Les consommateurs de cannabis préfèrent encore le marché noir – Analyse d’André Lamoureux


Classé dans : Les membres en action | 0

Les consommateurs québécois de cannabis boudent la Société québécoise de cannabis (SQDC), alors que plus de 60 % d’entre eux continuent de s’alimenter sur le marché noir, révèle un sondage de l’Université Dalhousie.

Le coup de sonde mené le mois dernier indique qu’une majorité de consommateurs québécois s’approvisionnent encore auprès de leur ancien fournisseur malgré la légalisation du cannabis il y a plus de six mois (17 octobre dernier).

Pour lire l’analyse d’André Lamoureux, chargé de cours au département de science politique, sur le sujet dans le Journal de Québec, cliquez ici.

Saint-Léonard interdit la vente et la production de cannabis – Analyse d’André Lamoureux


Classé dans : Les membres en action | 0

L’arrondissement de Saint-Léonard a adopté lundi soir un premier projet de résolution afin d’établir une règlementation interdisant la vente, la transformation et la culture du cannabis.

Pour André Lamoureux, chargé de cours au Département de science politique, également spécialiste des questions entourant la légalisation du cannabis, la règlementation s’inscrit dans une tendance à vouloir contrôler de façon restrictive la consommation et distribution du cannabis.

Pour lire son analyse dans le Journal Métro, cliquez ici.

Le sénateur Pratte se défend d’avoir été en conflit d’intérêts : Commentaire d’André Lamoureux


Classé dans : Les membres en action | 0

L’ex-journaliste André Pratte admet avoir reçu 13 fois des invités dans son bureau de la multinationale Power Corporation à titre de sénateur.

En avril 2016, André Pratte a quitté son poste d’éditorialiste en chef à La Presse pour être nommé sénateur par le premier ministre Justin Trudeau avec un salaire annuel de 150 600 $.

À ce moment, il est aussi devenu conseiller chez Power Corporation, dont son ex-employeur La Presse était une filiale.

Ce deuxième emploi lui procurait un bureau au siège social de Power, au centre-ville de Montréal.

Pour lire le commentaire d’André Lamoureux, chargé de cours au département de science politique, sur cette situation dans un article de La Presse, cliquez ici.

Laïcité à l’école – L’option de la cohérence : Opinion d’André Lamoureux


Classé dans : Les membres en action | 0

À la veille de la période des Fêtes, le premier ministre François Legault a réitéré son intention de procéder avec diligence et fermeté dans le dossier de la laïcité.

Pour lire le texte d’opinion d’André Lamoureux, chargé de cours en science politique, sur le sujet dans La Presse, cliquez ici.

Problèmes d’approvisionnement à la SQDC – André Lamoureux commente


Classé dans : Les membres en action | 0

Cinq jours après la légalisation du cannabis au pays, la file d’attente est toujours longue à la succursale de la Société québécoise du cannabis (SQDC) du centre-ville de Montréal. André Lamoureux, chargé de cours au Département de science politique commente la situation dans une entrevue accordée à Radio-Canada dans un reportage que vous pouvez visionner en cliquant ici.

Commentaires sur l’actualité d’André Lamoureux


Classé dans : Les membres en action | 0

André Lamoureux, chargé de cours au Département de science politique, était dans les médias cette semaine pour commenter l’actualité.

Il a d’abord accordé une entrevue à la CBC afin de parler des plans de la CAQ d’interdiction des symboles religieux dans une entrevue accessible en cliquant ici.

Il a aussi commenté le passage à la CAQ qui s’est effectué dans les Laurentides pour L’information du Nord de Sainte-Agathe dans un article disponible en cliquant ici.

Laïcité au Québec : L’opinion d’André Lamoureux


Classé dans : Les membres en action | 0

Les maisons de sondage n’avaient par prédit la majorité écrasante obtenue par la Coalition Avenir Québec lors des élections du 1er octobre dernier.

Qu’est-ce que cela signifie pour le dossier de la laïcité au Québec ?

