28 janvier 2022 - Syndicat des professeures et professeurs enseignants de l’UQAM
Logo SCCUQ
Publication récente
Twitter

SPPEUQAM

Chronique des relations de travail du 8 avril

Deux sujets pour cette chronique signée par Amel Aloui, Stéphane Daniau, Astrid Tirel et Nancy Turgeon : l’indemnité pour la supervision de plusieurs auxiliaires d’enseignement et l’importance de la fiche des variables contextuelles

Supervisez-vous plus d’un ou une auxiliaire d’enseignement?

Depuis plus d’un an de pandémie, nos conditions d’enseignement ont drastiquement changé. Les chargées et chargés de cours ont déployé des trésors d’inventivité pour s’adapter à l’enseignement en ligne et continuer à offrir des cours de qualité à leurs étudiantes et étudiants et l’ont trop souvent fait au péril de leur propre équilibre mental et familial.

Malgré cela, la direction de l’UQAM a fait le choix d’offrir moins de groupes-cours, d’augmenter le nombre d’étudiantes et d’étudiants par classe et d’investir davantage dans l’embauche et l’augmentation des heures de travail des auxiliaires d’enseignement, sans bonifier la prestation des enseignantes et enseignants dont la surcharge de travail a été dénoncée à maintes reprises; l’encadrement des auxiliaires d’enseignement en fait partie.

Si vous encadrez plus d’une personne auxiliaire d’enseignement, votre charge de travail est décuplée par, entre autres, l’étude des dossiers et la sélection des auxiliaires d’enseignement, les réunions de coordination, les instructions quant à l’organisation technique de l’enseignement à distance, le suivi des tâches de correction et l’harmonisation des résultats.

C’est pourquoi, dans ces conditions de précarité accrue, il n’en faut pas moins rester en mode vigilance et faire a minima respecter les termes de notre convention collective.

L’article 13.05 d) de notre convention collective stipule que lorsque vous encadrez plus d’une ou d’un auxiliaire d’enseignement pour un même groupe-cours (à l’exception des surveillants d’examen), vous devez recevoir une indemnité de 51 dollars de l’heure pour un maximum de 5 heures d’encadrement.

Il a été porté à notre attention que certains départements ne faisaient pas la démarche nécessaire pour que cette indemnité vous soit automatiquement versée. Le Service du personnel enseignant (SPE) nous a assuré qu’il informerait de nouveau les départements sur ce droit. Mais de votre côté, faites valoir vos droits!

Relancez le secrétariat de votre département, école ou faculté si vous ne recevez pas cette indemnité automatiquement, car ce budget vous est réservé.

Pour toute question, les agentes et agent de relations de travail, Amel Aloui, Astrid Tirel et Stéphane Daniau ainsi que votre vice-présidente à la convention collective, Nancy Turgeon, sont joignables par ce lien. 

Rappel important : fiche de variables contextuelles vs évaluation de l’enseignement

Entre les 12e et 13e semaines du trimestre, les étudiantes et les étudiants évaluent leurs enseignements. Bien que plusieurs personnes au sein de notre Syndicat soient d’avis que les étudiantes et les étudiants n’ont pas la formation nécessaire pour évaluer l’enseignement universitaire et que nous devrions plutôt voir cet exercice dans une optique d’« appréciation », les membres du SPPEUQAM font actuellement partie prenante de cette activité d’« évaluation ». Quoiqu’il en soit, vous avez, vous aussi, à titre d’enseignante et d’enseignant, la possibilité de faire connaître toute situation particulière qui aurait pu avoir un impact sur votre enseignement.

Plusieurs situations sont importantes à signaler, liées, par exemple, à la gestion de classe, aux conflits avec une ou plusieurs personnes étudiantes, aux relations difficiles avec votre département ou avec la personne qui coordonne votre cours, à une grève ou des levées de cours, à une adaptation difficile de votre enseignement liée au contexte de la crise socio-sanitaire.

À cet effet, vous pouvez utiliser la « fiche de variables contextuelles » (FVC). La fiche se trouve en haut à droite de la page. Ouvrez-la et inscrivez-y les informations qui vous semblent pertinentes. De la sorte, lorsque les informations relatives à l’appréciation du cours seront examinées par votre département pour évaluer la qualité de l’enseignement ou décider de la fin de votre période de probation, votre point de vue complétera celui des étudiantes et des étudiants, tout en favorisant une analyse nuancée des résultats.

Rappelez-vous, lorsque vous rédigerez vos commentaires, que les informations liées à l’évaluation des enseignements ne doivent pas servir à entretenir des tensions, mais plutôt à comprendre si les conditions d’enseignement ont été propices ou non à l’exercice de votre métier, tant pour votre classe que pour vous-même.

Dans un esprit de professionnalisme, n’hésitez pas à proposer des améliorations au questionnaire afin que cet outil soit toujours plus fiable pour évaluer votre enseignement. Notez que vous pouvez également décider du délai dont les étudiantes et étudiants disposent pour évaluer votre cours, soit 24 h ou toute la durée de la période d’évaluation.

Pour toute question relative à ce sujet, vous pouvez contacter l’équipe des agentes et agent de relations de travail.