Infolettre du SCCUQ – 23 avril 2015 ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌ ‌
Header
 
À l'agenda

L’infolettre du SCCUQ est publiée tous les jeudis. Vous y retrouvez des nouvelles du Syndicat, de ses membres ainsi que des milieux syndical, social et de l’éducation.

Activités reliées au SCCUQ :

Jusqu’au 30 avril : Période de demande de révision des EQE rejetés
23 avril : Assemblée annuelle du Régime de retraite des chargées et chargés de cours de l’UQ
24 avril : Rassemblement contre les menaces d’expulsion
30 avril : Assemblée générale statutaire : élections de tous les officiers et états financiers 2014
1er mai : Rassemblement à l’occasion de la Fête internationale des travailleuses et des travailleurs
24 avril : Lancement du livre de Zakaria El-Mrabet et Joëlle Sambote
9 mai : Jean Régnier monte sur scène pour D’autres vies que la mienne
Jusqu’au 13 juin : Exposition Polyphonies au centre d’art contemporain Optica

Autres activités :

23 avril : Journée mondiale du livre et du droit d’auteur
26 avril : Journée mondiale de la propriété intellectuelle
28 avril : Journée internationale de commémoration des travailleuses et des travailleurs morts ou blessés au travail
1er mai : Mobilisation contre les mesures d’austérité
6 mai : Consultation publique sur le plan d’action Dialogues pour un Canada vert
15 et 16 juin : 3e États généraux de l’itinérance

 
 
SCCUQ
 
 
Pas d’heures supplémentaires sans la garantie d’une rémunération

Le Conseil d’administration de l’UQAM a adopté la résolution 2015-A-16714 mercredi soir, le 22 avril. Cette résolution prévoit les conditions de validation des cours et activités touchés par la grève ou les levées de cours. Ainsi, la personne chargée de cours dont les cours et activités ne sont pas terminés au 3 mai 2015 serait amenée à assurer plusieurs tâches et ceci au-delà de la fin du contrat de travail. Elle pourrait être amenée entre autres à :

  • déterminer et préparer la teneur des prestations jugées nécessaires;
  • assurer l’encadrement en ligne ou en présentiel, individuellement ou collectivement;
  • rencontrer les étudiantes et étudiants pour rouvrir l’entente d’évaluation et en conclure une autre, là où les circonstances le permettent;
  • assurer un plan de formation personnalisée pour les étudiants internationaux;
  • assumer des tâches supplémentaires de correction;
  • assurer toutes autres tâches connexes.

La résolution renvoie au vice-rectorat concerné la question de la rémunération des heures supplémentaires. Si des heures supplémentaires étaient effectuées, le SCCUQ s’attend à ce qu’elles soient rémunérées et entreprendra toutes les démarches nécessaires à la juste rémunération du travail fourni. À titre de représentant officiel des personnes chargées de cours, le SCCUQ a entamé jeudi des démarches auprès de la partie patronale en ce sens.

En conséquence, nous vous demandons de ne pas faire d’heures supplémentaires sans la garantie d’une rémunération. Dans l’hypothèse où vous avez déjà fait, ou en feriez ou envisagez d'en faire, nous vous invitons à les documenter et à communiquer avec le Syndicat afin d’entreprendre les démarches nécessaires.

Vous pouvez contacter:
Robert Drouin au poste 3536 (drouin.robert@uqam.ca)
Marielle Lacombe au poste 2789 (lacombe.marielle@uqam.ca)
Kerwin Myler au poste 4886 (myler.kerwin@uqam.ca)

 
 
Le SCCUQ invite ses membres à participer à un rassemblement contre les menaces d’expulsion

La communauté uqamienne, par le biais de la rencontre intersyndicale inter-facultaire, appelle les étudiantes, étudiants, les personnes chargées de cours, les employées, employés et professeures, professeurs de l'université à se rassembler, une fois de plus, le vendredi 24 avril, à midi, à la Place Pasteur, en solidarité avec les neuf étudiantes et étudiants menacés d'expulsion. Ils et elles sont clairement visés pour des motifs politiques par l'administration. Par cette mesure, celle-ci tente de bâillonner le droit de grève étudiant, la vie politique à l'UQAM ainsi que les prises de parole publiques.