André Lamoureux, chargé de cours au Département de sciences politiques, se prononce sur la question dans un texte d’opinion paru dans La Presse et accessible en cliquant ici.

Surenchère clientéliste de la campagne provinciale : L’avis d’André Lamoureux


Classé dans : Les membres en action | 0

«Surenchère», «clientélisme», «manque de vision», «courtiers d’assurance»: les experts de la vie politique ne manquent pas de termes crus pour décrire la campagne électorale québécoise qui contribue, selon eux, à alimenter le cynisme de la population envers les partis. Ils dénoncent une approche marketing utilisée à outrance dans le but de remporter ce scrutin. »

Pour lire l’avis d’André Lamoureux sur le sujet dans la Presse, cliquez ici.

André Lamoureux commente la campagne électorale

La période de campagne électorale est souvent très occupée pour de nombreux chargé-e-s de cours, qu’ils-elles soient impliqué-e-s auprès de différents partis politiques ou qu’ils-elles oeuvrent dans des domaines leur permettant de commenter l’actualité politique dans les médias.

André Lamoureux, politologue et chargé de cours au Département de sciences politiques, est souvent appelé à se prononcer sur différents aspects de la campagne et cette semaine ne faisait pas exception.

Il s’est prononcé sur l’impact d’un vote blanc sur les résultats électoraux (https://www.ledevoir.com/videos/535650/espace-citoyen-le-vote-blanc-compte-t-il-dans-les-resultats-d-une-election-au-quebec) et a offert une analyse de la campagne de Québec solidaire (https://www.ledevoir.com/politique/quebec/535858/quebec-solidaire-en-quete-du-necessaire-equilibre) pour le Devoir.

Projet de réunification du Bloc québécois : l’avis d’André Lamoureux


Classé dans : Les membres en action | 0

Cet automne, le Bloc québécois sera en consultation afin de refonder et réunifier le parti afin de tenter de se sortir de la crise politique et de réunir les indépendantistes sur de nouvelles bases. Seront-ils capables de relever le défi?

André Lamoureux, politologue et chargé de cours à l’UQAM a accordé une entrevue au quotidien Le Devoir afin de fournir son analyse de la situation.

Vous pouvez lire l’article en cliquant ici.

André Lamoureux commente l’enlisement du Parti québécois


Classé dans : Les membres en action | 0

La tendance indiquée par les sondages ne ment pas. Les intentions de vote pour le Parti québécois (PQ) déclinent. Loin de voguer sur le «chemin des victoires», ce parti cherche désespérément de l’oxygène et une transfusion sanguine qui lui permettrait de retrouver un élan. La stratégie privilégiée par Jean-François Lisée depuis deux ans a été dévastatrice sur trois plans: par la mise au rancart de son projet de laïcité, réduit à une peau de chagrin; par le flirt avec Québec solidaire, dévastateur par ses résultats; et par la multiplication d’improvisations et raccourcis opportunistes minant la crédibilité du parti, affirme le chargé de cours au Département de science politique André Lamoureux dans un texte publié dans la section Débats de La Presse+.

Jagmeet Singh ne passera pas au Québec en raison de sa proximité religieuse, selon André Lamoureux


Classé dans : Les membres en action | 0

Les révélations des derniers jours sur la présence de Jagmeet Singh dans des événements où gravitent des éléments sikhs radicaux montrent une proximité religieuse qui risque de repousser les électeurs québécois, selon le chargé de cours André Lamoureux. «Jagmeet Singh ne passera jamais la rampe au Québec. Les Québécois se sont battus pendant 60 ans pour la laïcité, ils ne veulent pas d’un chef aussi fortement associé à un courant religieux», a affirmé le politicologue au Journal de Montréal. André Lamoureux a aussi commenté la situation à l’antenne de Radio-Canada.

Cannabis : André Lamoureux croit que c’est une bonne chose que chaque province puisse y aller à son rythme


Classé dans : Les membres en action | 0

Les Canadiens ont avantage à bien connaître les politiques du cannabis de chaque province puisque leurs lois sur les joints légaux seront bien différentes de l’une à l’autre. Le chargé de cours André Lamoureux croit que chaque province peut y aller à son rythme. «Au Québec, on a été parmi les plus prudents, et c’est très bien», ajoute-t-il, dans un texte du Journal de Montréal.

