Boursière de la Fondation Jean-Charles-Bonenfant dirigé par Daphnée Boisvert


Classé dans : Membres en action | 0

L’étudiante Kathya Bérubé-Panneton figure parmi les 13 récipiendaires de la nouvelle Bourse de la démocratie, remise par la Fondation Jean-Charles-Bonenfant. Créée en décembre 2023 grâce à une collaboration entre la Fondation et la Caisse Desjardins de l’Administration et des Services publics, cette bourse d’une valeur de 1 000 dollars récompense un travail ou un projet de recherche qui promeuvent la démocratie québécoise ou la connaissance des institutions parlementaires. Étudiante au certificat en communication – médias et organisation, Kathya Bérubé-Panneton a obtenu la bourse pour l’excellence d’un travail universitaire portant sur l’éducation relative à l’environnement dans un contexte de désinformation médiatique. Son travail a été soumis dans le cadre du cours Médias et société, dispensé par la chargée de cours de l’École des médias Daphnée Boisvert, rapporte Actualités UQAM.

Séjour de terrain à Cuba supervisé par Alain Caron


Classé dans : Membres en action | 0

Une cohorte de 14 étudiantes et étudiants séjournait à Cuba, du 28 mai au 8 juin derniers, dans le cadre du cours Environnement, développement et patrimoine: Québec-Cuba, offert à la maîtrise en sciences de l’environnement par la professeure du Département de didactique Isabel Orellana et le chargé de cours Alain Caron, peut-on lire dans Actualités UQAM. Créé en 2017, ce cours se penche sur l’exploration d’approches intégrant les préoccupations environnementales et la qualité de vie des populations à la gestion du patrimoine. Il s’agit d’un séjour de deux semaines à Cuba pour explorer deux sites patrimoniaux exceptionnels, la Vieille Havane et la vallée de Viñales, classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Une école d’été en postproduction pour les Premières Nations sous la responsabilité de François Normandin


Classé dans : Membres en action | 0

L’organisme Wapikoni mobile, le Service aux collectivités (SAC) et l’École des médias se sont unis pour créer la première édition d’une école d’été en postproduction audiovisuelle, qui se déroule à l’UQAM jusqu’au 19 juin. L’école offre une formation professionnelle intensive en montage et en postproduction à des personnes issues de différentes communautés autochtones. «La particularité du projet tient au fait que la formation est créditée par l’École des médias. Cela constitue une porte d’entrée pour les participants et participantes autochtones intéressés à s’engager dans une démarche universitaire», explique à Actualités UQAM le chargé de cours de l’École des médias François Normandin, responsable de l’école.

Denise Proulx contribue à la rédaction d’un portrait des luttes environnementales citoyennes


Classé dans : Membres en action | 0

Résidente de Saint-Marc-sur-Richelieu et professeure émérite de l’UQAM en matière environnementale, Lucie Sauvé a piloté avec deux autres collègues, Johanne Béliveau et la chargée de cours Denise Proulx, la rédaction d’un ouvrage collectif portant sur les luttes environnementales menées par la population au cours des dernières décennies, rapporte L’Oeil régional. Intitulé L’héritage des luttes environnementales au Québec – Un souffle écocitoyen, l’ouvrage a été publié aux Presses universitaires de l’UQAM. Denise Proulx, journaliste pendant près de 40 ans, travaille elle aussi à l’Institut des sciences de l’environnement et mène des travaux sur les systèmes agroalimentaires.

Retard des travaux du pont-tunnel: «Une histoire un peu déprimante», trouve Pierre Barrieau


Classé dans : Membres en action | 0

Le retard d’au moins un an dans les travaux majeurs du pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine, qui relie Montréal à la Rive-Sud, est loin d’avoir surpris un expert en planification des transports, qui croit que Québec n’a pas envisagé le meilleur plan. «On est malheureusement dans une histoire un peu déprimante», a réagi le chargé de cours Pierre Barrieau en entrevue à LCN, vendredi. «Avec l’annonce des délais supplémentaires, il n’y a pas eu d’informations par rapport au budget», a aussi noté M. Barrieau.

Le FRAPRU demande à Québec de doubler le nombre de logements sociaux d’ici 15 ans


Classé dans : Monde social et de l’éducation | 0

Le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) demande au gouvernement du Québec de doubler le nombre de logements sociaux dans la province d’ici 15 ans, rapporte La Presse canadienne. Le FRAPRU indique que la part de logements sociaux sur le nombre de logements actifs se chiffre actuellement à 10,5 % au Québec. L’organisme souhaite que cette proportion se chiffre à au moins 20 %. Pour y arriver, le FRAPRU demande au gouvernement de se fixer comme objectif d’acquérir ou de construire 10 000 logements sociaux chaque année, sous forme d’organisme sans but lucratif (OSBL), de coopératives d’habitation et de logement sociaux publics (comme des HLM), pendant une période de 15 ans. 