Lire la suite
 
 
Assemblée générale statutaire : élections des officiers et présentation des états financiers

Le Syndicat des chargées et chargés de cours tiendra son Assemblée générale statutaire le jeudi 30 avril à 13h au R-M110. À l’ordre du jour: • Présentation des états financiers et rapport du Comité de surveillance des finances • Élection des membres de l’équipe syndicale (Comité exécutif, Comité mobilisation-intégration et Comité des agentes et agents de relations de travail), et des comités de surveillance des finances, de perfectionnement et de mise à jour des connaissances, de vérification du double emploi et des comités institutionnels d’application de la politique environnementale et de prévention du harcèlement psychologique. ATTENTION: les mandats sont maintenant de deux ans, mais puisque nous sommes dans une année de transition, certains mandats sont d'une durée d'un an. Lorsqu’il y a des postes dont les mandats sont de un an et de deux ans, vous devez choisir la durée du poste pour lequel vous désirez poser votre candidature. La période de mises en candidature se termine le 27 avril.

Un lunch sera servi à compter de 12h30 et un 5 à 7 suivra au lieu social du Syndicat, local A-R542.

 
 
EQE refusées? Plus qu’une semaine pour demander la révision et demander à être entendu

Les personnes chargées de cours peuvent consulter les réponses des départements à leurs demandes d’EQE (exigences de qualification pour l’enseignement) et, le cas échéant, les motifs de refus. Ceci se fait sur ACCENT en cliquant sur EQE – Demandes.

Jusqu’au 30 avril, les personnes chargées de cours peuvent, encore sur ACCENT, indiquer leur volonté de contester une ou plusieurs décisions du département. L’équipe du Comité des agentes et agents de relations de travail (CAART) recommande fortement d’indiquer en même temps que vous voulez «être entendu» par le comité de révision, ce qui vous permettra d’expliquer de vive voix en quoi vous considérez satisfaire aux EQE.

Il est important de comprendre que, dans bien des cas, le passage devant le comité de révision peut se montrer fructueux quant aux demandes d’EQE et que l’accès au travail en tant que personne chargée de cours passe en très grande mesure par l’obtention d’EQE.

 
 
Rassemblement devant les bureaux du SCCUQ le 1er mai

Le 1er mai, Fête internationale des travailleuses et des travailleurs, approche à grands pas. Le SCCUQ invite ses membres à un rassemblement bruyant devant les bureaux du Syndicat, rue Saint-Denis, à 12 h 30. Dans la région de Montréal, les activités sont décidées et planifiées avec l’ensemble des organisations syndicales, communautaires et étudiantes et prendront une couleur particulière. Des actions de perturbations économiques seront organisées. Les membres intéressés à y participer peuvent contacter la vice-présidente aux relations intersyndicales, Marie-Pierre Boucher, par courriel (boucher.marie-pierre@uqam.ca). La journée se conclura par un cabaret politique festif au Théâtre national, 1220 rue Sainte-Catherine Ouest (au coin de la rue Beaudry), et ce à partir de 17 h.

 
 
Le SCCUQ bil@n est en ligne
SCCUQBilans2015

Le SCCUQ bil@n contenant les bilans de tous les postes du comité exécutif ainsi que des deux comités CMI et CAART pour l’année 2014-2015 est maintenant en ligne. Des exemplaires papier incluant la rétrospective financière, les états financiers de 2014 ainsi que les rapports de l’auditeur indépendant et du Comité de surveillance des finances seront remis aux membres lors de l’Assemblée générale statutaire du 30 avril.

 
 
Babillard des membres
 
 
Lancement de livre pour Zakaria El-Mrabet et Joëlle Sambote

Le chargé de cours Zakaria El-Mrabet et la chargée de cours Joëlle Sambote font partie des auteurs du livre Didactique de l'arithmétique au primaire. Manuel de formation des enseignantes et des enseignants du primaire et de l'adaptation scolaire, dont le lancement se fera le vendredi 24 avril à la Salle de la Reconnaissance (D-R200) du pavillon Athanase-David. Les autres auteurs sont Philippe Jonnaert et Zita Antoun. L'objectif général de ce manuel est d'introduire à l'arithmétique les futurs enseignantes et enseignants du primaire, de manière non exhaustive et dans une optique d'enseignement et d'apprentissage de l'arithmétique au primaire. Plutôt que de privilégier la théorie, les auteurs proposent donc des contenus pragmatiques et adoptent une perspective didactique de l'arithmétique au primaire. Également destiné aux futurs enseignantes et enseignants de l'adaptation scolaire et sociale, le manuel aborde certaines difficultés d'apprentissage que les élèves de l'école primaire rencontrent régulièrement en arithmétique.

 
 
Jean Régnier monte sur scène pour D’autres vies que la mienne
Le chargé de cours au département de sociologie, Jean Régnier, vous convie au spectacle littéraire D’autres vies que la mienne auquel il participera le 9 mai. Laissez-passer disponibles dès le 25 avril à la Maison de la culture Rosemont-La Petite-Patrie. Les comédiens Denys Lefebvre, Jean Régnier et Vincent Magnat se retrouvent sur une même scène le temps d’une soirée pour partager leurs coups de cœur littéraires autour du thème du roman d’Emmanuel Carrère: D’autres vies que la mienne. Leur prestation sera précédée de la lecture de courts textes écrits par des artistes de 55 ans et plus, résidant dans l’Arrondissement et membres du regroupement arts et culture Rosemont-Petite-Patrie.
 
