Foire aux questions (FAQ) – Grève du SPPEUQAM

Vous trouverez par ce lien une brève Foire aux questions au sujet de la grève. Sa lecture est incontournable pour les membres du Syndicat des professeures et professeurs enseignants qui représente les quelques 2 500 chargées, chargés de cours de l’UQAM, d’autant plus que le Syndicat a annoncé la grève pour lundi 11 avril.

Comme des négociations intensives auront lieu dans les prochains jours, le déclenchement officiel de la grève sera officiellement confirmé, ou non, par courriel en soirée du dimanche 10 avril.

Déclenchement de la grève du SPPEUQAM : 11 avril 2022

Les propositions de l’employeur, lors de la dernière rencontre de négociation, le 31 mars 2022, ont été totalement insatisfaisantes, pour ne pas dire méprisantes. La grève générale illimitée sera donc déclenchée le lundi 11 avril, conformément à la résolution adoptée à 90,1% en Assemblée générale du SPPEUQAM, le 16 mars dernier.

À moins d’un revirement total des positions patronales, l’UQAM sera donc paralysée, d’autant plus que plusieurs associations facultaires étudiantes déclencheront également des journées de grève en appui à nos revendications. La prochaine séance de négociation aura lieu le 7 avril.

Plusieurs précisions concernant la grève et ses impacts vous seront communiquées dans les prochains jours.

Solidarité du Regroupement université au SPPEUQAM

Personnes présentes à la rencontre du Regroupement université

Vous trouverez ici un lien pour accéder au communiqué de presse publié aujourd’hui suite à l’appui du Regroupement université au SPPEUQAM. Le regroupement réunit la très grande majorité des syndicats des enseignantes et enseignants universitaires à contrat au Québec. 

Cette initiative de solidarité dénonce vigoureusement la lenteur des négociations et l’importance que les membres du SPPEUQAM obtiennent une convention collective qui reflète leur importante contribution à l’enseignement universitaire à l’UQAM.

Camille Robert

Une de nos agentes de relations de travail au SPPEUQAM, Camille Robert, également historienne, autrice et professeure enseignante en histoire, nous rappelle, dans le texte qui suit, que le mouvement étudiant de 2012 est une grève qui s’inscrit dans la durée. On peut également l’entendre livrer un témoignage vidéo sur cette grève qui a constitué un événement socio-politique sans précédent au Québec.

En 2012, je terminais mon baccalauréat en histoire à l’UQAM. Je m’impliquais activement dans mon association étudiante facultaire et à la Coalition large de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE), qui allait occuper une place centrale dans la grève étudiante.

André Lamoureux

Au sujet de la tentative de retour de Jean Charest, notre collègue professeur enseignant en science politique, André Lamoureux, estime qu’il y a eu beaucoup de présomptions au sujet de M. Charest avec la commission Charbonneau, l’enquête Mâchurer. Je crois qu’il devrait prendre les devants pour éviter tout soupçon, il devrait jouer à Monsieur Net : ». À lire sur le Journal de Montréal, dans un article du 16 mars rédigé par Olivier Bourque et Francis Halin.

Prochaine action de mobilisation : La haie « d’honneur »

La prochaine séance de négociation aura lieu lundi prochain, le 28 mars à 9 h le matin au 35, rue de Port-Royal Est (station de métro Sauvé). Pour appuyer notre Comité de négociation et montrer à l’employeur que nous sommes solidaires, nous allons accueillir chaleureusement les personnes siégeant à la table de négo. Rendez-vous à 8 h 30 en arrière de la bâtisse (35 rue de Port-Royal Est), dans le stationnement.

On a vraiment besoin de vous pour maximiser notre impact! Veuillez s.v.p confirmer votre présence à votre conseiller ou conseillère à la mobilisation, dont vous trouverez les coordonnées ici.

Chronique du comité de négo

C’est le temps d’obtenir des avancées à la table de négo!

Réunis en assemblée générale le 16 mars, les membres ont été on ne peut plus clairs : c’en est assez des refus patronaux sur les revendications syndicales, dont les importantes demandes sur la formation à distance et la stabilisation de nos emplois. Le Comité de négociation est très heureux d’avoir en main un mandat de grève générale illimitée pouvant être utilisé au moment jugé opportun, ce qui permettra d’instaurer enfin du mouvement à la table de négociation. Quel sera ce mouvement? Rappelons d’abord que les dernières séances de négociation ont eu lieu les 10 et 11 mars derniers.

Chronique mobilisation-intégration

Du beau travail d’équipe!

Que c’était beau et magnifique de voir les membres du Syndicat qui ont répondu à l’appel en grand nombre lors de l’Assemblée générale du 16 mars dernier. En effet, plus de 130 professeures et professeurs enseignants ont participé à la dernière assemblée générale, et ce, notamment grâce à nos chaînes de mobilisation qui ont permis de rejoindre les membres directement. Du beau travail d’équipe! Un énorme merci aux personnes qui se sont impliquées activement dans leur département pour inviter personnellement leurs collègues à se joindre à nous. Notre 5 à 7 qui suivait l’assemblée fut également un grand succès.