LE.POINT.SYNDICAL, numéro printemps-été 2024


Classé dans : Monde syndical | 0

Voici le lien pour consulter LE.POINT.SYNDICAL, numéro printemps-été 2024, le journal de la Confédération des syndicats nationaux (CSN). Entre autres au sommaire : David contre Goliath : les ainé-es victimes de rénoviction résistent • Électricité : Rester maîtres chez nous • Briseurs de grève : Enfin une loi fédérale • La recherche universitaire, à la botte de l’industrie? • Femmes et violence : Derrière la porte, des intervenantes dévouées.

Le manque d’accès aux services publics a des conséquences importantes pour les familles


Classé dans : Monde social et de l’éducation | 0

Un récent sondage Léger commandé par le Réseau pour un Québec Famille (RPQF) dans le cadre de la Semaine québécoise des familles, se déroulant du 13 au 19 mai, montre que les trois quarts des Québécois(es) (73 %) ont éprouvé des difficultés à obtenir un service dans les réseaux publics pour répondre à leurs besoins et ceux de leur famille au cours des deux dernières années. Ces résultats viennent confirmer les échos entendus dans l’actualité, particulièrement au cours des dernières semaines. Faute de solution, une personne sur trois (31 %) indique avoir dû se tourner vers le privé, tandis que 15 % l’ont envisagé mais ont reculé devant les coûts financiers que cela représentait.

La Coalition ÉduSex s’inquiète du manque de soutien aux écoles dans la mise en oeuvre du nouveau cours de Culture et citoyenneté québécoise


Classé dans : Monde social et de l’éducation | 0

Depuis l’annonce de la création du cours de Culture et citoyenneté québécoise, en 2021, les membres de la Coalition ÉduSex sont inquiets.  En effet, en créant ce cours, on a annoncé que le contenu d’éducation à la sexualité s’y retrouverait désormais. À peine 3 ans après la réintroduction des cours de sexualité dans les écoles, le personnel enseignant se retrouve déjà devant un nouveau changement de cap. Loin d’être banales, les thématiques couvertes par l’éducation à la sexualité sont sensibles et nécessitent des savoirs, des savoir-faire et des savoir-être qui lui sont propres et qui n’ont malheureusement pas fait partie du cursus universitaire du personnel enseignant dans les dernières décennies.

Le MSSS a caché qu’il ne rehausserait pas les subventions pour la mission globale en 2024


Classé dans : Monde social et de l’éducation | 0

 La Table des regroupements provinciaux d’organismes communautaires et bénévoles est outrée de découvrir que le MSSS a caché qu’il ne rehaussera pas les subventions pour la mission globale de 3000 organismes communautaires autonomes du domaine de la santé et des services sociaux (OCASSS). Globalement, tout ce que ces derniers recevront c’est l’indexation de la subvention de l’année précédente, de surcroît au taux insuffisant de 2,7 %. Rappelons que lors du dépôt du Budget 2024 du Québec, le 12 mars dernier, une somme de 10 M$ a été présentée comme étant destinée au rehaussement des subventions à la mission globale des 3000 OCASSS, par le Programme de soutien aux organismes communautaires (PSOC).

Un nouveau centre de recherche sur la biodiversité voit le jour à l’UQO


Classé dans : Monde social et de l’éducation | 0

Des chercheurs québécois lancent un centre de recherche sur la biodiversité, dans l’espoir d’imiter le succès du consortium Ouranos, spécialisé dans les changements climatiques. Piloté par le professeur Jérôme Dupras, le centre aura comme objectif de « faire le pont entre la science et le terrain ». Le Centre de recherche appliquée sur la biodiversité et les écosystèmes, le CRABE, sera rattaché à l’Université du Québec en Outaouais (UQO) et bénéficiera d’un financement de départ de 2,3 millions de dollars du Fonds de recherche du Québec, apprend-t-on dans un texte de La Presse. Son objectif sera d’accompagner les gouvernements infranationaux, principalement les municipalités, dans l’atteinte de leurs cibles de conservation.

Le financement des universités accaparé par quelques domaines


Classé dans : Monde syndical | 0

La CSN salue l’augmentation du financement du réseau de l’Université du Québec. Le financement, qui est davantage axé sur la mission plutôt que sur le nombre d’étudiantes et d’étudiants inscrits, est tout de même un pas dans la bonne direction. La nouvelle politique de financement des universités annoncée par la ministre Pascale Déry consacre toutefois trop d’argent à des bourses et des primes par diplômé-e dans les domaines jugés prioritaires. Or, selon l’avis de plusieurs universités, ces bourses n’ont pas permis d’attirer de nouvelles inscriptions. « Le gouvernement Legault est obnubilé par l’industrie et l’assujettissement des universités à ses besoins.

