Boursière de la Fondation Jean-Charles-Bonenfant dirigé par Daphnée Boisvert


Classé dans : Membres en action | 0

L’étudiante Kathya Bérubé-Panneton figure parmi les 13 récipiendaires de la nouvelle Bourse de la démocratie, remise par la Fondation Jean-Charles-Bonenfant. Créée en décembre 2023 grâce à une collaboration entre la Fondation et la Caisse Desjardins de l’Administration et des Services publics, cette bourse d’une valeur de 1 000 dollars récompense un travail ou un projet de recherche qui promeuvent la démocratie québécoise ou la connaissance des institutions parlementaires. Étudiante au certificat en communication – médias et organisation, Kathya Bérubé-Panneton a obtenu la bourse pour l’excellence d’un travail universitaire portant sur l’éducation relative à l’environnement dans un contexte de désinformation médiatique. Son travail a été soumis dans le cadre du cours Médias et société, dispensé par la chargée de cours de l’École des médias Daphnée Boisvert, rapporte Actualités UQAM.

Séjour de terrain à Cuba supervisé par Alain Caron


Classé dans : Membres en action | 0

Une cohorte de 14 étudiantes et étudiants séjournait à Cuba, du 28 mai au 8 juin derniers, dans le cadre du cours Environnement, développement et patrimoine: Québec-Cuba, offert à la maîtrise en sciences de l’environnement par la professeure du Département de didactique Isabel Orellana et le chargé de cours Alain Caron, peut-on lire dans Actualités UQAM. Créé en 2017, ce cours se penche sur l’exploration d’approches intégrant les préoccupations environnementales et la qualité de vie des populations à la gestion du patrimoine. Il s’agit d’un séjour de deux semaines à Cuba pour explorer deux sites patrimoniaux exceptionnels, la Vieille Havane et la vallée de Viñales, classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Une école d’été en postproduction pour les Premières Nations sous la responsabilité de François Normandin


Classé dans : Membres en action | 0

L’organisme Wapikoni mobile, le Service aux collectivités (SAC) et l’École des médias se sont unis pour créer la première édition d’une école d’été en postproduction audiovisuelle, qui se déroule à l’UQAM jusqu’au 19 juin. L’école offre une formation professionnelle intensive en montage et en postproduction à des personnes issues de différentes communautés autochtones. «La particularité du projet tient au fait que la formation est créditée par l’École des médias. Cela constitue une porte d’entrée pour les participants et participantes autochtones intéressés à s’engager dans une démarche universitaire», explique à Actualités UQAM le chargé de cours de l’École des médias François Normandin, responsable de l’école.

Denise Proulx contribue à la rédaction d’un portrait des luttes environnementales citoyennes


Classé dans : Membres en action | 0

Résidente de Saint-Marc-sur-Richelieu et professeure émérite de l’UQAM en matière environnementale, Lucie Sauvé a piloté avec deux autres collègues, Johanne Béliveau et la chargée de cours Denise Proulx, la rédaction d’un ouvrage collectif portant sur les luttes environnementales menées par la population au cours des dernières décennies, rapporte L’Oeil régional. Intitulé L’héritage des luttes environnementales au Québec – Un souffle écocitoyen, l’ouvrage a été publié aux Presses universitaires de l’UQAM. Denise Proulx, journaliste pendant près de 40 ans, travaille elle aussi à l’Institut des sciences de l’environnement et mène des travaux sur les systèmes agroalimentaires.

Retard des travaux du pont-tunnel: «Une histoire un peu déprimante», trouve Pierre Barrieau


Classé dans : Membres en action | 0

Le retard d’au moins un an dans les travaux majeurs du pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine, qui relie Montréal à la Rive-Sud, est loin d’avoir surpris un expert en planification des transports, qui croit que Québec n’a pas envisagé le meilleur plan. «On est malheureusement dans une histoire un peu déprimante», a réagi le chargé de cours Pierre Barrieau en entrevue à LCN, vendredi. «Avec l’annonce des délais supplémentaires, il n’y a pas eu d’informations par rapport au budget», a aussi noté M. Barrieau.

