dans différents aspects existants de la convention collective actuelle et en introduit de nouveaux. Parmi ces nouveaux aspects, on retrouve diverses mesures qui favoriseront la stabilisation de l’emploi des membres du syndicat, dont:

l’instauration d’un comté paritaire d’implantation de la stabilisation;la possibilité de déposer des dossiers d’exigences de qualification d’enseignement (EQE) dans toutes les unités académiques (faculté, école, département, institut) de l’UQAM afin de pouvoir donner d’autres cours;la création du fonds de formation EQE d’une valeur de la rémunération de 35 charges de cours;la poursuite des négociations afin que l’enseignement en ligne devienne une véritable formation à distance et que, si ces négociations achoppent, un droit de grève puisse être exercé;la révision des gabarits définissant les conditions de travail des superviseures, superviseurs de stage;la possibilité de faire de la recherche ou de la recherche-création de façon autonome;un montant forfaitaire unique pour les personnes qui ont donné des cours entièrement en ligne lors de quatre trimestres, de l’été 2020 jusqu’à l’été 2021.

Communiqué – État de la négociation au 8 avril 2022

À tous les membres du Syndicat des professeures et professeurs enseignants, personnes chargées de cours, superviseurs de stages. 

Hier, jeudi 7 avril, avait lieu une séance de conciliation qui a permis de poursuivre la négociation entre les parties. La négociation s’est poursuivie aujourd’hui (vendredi), et devrait se poursuivre samedi et dimanche. 

Nous vous rappelons que la convention collective est échue depuis le 31 décembre 2019, qu’il y a eu plus d’une trentaine de séances de négociation, dont 12 séances de conciliation. 

Si vous avez lu l’Info-Direction de l’UQAM du 5 avril 2022, nous vous avisons qu’elle contenait une information erronée. Le SPPEUQAM a répondu le 26 janvier 2022 à l’offre globale de l’employeur du 13 décembre 2021 et non le 28 mars 2022 tel qu’affirmé par l’employeur. 

Chronique des relations de travail

La formation annuelle sur les violences à caractère sexuel

Certains membres ont reçu un courriel, la semaine dernière, rappelant l’importance de suivre la formation annuelle sur les violences à caractère sexuel. Tout le personnel enseignant doit obligatoirement visionner cette capsule. Or, l’UQAM a également des obligations : elle doit rémunérer les professeures et professeurs enseignants (pour le moment appelés chargées, chargés de cours) pour cette formation, ce qu’elle refuse de faire depuis maintenant trois ans, et ce qui fait l’objet d’un arbitrage en cours.

Des griefs syndicaux ont ainsi été déposés en 2020, 2021 et 2022, puis référés en arbitrage. Cela fait suite au refus de la direction de l’UQAM de conclure une entente avec le SPPEUQAM pour convenir de la rémunération de ces formations, en porte-à-faux avec ce qu’ont fait les autres universités québécoises.

Chronique des relations de travail

Évaluation des enseignements : n’oubliez pas de remplir la fiche de variables contextuelles!

Chaque trimestre, les étudiantes et les étudiants ont l’occasion d’évaluer les enseignements, généralement entre la 12e et la 13e semaine. Comme on le sait, la session d’hiver 2022 a été chamboulée par l’enseignement en ligne les premières semaines, puis par le retour en classe avec de nombreux défis : pressions d’étudiantes et d’étudiants pour changer le mode de prestation du cours; gestion d’absences en lien avec des symptômes ou des infections à la COVID; ajustements pédagogiques par rapport à la prestation et aux évaluations; locaux parfois trop petits pour assurer une certaine distanciation; etc.

Affichage pour les cours de l’été 2022

La période d’affichage des cours pour le trimestre d’été est en cours. Les charges de cours disponibles à l’unité d’embauche des membres du SPPEUQAM (département, faculté, école, institut) sont actuellement inscrites sur l’application ACCENT. Pour aller sur ACCENT, c’est ici. Nous avons jusqu’au 25 février pour postuler. Ne manquez pas non plus l’étape subséquente de l’acceptation des charges, toujours dans ACCENT. Important : vous devrez y retourner entre le 5 et le 10 mars, pour confirmer votre acceptation, sinon vous ne pourrez pas enseigner! Enfin, n’oubliez pas de vérifier, à partir du début avril, les affichages complémentaires, dont les dates sont précisées à la page d’accueil du site Internet du Syndicat et dans ACCENT (Onglet « Dates importantes »).

Pour donner de nouveau cours

Une séance d’informations sera offerte le 1er mars aux membres du SPPEUQAM en vue de la demande annuelle d’Exigences de Qualification pour l’Enseignement (EQE) et dont les dossiers doivent être déposés du 8 au 13 mars 2022. La reconnaissance d’EQE est la porte d’entrée pour donner de nouveaux cours.

L’événement aura lieu le 1er mars, à 12 h 30, en visioconférence. On verra alors comment:

obtenir de nouvelles EQE afin de pouvoir postuler pour de nouveaux cours; bien préparer son dossier pour mettre en valeur certains éléments; demander une révision dans le cas d’un refus d’attribution d’EQE.

Cette séance d’informations répondra à toutes vos questions afin de vous donner les meilleurs outils pour obtenir de nouvelles charges de cours.