Chronique des relations de travail

Évaluation des enseignements : n’oubliez pas de remplir la fiche de variables contextuelles!

Chaque trimestre, les étudiantes et les étudiants ont l’occasion d’évaluer les enseignements, généralement entre la 12e et la 13e semaine. Comme on le sait, la session d’hiver 2022 a été chamboulée par l’enseignement en ligne les premières semaines, puis par le retour en classe avec de nombreux défis : pressions d’étudiantes et d’étudiants pour changer le mode de prestation du cours; gestion d’absences en lien avec des symptômes ou des infections à la COVID; ajustements pédagogiques par rapport à la prestation et aux évaluations; locaux parfois trop petits pour assurer une certaine distanciation; etc.

Vote au décanat de la Faculté de communication

Les membres du SPPEUQAM de la Faculté de communication peuvent voter pour l’élection du doyen à leur faculté. Le scrutin se tiendra par Omnivox, de 10 h, 24 mars, au 30 mars, 15 h.On peut consulter les lettres de présentation et les curriculum vitæ des candidatures de Gaby Hsab et de Pierre Barrette sur leur microsite respectif aux adresses suivantes :

https://gabyhsab-decanat-fc2022.uqam.ca/https://pierrebarrette-decanat-fc2022.uqam.ca/

Place à votre point de vue

Le dialogue est important pour vous? Équité et diversité sont indispensables pour vous? Vous considérez que nous constituons, toutes et tous ensemble, un savoureux mélange de savoirs et d’expériences. Le Comité d’action contre le racisme systémique et les discriminations du SPPEUQAM vous invite à participer à un espace d’échange bisannuel autour d’un ouvrage, d’un article, d’un film, d’une recherche, d’une œuvre d’art ou d’un documentaire visant à mettre en lumière vos centres d’intérêt ou vos réalisations. Si vous souhaitez rejoindre le comité, participer à nos rencontres, proposer des thèmes, sujets ou artefacts particuliers ou encore partager vos propres réalisations, prenez contact en écrivant à l’adresse suivante : tirel.astrid@sppeuqam.org

Nouvelles du SPPEUQAM du 24 mars 2022

Les membres du Syndicat des professeures et professeurs enseignants de l’UQAM ont voté pour un mandat de grève générale illimitée à appliquer au moment jugé opportun lors de l’Assemblée générale du 16 mars 2022. On peut lire la résolution complète adoptée à 90,1% en cliquant sur ce lien. Ce vote exprime clairement la détermination des professeures et professeurs enseignants pour que leurs conditions de travail soient enfin améliorées et pour que l’employeur reconnaisse enfin concrètement leur expertise et leur apport fondamental à la qualité de l’enseignement à l’UQAM. Vous avez sans doute pu constater que le vote de grève a été relayé par plusieurs médias d’information nationaux du Québec.

Manifestation samedi 26 mars, pour la paix, contre la guerre

Le collectif Échec à la guerre, dont est membre notre fédération nationale, la FNEEQ, organise une manifestation pour signifier l’opposition à la guerre. Le rendez-vous est à 14 h, à l’angle Cherrier et du Parc-Lafontaine, à Montréal. Échec à la guerre est une coalition d’organismes de la société civile québécoise, préoccupés par la place grandissante de la guerre dans notre politique étrangère et par la montée d’un discours officiel militariste au pays. Pour soutenir Échec à la guerre, on ouvre son portefeuille de ce côté

Amnistie Internationale, le peuple ukrainien et le gouvernement russe

Amnistie Internationale mobilise actuellement toutes ses ressources pour venir en aide aux familles déplacées et toutes les personnes réfugiées dans le pays. Un simple clic nous permet de faire un don à Amnistie. L’organisme mène aussi une campagne de pression sur le gouvernement russe; pour y participer, on se dirige vers ce lien.

Pour connaître l’Ukraine

Pour avoir de l’information de toutes provenances, entre autres sur l’Ukraine, le conflit en cours et son histoire, un des membres du SPPEUQAM, qui connait bien cette région du globe, nous suggère d’aller faire un tour sur le site Internet d’Agoravox.fr. Vous y trouverez vraiment une source d’informations variées.

Un texte touchant et pertinent de notre conseillère à la mobilisation

Cloé Zawadzki-Turcotte, conseillère syndicale à la CSN et avec qui l’équipe syndicale a actuellement le plaisir de travailler, a été très impliquée dans le vaste mouvement de grève ayant eu lieu en 2012. Elle a récemment rédigé un texte pour l’excellente revue Liberté et dont une bonne partie a été publiée dans l’édition du Devoir du 22 mars dernier. On peut trouver le texte complet de Cloé ci-dessous et qui porte le titre « La grève est étudiante, la lutte est populaire ».