Une pratique pédagonumérique inspirante remporte un prix Hublo


Classé dans : Membres en action | 0

Le projet Cultiver la proximité en ligne: soutenir la relation pédagogique par la classe inversée et les dynamiques collaborativesréalisé par le chargé de projet au Carrefour d’innovation et de pédagogie universitaire Pablo Castell et par la chargée de cours à la formation pratique en travail social Joanne Beaudin, a remporté un prix Hublo assorti d’une bourse de 1000 dollars du ministère de l’Enseignement supérieur. Remis lors d’un gala tenu à l’Université de Sherbrooke, le 27 mai dernier, les prix Hublo visent à souligner l’avancement de la compétence numérique par le déploiement de pratiques pédagonumériques inspirantes en enseignement supérieur.

Une semaine d’études en Allemagne pour un groupe accompagné par David Gosselin


Classé dans : Membres en action | 0

Treize étudiantes et étudiants de l’École de langues de l’UQAM, accompagnés par le chargé de cours en allemand David Gosselin, ont séjourné en Allemagne du 29 avril au 5 mai dernier. Ils étaient reçus par l’Europäische Akademie Otzenhausen (l’Académie européenne d’Otzenhausen, une ville de l’ouest du pays, non loin du Luxembourg) afin de participer au séminaire de rencontre germano-autrichien-canadien intitulé: Diversité des cultures de la mémoire. Perspectives européennes et canadiennes sur les défis et opportunités nationaux et transnationaux.

Quatre affiches gagnantes au congrès de l’Acfas, dont celle d’Élisabeth Bélanger


Classé dans : Membres en action | 0

Trois doctorantes et une candidate à la maîtrise – Élisabeth Bélanger, Chloé Charest-St-Onge, Andreea Gavrila et Carolane Veilleux – figurent parmi les 10 lauréats du concours d’affiches scientifiques qui s’est déroulé dans le cadre du dernier congrès de l’Acfas. Pour une troisième année, l’Acfas a invité les autrices et auteurs de communications libres par affiche à participer à un concours récompensant les meilleures créations. L’objectif était de souligner l’excellence du travail réalisé et d’encourager la relève à communiquer ses résultats de recherche. La professeure enseignant Élisabeth Bélanger a aussi enseigné au préscolaire et au primaire durant 15 ans avant de faire le saut en recherche.

L’économie canadienne est prête pour une première baisse de taux, selon Steve Ambler


Classé dans : Membres en action | 0

À moins d’une semaine de la prochaine décision de la Banque du Canada sur son taux directeur, les experts prévoient une baisse soit en juin, soit en juillet. Parmi les douze membres du conseil de politique monétaire de l’Institut C.D. Howe, sept estiment que la banque centrale canadienne doit abaisser son taux directeur dès mercredi prochain. C’est le temps de passer à l’action, lance Le professeur enseignant du Département des sciences économiques de l’UQAM, Steve Ambler, qui fait partie du groupe formé d’économistes de grandes banques et d’universités. Il juge que l’inflation, qui a ralenti à 2,7 % le mois dernier, s’est suffisamment stabilisée pour que la Banque du Canada relâche la pression qu’elle exerce sur l’économie canadienne.

Sept prix à la Simulation de l’OACI


Classé dans : Membres en action | 0

Des délégations étudiantes de la Faculté de science politique et de droit et de l’École des sciences de la gestion, encadrées par la chargée de cours du Département des sciences juridiques Marwa Dehbal et par l’étudiante au baccalauréat en droit Charlotte Bergeron, se sont distinguées lors de la septième édition de la Simulation de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), un concours interuniversitaire où les délégations négocient des résolutions façonnant l’avenir de l’aviation civile internationale. Représentant l’Inde, les États-Unis et l’Argentine, l’UQAM a remporté sept prix, dont celui de la délégation d’honneur pour l’Inde, lors de ce concours qui avait lieu du 21 au 24 mai, au siège de l’OACI, à Montréal.