Journée nationale contre l’islamophobie : L’instrumentalisation d’un drame, soutient André Lamoureux


Classé dans : Les membres en action | 0

Ainsi, après s’être lancé dans la contestation judiciaire des prescriptions de la loi 62 visant l’interdiction du niqab et de la burqa aux fins de prestation et de réception des services publics, le Conseil national des musulmans canadiens (CNMC) exige maintenant que le 29 janvier de chaque année, se référant à l’attentat survenu à Québec en janvier dernier contre une mosquée, devienne une «Journée nationale contre l’islamophobie». Il instrumentalise cet événement tragique pour relancer une croisade contre «l’islamophobie». Lors de cette tuerie horrible, les Québécois ont pourtant très largement, voire presque unanimement, condamné le geste d’Alexandre Bissonnette, soutient le chargé de cours André Lamoureux dans un texte publié par Le Devoir.

Le PCQ, trop marginal pour être une option pour déloger des libéraux, selon André Lamoureux


Classé dans : Les membres en action | 0

Depuis la victoire du Parti Égalité en 1989, les électeurs de la circonscription de Jacques-Cartier, dans l’Ouest-de-l’Île, ont donné d’écrasantes majorités au libéral Geoffrey Kelley. Candidat du Parti conservateur du Québec (PCQ), Louis-Charles Fortier croit qu’il représentera, en automne, la seule voie pour les fédéralistes déçus des Libéraux. Chargé de cours au département de science politique, André Lamoureux voit dans le PCQ un parti très marginal qui compte très peu de chances de faire des gains appréciables lors de la prochaine élection.

Lire la suite du texte du journal Métro.

Le niqab et la burqa, symboles du bannissement des femmes, soutient André Lamoureux


Classé dans : Les membres en action | 0

Dans le débat qui a entouré l’adoption du projet de loi 62 et la nouvelle polémique concernant sa mise en œuvre, il est sidérant de constater l’aveuglement volontaire qui ronge la classe politique ainsi que nombre de journalistes et de chroniqueurs. Ce qu’on veut laisser croire, comme la Cour fédérale l’a fait en février 2015 dans l’affaire Zunera Ishaq, c’est que le port du niqab (ou de la burqa) serait l’expression d’une croyance religieuse, une allégeance à ce point affirmée qu’on déciderait de se cacher le visage. Pourtant, le port du niqab ne découle aucunement de l’expression d’une piété religieuse ni d’une prescription du Coran.

L’heure de vérité a sonné pour Justin Trudeau, selon André Lamoureux


Classé dans : Les membres en action | 0

L’heure de vérité a sonné pour le gouvernement Trudeau, qui risque de passer son temps à éteindre des feux politiques dès le retour des parlementaires la semaine prochaine, croient des experts. «Ce sera une session automnale pivot pour le gouvernement. C’est l’heure des redditions de compte», a confié le politologue et chargé de cours André Lamoureux au Journal de Montréal.

Les libéraux sur le terrain de la constitution : une tentative pour empêcher la CAQ de les dépasser, selon André Lamoureux


Classé dans : Les membres en action | 0

Deux récents sondages placent la Coalition avenir Québec (CAQ) en bonne position dans les intentions de vote pour les prochaines élections provinciales de 2018. Le politologue et chargé de cours à la Faculté de science politique, André Lamoureux, ajoute que les libéraux sont conscients de l’insatisfaction envers le gouvernement Couillard. «Et l’initiative qu’il [Philippe Couillard] vient de prendre pour la constitution est pour empêcher la CAQ de le dépasser», commente-t-il pour Radio-Canada.