Premier mars 2021, 5 h du matin, 2 °C, une pluie glaciale tombe sur l’asphalte noir dans les rues de la ville. J’arrive dans le stationnement du flambant neuf Complexe sportif de Saint-Laurent.

La FNEEQ solidaire avec le mouvement étudiant

Caroline Quesnel, présidente de notre fédération nationale, la FNEEQ, marchait avec les étudiantes et les étudiants, ce 22 mars 2022. La présidente de la FNEEQ affirmait, et on est parfaitement en accord avec elle, que « le ministre des Finances aurait dû investir davantage en enseignement supérieur afin de réduire la tâche du personnel enseignant, diminuer la taille des groupes et ainsi améliorer l’encadrement des étudiantes et des étudiants. Ce n’est pas un chèque de 500 $ distribué directement aux électeurs qui va améliorer nos services publics sous-financés et nous permettre de faire face aux défis climatiques ». On clique ici pour accéder à une brève vidéo.

Les professeures et professeurs enseignants de l’UQAM votent pour la grève

En assemblée générale le 16 mars, les membres du Syndicat des professeures et des professeurs enseignants de l’UQAM (SPPEUQAM–CSN) ont voté à 90% « que le syndicat puisse déclencher une grève générale illimitée au moment jugé opportun, afin d’obtenir un règlement satisfaisant visant à améliorer nos conditions de travail; qu’advenant que les développements à la négociation soient jugés insatisfaisants, qu’une assemblée générale avec une nouvelle proposition de vote de grève soit convoquée ».

Cet appui sans équivoque à la grève envoie un message clair à la direction de l’UQAM. « Après 29 séances de négociation échelonnées sur plus d’un an, il est inacceptable que la négociation piétine encore de la sorte.

Vote de grève en assemblée générale le 16 mars

L’Assemblée générale du Syndicat des professeures et des professeurs enseignants sera conviée, suite à une récente résolution du Conseil syndical, à tenir un vote de grève, le 16 mars. Ce sera aussi l’occasion d’adopter les règles de notre Fonds local de grève et de lock-out et celles du Fonds de dépense professionnelle de la CSN. L’ordre du jour proposé prévoit le dépôt du budget annuel pour adoption de l’assemblée et une présentation sur l’état de la négociation et de la mobilisation afin d’être en mesure de prendre une décision éclairée sur le vote de grève. Sans aucun doute, cette assemblée sera très importante.

Levées de cours à l’horizon

Dix ans après le Printemps érable, plusieurs associations étudiantes de l’UQAM seront en grève à partir du 21 mars, pour, entre autres, démontrer l’importance d’une plus grande accessibilité à l’éducation supérieure et pour promouvoir la lutte pour la justice climatique. Des levées de cours seront alors effectuées. Dans ces conditions, tous les membres du SPPEUQAM doivent se rendre à leur lieu de travail pour donner leur cours. Si vous constatez que les conditions normales d’enseignement ne sont pas réunies (levée de cours, conflit entre les étudiantes, étudiants ou en trop petit nombre), vous devez avertir le secrétariat de votre unité d’embauche que vous ne pouvez pas donner votre cours dans des conditions acceptables.

Le 8 mars au SPPEUQAM

À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, le Comité d’action contre le racisme et les discriminations du SPPEUQAM a eu le plaisir et le privilège de recevoir une délégation de la maison d’Haïti. Sa directrice générale adjointe, Guerda Amazan, était accompagnée de Justine Poldor, coordonnatrice de l’organisme, de Samia Salomon, intervenante auprès des femmes violentées et d’Émeraude Michel, intervenante auprès des jeunes mères noires.

Avec grande conviction, madame Amazan nous a présenté l’organisme, qui œuvre auprès de la communauté haïtienne depuis 50 ans et qui n’hésite pas à ouvrir ses portes à d’autres personnes dans le besoin, quelle que soit leur origine ou leur provenance.

SPPEUQAM-Intégration

Le financement des projets d’intégration fait partie intégrante de notre convention collective. Il y a récemment eu l’étude et l’approbation de projets ponctuels (ou ad hoc) déposés par des membres du SPPEUQAM par le Comité de liaison institutionnel. On peut en consulter la liste en téléchargeant ce lien. Il est aussi possible d’accéder à de l’information sur les projets d’intégration et sur les possibilités de financement en visitant le site Internet du Syndicat à l’onglet intégration et perfectionnement.

Du côté de Trois-Rivières

Une de nos collègues trifluviennes, enseignante à l’Université du Québec à Trois-Rivières, Katya Pelletier, a récemment livré un témoignage sur la fierté qui l’habite à titre de chargée de cours. On peut consulter son texte paru le 5 mars dernier dans Le Nouvelliste en activant ce lien. Quelques jours plus tard, le comité de négociation de son syndicat en venait à une entente de principe qui sera présentée aux membres en assemblée générale le 19 mars. On peut lire ici un second article du Nouvelliste au sujet de cette entente.