Sondage SOM-La Presse: Non aux réseaux sociaux avant 16 ans


Classé dans : Membres en action | 0

L’instauration d’une majorité numérique a déjà été tentée par plusieurs États à travers le monde avec, jusqu’ici, plus ou moins de succès. Comment vérifier l’âge des nouveaux utilisateurs ? Et, surtout, quels sont les effets d’une telle mesure ? Des experts, dont les chargées de cours Laurence Grondin-Robillard et Nina Duque, se prononcent sur l’idée qui a été débattue au conseil général de la Coalition avenir Québec, dans un texte de La Presse.

Majorité numérique à 16 ans: bonne ou mauvaise idée?


Classé dans : Membres en action | 0

Un sondage a dévoilé que 70% des adultes québécois sont d’accord pour instaurer une majorité numérique à 16 ans qui limiterait l’accès des jeunes aux réseaux sociaux. Éric Lacroix, vice-président de la firme de sondage SOM, discute avec Nathalie Normandeau des résultats de ce sondage à la veille du conseil général de la Coalition avenir Québec (CAQ). La chargée de cours de l’École des médias Laurence Grondin Robillard commente à l’antenne du 98,5.

Plusieurs quartiers montréalais rêvent d’un tramway


Classé dans : Membres en action | 0

Lorsque la mairesse de Montréal, Valérie Plante, a évoqué il y a deux mois le possible retour du tramway, des résidents et résidentes de quartiers des quatre coins de la métropole se sont mis à rêver. Le journaliste Philippe-Antoine Saulnier a rencontré des citoyennes et citoyens qui se mobilisent pour la réalisation de ce rêve. Le chargé de cours en Études urbaines et touristiques Jean-François Lefebvre commente à l’antenne d’Ohdio.

Interdire les réseaux sociaux aux jeunes de moins de 16 ans?


Classé dans : Membres en action | 0

L’idée d’interdire les réseaux sociaux aux moins de 16 ans est assez populaire : c’est ce que confirment les résultats d’un sondage où 71 % de l’ensemble des répondants et 53 % des jeunes de 19 à 24 ans s’y sont dits favorables. Toutefois, c’est une mesure difficile à appliquer, et elle ne règle pas tout, comme on le voit ailleurs dans le monde, avec la chargée de cours Nina Duque de l’École des médias. Le reportage de Raphaëlle Drouin au Téléjournal de Radio-Canada.

Politique américaine : le choix d’un colistier


Classé dans : Membres en action | 0

L’ex-candidate républicaine à la Maison-Blanche Nikki Haley a annoncé qu’elle votera pour Donald Trump à la prochaine élection présidentielle. Cette annonce a relancé les conjectures quant à la personne que Donald Trump choisira comme colistier ou colistière. D’abord l’info week-end s’est intéressée à cette fonction au fil de l’histoire avec Christophe Cloutier-Roy, chargé de cours et chercheur à l’Observatoire sur les États-Unis de la Chaire Raoul-Dandurand.

Jeanne Leblanc, réalisatrice de la douceur


Classé dans : Membres en action | 0

Les deux premiers épisodes de la série Bellefleur ont été diffusés le 16 mai dernier sur les ondes de Crave. Encensée par la critique pour sa douceur, sa bienveillance et ses personnages authentiques, la série propose un sujet rarement abordé dans les séries québécoises: l’amitié entre hommes et la masculinité positive. «C’est une série très différente, affirme la réalisatrice Jeanne Leblanc, chargée de cours à l’École des médias, en plus d’y avoir fait ses études en cinéma. Les personnages peuvent être à la fois gris, blancs, noirs, drôles, joyeux et tristes, sans que ce soit toxique. On ne mise pas sur des antagonistes forts, mais plutôt sur la subtilité, la finesse et la délicatesse.»