Chronique de négo

Suivi sur l’offre globale de l’employeur

Deux séances de négociation ont eu lieu depuis l’Assemblée générale du 24 janvier dernier, où l’indignation des membres face à l’offre globale déposée par l’employeur à la fin décembre était palpable. Cette instance a d’ailleurs été l’occasion de mandater, à l’unanimité, le Comité exécutif pour la mise sur pied d’un comité de préparation et de coordination à la grève.

Lors de la séance de négociation du 26 janvier, votre comité de négociation a répondu à une offre globale patronale (non-finale). Rappelons que celle-ci ne faisait quasiment qu’opposer des refus aux priorités des membres, tout en maintenant des demandes visant à nous précariser davantage.

Chronique de négo

Suivi de l’offre globale de l’employeur

Votre comité de négociation a reçu une offre globale (non-finale) du comité patronal, le 13 décembre dernier, et en a discuté dans une séance de conciliation subséquente, le 21 décembre. Sans grande surprise, cette offre est plus que décevante, elle est en fait inacceptable…

L’offre patronale devait indiquer l’étendue des mandats de la direction par rapport aux demandes des membres. Force est de constater que l’employeur est seulement prêt à discuter sur un nombre très limité de sujets, et que ses nombreux refus concernent nos enjeux prioritaires de la négociation.

Il y a ainsi très peu, voire aucune ouverture sur nos demandes liées à la stabilisation de nos emplois.

Chronique des relations de travail

Revendications pour la rentrée exceptionnelle de l’hiver 2022

Les inquiétudes des membres sur leurs conditions de travail sont bien réelles à l’amorce de cette rentrée exceptionnelle. Nous avons ainsi fait part des demandes syndicales qui reflètent les préoccupations des membres au Service du personnel enseignant (SPE). Certaines réponses ont été ensuite fournies lors d’une rencontre sur le trimestre d’hiver ayant eu lieu le 19 janvier dernier, mais le SPE demeure en attente de réponse de la direction sur plusieurs enjeux.

Voici quelques-unes de nos revendications :

– mise à disposition de masques N95 et de tests rapides pour les professeures et professeurs enseignants; – prise en compte de la surcharge de travail due à la planification de deux modes d’enseignement; – pour l’évaluation de l’enseignement, considérations des conditions particulières d’enseignement afin que les professeures et professeurs enseignants ne soient pas injustement pénalisés pour des circonstances hors de leur contrôle; – budgets d’auxiliaires augmentés et dont l’attribution est effectuée promptement et avec transparence; – accès à six heures de formation d’urgence rémunérées sur l’enseignement en non-présentiel, pour celles et ceux n’ayant pu déjà bénéficier des diverses capsules développées par le Carrefour technopédagogique.

Chronique de négo

Des nouvelles de l’offre globale

Tel que prévu, l’UQAM a déposé une offre globale (non-finale) lundi dernier, lors d’une 22e séance de négociation, en présence d’une conciliatrice. L’offre patronale devait enfin répondre à nos revendications visant à endiguer notre précarité, après deux mois de tergiversations et de reports du retour patronal sur le sujet. Or, l’offre sur nos importantes demandes liées à la stabilisation de l’emploi de tous et toutes est très mince, pour utiliser un euphémisme. De plus, l’employeur maintient ses demandes odieuses visant à nous précariser davantage.

Pour les précaires que nous sommes encore, l’accès aux charges de cours est ainsi aussi important que le montant de la charge elle-même.

Chronique des relations de travail

Privilèges accordés à notre retraite et Rémunération d’une formation

Pour un meilleur accès au Protocole des droits et privilèges accordés à notre retraite

Les professeures et professeurs enseignants à la retraite remplissant certaines conditions peuvent conserver l’accès à leur adresse courriel UQAM, utiliser divers services (bibliothèque, centre sportif, audiovisuel, etc.), et bénéficier de tarifs avantageux et de plusieurs autres privilèges. Pour y avoir droit, les collègues maintenant à la retraite doivent formuler une demande au Service du personnel enseignant et avoir cumulé au moins 15 années de service, avec le statut de simple emploi pendant au moins 10 ans, dont deux ans au cours des quatre dernières années précédant le départ à la retraite.

Chronique relations de travail

Avoir l’appui de votre syndicat suite à une convocation de l’employeur

Chaque année, l’équipe du Comité des agentes et agents de relations de travail (CAART) accompagne plusieurs collègues professeures et professeurs enseignants suite à une convocation du Service du personnel enseignant (SPE). Que ce soit lorsque vous répondez aux questions du SPE ou si vous recevez un avis de mesure disciplinaire, la présence d’une représentante ou d’un représentant du SPPEUQAM est essentielle pour s’assurer que tous vos droits soient respectés et pour vous informer sur les recours possibles.

Suite à une convocation de votre unité académique (département, faculté, institut), il importe, en effet, de contacter une personne de notre équipe.

Chronique des relations de travail

Attention à la technopédagogie dans les exigences de qualification pour l’enseignement

Notre convention collective prévoit que la maîtrise des technologies de l’information et des communications (TIC) ne peut être exigée que lorsque requise par la nature même et le contenu spécifique d’un cours (article 7.05). Dans la pratique, cela signifie qu’à moins qu’un cours nécessite l’enseignement et l’utilisation de certains outils, logiciels ou bases de données spécifiques, il n’est pas justifié de demander des compétences technopédagogiques dans les exigences de qualification pour l’enseignement (EQE).

Le Comité des agentes et agents de relations de travail (CAART) a remarqué une tendance croissante, dans plusieurs départements, à ajouter la maîtrise des TIC dans les EQE de cours magistraux.