Les moyens de pression débutent dans l’hôtellerie


Classé dans : Monde syndical | 0

En pleine fin de semaine du Grand Prix, la négociation coordonnée de l’hôtellerie passe en mode moyens de pression avec une projection immense sur l’hôtel Ritz Carlton. Réunis cette semaine, les 30 syndicats prenant part à la 11e ronde de négociation coordonnée ont adopté un mandat de moyens de pression alors que l’été s’annonce occupé dans l’hôtellerie. On pouvait lire Notre relance à nous, c’est maintenant, sur la devanture du chic hôtel montréalais hier soir. Cette action visait à marquer le coup du début des moyens de pression pour obtenir des gains aux tables de négociation pour les 3500 travailleuses et travailleurs. 

Groupe de travail sur l’avenir de la production télévisuelle et cinématographique québécoise : Une occasion à ne pas manquer


Classé dans : Monde syndical | 0

La Fédération nationale des communications et de la culture (FNCC–CSN) salue la création du Groupe de travail sur l’avenir de la production télévisuelle et cinématographique québécoise, annoncée par le ministre de la Culture et des Communications, Mathieu Lacombe. « Il y a du pain sur la planche ! Cela fait longtemps que nous tirons la sonnette d’alarme sur la place de la production télévisuelle et cinématographique spécifiquement québécoise. L’écosystème se transformant à vitesse grand V avec la place grandissante des plateformes. Il faut agir rapidement avant que nos productions disparaissent. La FNCC–CSN compte bien contribuer à cet exercice important en partageant nos analyses avec le groupe de travail », déclare Annick Charette, présidente de la FNCC-CSN.

Campement à l’UQAM : Les manifestants propalestiniens plient bagage jeudi


Classé dans : SPPEUQAM | 0

Les manifestants propalestiniens qui campent sur le campus de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) depuis près d’un mois ont confirmé à La Presse canadienne qu’ils plieront bagage jeudi, mais assurent que leur lutte pour la libération du peuple palestinien n’est pas terminée. Les militants avaient annoncé la semaine dernière leur intention de lever leur campement installé dans la cour du Complexe des sciences Pierre-Dansereau depuis le 12 mai « au plus tard le 6 juin ». Ils s’étaient dits satisfaits d’une résolution adoptée par le conseil d’administration de l’université concernant la situation sur le territoire palestinien et en Israël, dont les grandes lignes ont été approuvées par la commission des études mardi.

L’information, un bien public : cinq solutions à portée de main


Classé dans : Monde syndical | 0

Réductions de personnel, faillites, fermetures : au cours des derniers mois, les annonces faisant état de la crise du secteur de l’information se sont multipliées. Complètement bousculés par l’arrivée des géants du numérique, les médias d’information ont été grandement affaiblis dans leur capacité à produire de l’information journalistique juste et rigoureuse, qui demeure essentielle à notre système démocratique. La Fédération nationale des communications et de la culture–CSN (FNCC–CSN) ainsi que la CSN considèrent qu’il est impératif de sauver notre droit à l’information, aujourd’hui menacé. Les solutions existent bel et bien. Il est de la responsabilité de nos gouvernements et de nos communautés de les saisir : Renforcer le crédit d’impôt à la masse salariale des médias d’information, Un infofrais pour soutenir l’information, Doubler la déduction d’impôt pour les achats publicitaires auprès d’un média d’information, Se doter d’une réelle politique gouvernementale d’achat publicitaire, « Ma ville » appuie l’information locale.

Entre vous et moi


Classé dans : SPPEUQAM | 0

Le beau temps est arrivé, juste à temps pour les vacances, mais avant de fermer votre ordinateur je vous invite à deux rendez-vous importants. L’employeur nous a fait une offre globale dans le cadre de la négo de nos conditions d’enseignement en ligne. Je vous le dis tout de suite, on est loin de la coupe aux lèvres. Une offre globale qui abuse des reculs et des refus que nous voulons tout de même vous présenter lors d’un conseil syndical élargi le 19 juin, à 14 heures, au DS-1570. Vous inviter à venir à l’UQAM deux jours avant le début officiel de l’été est beaucoup vous demander, mais le sujet est important pour le futur de votre enseignement en ligne et on vous promet que ça ne durera pas trop longtemps puisqu’il n’y a pas grand-chose à dire.