Champions en cybersécurité


Classé dans : Membres en action | 0

L’équipe Hubert Hackin’, composé d’Uqamiens, d’amis et de collègues, a terminé en première position lors du NorthSec 2024, la compétition nord-américaine des professionnels et des amateurs en cybersécurité, qui avait lieu du 17 au 19 mai à Montréal. «Il s’agissait de la deuxième victoire de l’équipe en neuf participations depuis 2016», souligne le professeur du Département d’informatique Jean Privat, qui en fait partie depuis sa création. L’équipe Hubert Hackin’, nommée ainsi en référence au pavillon Hubert-Aquin de l’UQAM, a été créée en 2015 par le chargé de cours en informatique Philippe Pépos Petitclerc (M.Sc. informatique, 2019), alors étudiant au baccalauréat en informatique et génie logiciel.

Les guêpes : mal-aimées, mais essentielles


Classé dans : Membres en action | 0

Le rôle crucial de l’abeille comme pollinisatrice, qui permet aux humains de consommer pommes, fraises et autres concombres, est bien connu. Mais qu’en est-il de sa cousine malaimée, la guêpe? Afin de mieux la connaître, Le Reflet a fait appel au chargé de cours et entomologiste Olivier Aubry, qui rappelle que la guêpe a elle aussi son rôle en écologie. Certes, il est difficile d’avoir de la sympathie pour cet insecte qui aime venir à notre rencontre à l’extérieur, surtout lors d’un repas. Mais si elle se plaît à nos côtés, c’est un peu parce qu’elle nous ressemble.

Éviction : Bien plus qu’une perte de logement


Classé dans : Membres en action | 0

Ceci n’est pas un film sur la crise du logement. Enfin si, mais pas uniquement. Éviction, qui prend l’affiche ce vendredi, raconte surtout la perte d’un lieu mythique pour une communauté bien spécifique : la communauté queer. « Parthenais », comme l’appelait affectueusement sa demi-douzaine de joyeux locataires a été un véritable « point d’ancrage » dans Centre-Sud, un repère ou un pôle, si vous voulez, et ce, pendant plus de 10 ans. Chacha Enriquez, chargé de cours en sociologie (qui vient de publier Sexualités et dissidences queers aux éditions du Remue-Ménage), a été locataire des lieux, pendant six ans.

Linda Brunelle reçoit le prix Jovette-Marchessault


Classé dans : Membres en action, SPPEUQAM | 0

Le Conseil des arts de Montréal (CAM) et le Théâtre ESPACE GO ont remis le prix Jovette-Marchessault, dont la cinquième édition est consacrée aux conceptrices, à la chargée de cours Linda Brunelle. Ce prix, qui vise la reconnaissance et le rayonnement de la contribution de femmes artistes du milieu théâtral montréalais, s’accompagne d’une bourse de 20 000 $, qui sera remise par le Conseil à la lauréate.

Minerai «vert» ou «pas vert»: du pareil au même pour l’acceptabilité?


Classé dans : Membres en action | 0

Les projets miniers, c’est bien connu, soulèvent souvent une forte résistance populaire à cause de leurs impacts sur l’environnement. Mais quand une nouvelle mine contribue à la transition énergétique en produisant des minéraux essentiels pour faire des batteries de voitures électriques ou des panneaux solaires, cela doit bien améliorer son acceptabilité sociale, non ? En principe, c’est ce à quoi s’attendaient les auteurs de plusieurs projets de recherche présentés mardi au congrès de l’ACFAS (Association francophone pour le savoir). Mais ça n’est pas ce qu’ils ont observé. Quand on est sur le terrain et qu’on parle à des gens qui vont vivre le projet dans leur cour, là [l’aspect «vert» d’un projet minier] ne joue plus tellement», a dit au journal Le Soleil la doctorante et chargée de cours de l’UQAM Justine Lalande, qui a présenté un des projets de recherche à l’ACFAS.

Logements abordables : abordables pour qui?


Classé dans : Membres en action | 0

L’annonce de la construction de logements abordables sur le site de l’ancien motel Royal-Labarre à Longueuil a fait fortement réagir nos lecteurs, dont plusieurs ont critiqué l’utilisation du terme «logement abordable» pour des logements locatifs entre 1300$ et 2000$ par mois. Le Courrier du Sud a donc sondé deux intervenants pour approfondir la question. Le chargé de cours Yvon Rudolphe croit que le terme «logement abordable» relève de la sémantique marketing et politique.