02 décembre 2021 - Syndicat des professeures et professeurs enseignants de l’UQAM
Logo SCCUQ
Publication récente
Twitter

Derniers communiqués SPPEUQAM

Conseil national des universités (CNU) – Rapport Corbo

Chères membres,
Chers membres,

Le SCCUQ apprenait, à la suite du dépôt du Rapport Corbo, que les personnes chargées de cours ne seraient pas représentées au sein du futur Conseil national des universités. Le Syndicat a fait parvenir le 11 juillet dernier une lettre au ministre de l’Éducation supérieure, monsieur Pierre Duchesne, pour dénoncer cette absence qui illustre un mépris envers notre corps enseignant. Nous reproduisons ici cette lettre.
Montréal, le 11 juillet 2013
Monsieur Pierre Duchesne
Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie,
À la fin du mois de juin, paraissait le rapport sur un Conseil national des universités (CNU) proposé par l’ancien recteur de l’UQAM monsieur Claude Corbo.

Nous sommes profondément choqués qu’aucune place ne soit nommément accordée aux personnes chargées de cours dans la composition du futur Conseil national des universités. Nous le sommes d’autant plus que le rapport ne semble pas avoir tiré les leçons des consultations sur le Sommet sur l’enseignement supérieur où grâce aux demandes répétées de notre fédération nous avions finalement obtenu une voix. Une fois de plus, notre absence du CNU illustre le mépris généralisé envers notre corps d’enseignement.

Ce mépris est malheureusement encore trop ancré dans nos universités. Pourtant, cela n’est en rien justifié. Nous aussi, au même titre que les professeurs, formons notre jeunesse avec rigueur et professionnalisme. Les universités ont besoin de nous et de l’ensemble de ses enseignants. À l’Université du Québec à Montréal (UQAM), nous sommes 2300 chargées et chargés de cours, soit le corps professionnel le plus imposant, nous dispensons 60% des cours au premier cycle et plusieurs d’entre nous font également de la recherche et de la création. Notre implication est aussi plus large que l’enseignement car nous travaillons pour le bien collectif en effectuant plus de 500 mandats de représentation dans la plupart des instances de l’UQAM ainsi que de ses facultés, écoles et départements.

Dans les circonstances, il serait totalement justifié que les personnes chargées de cours obtiennent une représentation au CNU équivalente à celle des professeurs.

Monsieur le Ministre, la décision finale sur la composition du CNU vous appartient, mais sachez que si nous voulons vraiment innover pour mieux servir la cause universitaire au Québec, nous devons le faire avec l’expertise de tous les acteurs du milieu, et celle des chargées et chargés de cours est indéniable. Faire fi de notre contribution, voire de notre existence, est totalement inacceptable.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de nos sentiments respectueux.

 

Pour le Comité exécutif du SCCUQ
Gaëlle Breton-Le Goff
Présidente

cc : M. Claude Corbo,
cc : M. Robert Proulx, Recteur de l’UQAM
cc : Mme Caroline Senneville, Présidente de la FNEEQ-CSN