01 décembre 2020 - Syndicat des professeures et professeurs enseignants de l’UQAM
Logo SCCUQ
Publication récente
Twitter

Communiqués

Enseignement de l’histoire : une consultation éclair qui néglige l’avis des enseignants

Le gouvernement du Québec a annoncé la mise en place d’une démarche destinée à «renforcer l’enseignement de l’histoire nationale au primaire, au secondaire et au collégial», avec pour objectif « d’offrir aux élèves du Québec une formation plus approfondie ainsi que de valoriser l’identité et la culture québécoises. »

La Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec est d’avis qu’une révision d’une telle ampleur mériterait une consultation plus large et plus authentique des enseignantes et des enseignants des cours d’histoire au secondaire. Dans l’étape suivante de l’élaboration du nouveau programme, il est impératif de faire appel à l’expertise enseignante. Comme les délais annoncés par la ministre nous semblent trop courts, la FNEEQ demande un report d’un an de la phase expérimentale du nouveau programme d’histoire.

Lire la suite.