La CSN manifeste contre la privatisation du réseau de la santé


Classé dans : Monde syndical | 0

Plusieurs centaines de militantes et de militants de la CSN se sont rassemblés devant une clinique de santé privée du groupe Biron, sur le boulevard du Royaume, pour manifester contre la privatisation croissante du réseau de la santé. Réunies en instance à Chicoutimi, la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP–CSN) et de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ–CSN) étaient notamment sur place. Une manifestation avait lieu en parallèle à Drummondville, où plusieurs autres centaines de militantes et militants de la Fédération du commerce (FC–CSN) et de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN) étaient réunis.  

Chronique de la négo : Une offre globale en deçà des attentes des membres?


Classé dans : Négociation, SPPEUQAM | 0

Voici un bref compte-rendu de la 8e séance de négociation, en attendant de pouvoir échanger entre nous en Conseil syndical élargi le 19 juin, à 14 heures au DS-1570. Le 31 mai, le Comité de négociation a reçu comme prévu l’offre globale patronale. Une séance de négo avait été ajoutée à nos agendas spécialement à cette fin. Rappelons qu’une offre globale est un retour sur l’ensemble des demandes du cahier de négo. La Direction a été claire sur l’objectif de cette offre : démontrer aux personnes chargées de cours qu’elle prend au sérieux cette négociation sur l’enseignement en ligne et que celles-ci méritent de bonnes conditions de travail dès maintenant.

Des professeurs en éducation à la TELUQ en affaires avec les écoles


Classé dans : Monde social et de l’éducation | 0

Deux professeurs de la TELUQ, partenaires à l’université comme en affaires, utilisent leurs travaux de recherche — qui sont financés à même les budgets des centres de services scolaires (CSS) — pour implanter et évaluer une méthode de gestion de classe dans les écoles. Ils ont, en parallèle, vendu des formations sur cette même méthode à plus de la moitié des CSS francophones du Québec avec leur entreprise privée, révèle Le Devoir.

Pour que cessent le musellement et la judiciarisation de la vie démocratique étudiante à l’Université Laval


Classé dans : Monde social et de l’éducation | 0

Nous, professeurs et personnel enseignant de l’Université Laval, dénonçons dans ce texte publié par Le Devoir les mesures déployées par notre établissement en réponse aux revendications des étudiants et étudiantes solidaires avec le peuple palestinien. Le samedi 1er juin 2024, le campus de l’Université Laval a été le théâtre d’une intervention du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) à l’encontre de membres de la communauté étudiante. Un campement pacifique venait d’être installé par des étudiants et étudiantes de l’Université Laval afin d’exprimer leur solidarité avec le peuple palestinien et de protester contre la complicité du milieu universitaire et politique à l’égard du probable génocide en cours.

Congrès de la FNEEQ : L’urgence de replacer l’humain au cœur des réseaux de l’éducation


Classé dans : Monde syndical | 0

Quelque quatre cents membres délégués de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ–CSN) sont réunis en congrès triennal jusqu’à vendredi à Chicoutimi pour établir les priorités du prochain mandat et pour procéder à l’élection du comité exécutif de l’organisation syndicale la plus représentative en éducation, de la maternelle à l’université. Le thème “ÊTRE HUMAIN” place d’entrée de jeu l’urgence de replacer l’humain au cœur de l’enseignement. « Le constat accablant que l’on fait à mi-parcours du second mandat de la CAQ, c’est que l’éducation est vue surtout comme un instrument pour répondre aux besoins du marché du travail plutôt que comme un outil d’émancipation.

La direction de la SAQ doit avoir les coudées franches pour négocier, demande la CSN


Classé dans : Monde syndical | 0

Une manifestation devant la succursale de la SAQ d’Arvida, à Saguenay, a rassemblé des dizaines d’employé-es et de membres de la CSN, mardi. Les manifestantes et les manifestants déplorent qu’après un an et demi de pourparlers, la direction de la SAQ n’ait toujours pas le mandat du gouvernement pour aborder les enjeux financiers reliés à cette négociation. La vice-présidente de la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP–CSN), Stéphanie Gratton, a demandé au gouvernement d’octroyer les mandats nécessaires à la direction de la SAQ afin que cette négociation puisse progresser.

La FNCC demande aux services de diffusion continue en ligne de se conformer


Classé dans : Monde syndical | 0

La Fédération nationale des communications et de la culture (FNCC–CSN) salue la mise en place par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) d’une contribution obligatoire pour les services de diffusion continue en ligne de 5 % de leurs revenus canadiens au système de radiodiffusion canadien. « Il était plus que temps que cela advienne. Tout le monde, et cela inclut les services de diffusion continue en ligne, doit contribuer à la vitalité de notre écosystème de production au même titre que nos diffuseurs traditionnels. Nous espérons que les services de diffusion continue en ligne se conformeront à cette décision du CRTC », déclare Annick Charette, présidente de la FNCC–CSN.