Québec solidaire, enclave du gauchisme et allié de l’islamisme, soutient André Lamoureux


Classé dans : Les membres en action | 0

L’échec de la convergence entre le Parti québécois et Québec solidaire était hautement prévisible. Les péquistes cherchaient à s’allier aux solidaires avec une naïveté déconcertante; pourtant, au fil du temps, Amir Khadir et Manon Massé ont répété qu’ils ne voulaient pas s’associer à ce qu’ils appellent un «parti bleu néolibéral». La haine viscérale était donc annoncée depuis longtemps, et QS a toujours considéré le PQ comme un ennemi, soutient le chargé de cours en science politique André Lamoureux dans Le Devoir.

SCHL : des pratiques inacceptables, selon André Lamoureux


Classé dans : Les membres en action | 0

Filet mignon, langoustines en extra et grand vin; le président de la Société canadienne d’hypothèques et de logement a déboursé 1119,58$ de fonds publics en septembre 2014 pour un luxueux repas avec une compagnie privée qui touchait déjà 1,5 million $ en contrat du gouvernement. «Ça n’a pas de sens. Cette firme est déjà payée par le gouvernement et, en plus, on la reçoit à grands frais? C’est vraiment abusif», a affirmé à ce sujet le chargé de cours au Département de science politique André Lamoureux, au Journal de Québec.

Le Sénat canadien a bien géré le dossier Don Meredith, analyse André Lamoureux


Classé dans : Les membres en action | 0

Pour avoir entretenu une relation inappropriée avec une adolescente, le comité sénatorial d’éthique a suggéré mardi que Don Meredith devienne le premier sénateur de l’histoire à être renvoyé du Sénat canadien. «C’est du jamais vu. C’est un précédent», indique André Lamoureux, chargé de cours en science politique. Selon M. Lamoureux, les récents scandales comme ceux des dépenses du sénateur Mike Duffy ou encore les accusations de fraude contre Patrick Brazeau ont fait mal à l’image du Sénat. «Cette institution est déjà largement discréditée sur le plan démocratique au Canada, et une décision [autre] aurait ajouté au cynisme», analyse le chargé de cours pour le Journal de Québec.

Il faut attirer les jeunes en politique avec des aspirations fondamentales, prévient André Lamoureux


Classé dans : Les membres en action | 0

Le PQ affirme que le nombre de ses membres de moins de 40 ans a grimpé ces derniers mois. Québec solidaire fait le même constat. Attention, «il faut les accrocher par des aspirations fondamentales et non pas jouer du clientélisme électoral», prévient le chargé de cours en science politique André Lamoureux à l’antenne de Radio-Canada.

André Lamoureux analyse le déclenchement des élections britanniques et les lois contre le trafic de cannabis et la consommation de la drogue au volant


Classé dans : Les membres en action | 0

La première ministre britannique, Theresa May, a appelé la semaine dernière à la tenue d’élections législatives anticipées le 8 juin, rompant sa promesse de respecter le scrutin à date fixe prévu en 2020. «Elle doit avoir une voix forte devant le conseil européen et elle vient de montrer que c’est une politicienne stratégique, qui veut non seulement déjouer l’opposition, mais aussi montrer à son propre parti qu’elle a la légitimité de négocier le Brexit», analyse André Lamoureux, chargé de cours en sciences politiques, pour Le Devoir. Il a également commenté le durcissement des lois contre le trafic de cannabis et la consommation de l’alcool et la drogue au volant proposé par le gouvernement Trudeau.

La motion M-103 : la motion de l’infamie soutient André Lamoureux


Classé dans : Les membres en action | 0

La Chambre des communes a finalement adopté la motion M-103 de la députée libérale Iqra Khalid pour prétendument contrer la montée de «l’islamophobie» et du «racisme systémique». En agissant de la sorte, la législature canadienne offre malheureusement à la mouvance islamiste un nouvel attelage à son arme d’intimidation massive utilisée à travers le monde depuis des années 1980. Comme il est inquiétant de voir des libéraux, les néo-démocrates et même les «solidaires» du Québec se rallier à une telle entreprise, déplore le chargé de cours en science politique André Lamoureux dans un texte publié par Le Devoir.