 
Sandrine Ricci donnera une conférence à Bruxelles
sricci

La chargée de cours Sandrine Ricci donnera une conférence autour de son livre Avant de tuer les femmes, vous devez les violer! Rwanda: rapports de sexe et génocide des Tutsi à l’Université des femmes de Bruxelles le 5 mai.

 
 
Antoine Ouellette a participé à une table ronde sur l'apport de la musique auprès des personnes autistes

À l'occasion de la Journée mondiale de la sensibilisation à l'autisme, l’animateur de l’émission PM à l’antenne de la première chaîne de Radio-Canda, Patrick Masbourian, s'est entretenu le jeudi 2 avril avec le chargé de cours Antoine Ouellette, qui est également musicien, compositeur et autiste, Kim Thúy, auteure et mère d'un enfant autiste, et Laurent Mottron, professeur au Département de psychiatrie de l'Université de Montréal, de la capacité de la musique à aider les autistes non verbaux à communiquer. Ils se sont penchés sur les rôles que peut jouer la musique dans la vie d'un autiste et de son entourage ainsi que sur les liens qui unissent l'autisme et la musique.

 
 
Polyphonies, une exposition de la chargée de cours et commissaire Véronique Leblanc chez OPTICA
vleblanc

La chargée de cours au Département d’histoire de l’art Véronique Leblanc agit à titre de commissaire pour l’exposition Polyphonies du 18 avril au 13 juin au centre d'art contemporain Optica, 5445 avenue de Gaspé, espace 106, à Montréal. Le vernissage aura lieu le 18 avril à 15h. L’exposition Polyphonies réunit les œuvres de huit artistes, incluant deux duos, qui mettent en scène une pluralité de voix.

Lire la suite.
 
 
Monde syndical
 
 
Le 1er mai, mobilisons-nous largement pour refuser l’austérité!
1erMai2015

La mobilisation contre les mesures d’austérité doit prendre une ampleur sans précédent le 1er mai, Fête internationale des travailleuses et des travailleurs. Le gouvernement, avec son dernier budget, continue de tirer à boulets rouges sur nos services publics et nos programmes sociaux. Le 1er mai, les syndicats, les groupes communautaires, les groupes de femmes et le mouvement étudiant manifesteront leur colère par diverses actions partout au Québec. À ce jour, environ 200 groupes communautaires et 16 syndicats de profs de cégeps se sont dotés d’un mandat de grève sociale qu’ils exerceront le 1er mai.

Lire la suite.

Calendrier des événements dans toutes les régions du Québec.
Pour suivre les résultats des assemblées générales sur les votes de grève sociale dans les syndicats de la FNEEQ.
Le billet du président de la CSN.
Visionner la vidéo de la CSN.

 
 
Le gouvernement voudrait faire taire les jeunes qu'il ne s'y prendrait pas mieux

C’est maintenant au tour des Forums jeunesse de faire les frais du rouleau compresseur du gouvernement Couillard. Les Forums jeunesse ont jusqu’au 30 juin pour clore les ententes qu’ils administraient, après quoi, ils devront fermer boutique. Ces organismes détiennent un savoir-faire pour susciter, développer et soutenir la créativité de milliers de jeunes engagés socialement, économiquement et culturellement au Québec. «Le gouvernement libéral coupe littéralement les jambes de tous ces jeunes qui pouvaient compter sur les Forums jeunesse pour les soutenir, défendre leurs intérêts et porter leur voix», s’indigne Dominique Daigneault, présidente du CCMM–CSN.

Lire la suite.

 
 
Les travailleurs de l'Institut de cardiologie de Montréal sont inquiets
ICM

Des centaines de travailleurs et travailleuses de l'Institut de cardiologie de Montréal ont manifesté devant l'établissement de santé pour dénoncer les mesures d'austérité du gouvernement de Philippe Couillard. Des compressions de six millions de dollars sur cinq ans ont été demandées à l'institut, ce qui fait craindre au Syndicat des travailleurs et travailleuses de l'Institut de cardiologie de Montréal (STTICM) affilié à la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) une dégradation des services à la population.

Lire la suite.

Manifestation à l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal.
Vidéo : Les effets dévastateurs des établissements mammouths de la réforme Barrette.

 
 
500 postes pourraient disparaître à la Commission scolaire de Laval

Une grande incertitude plane sur les services aux élèves des écoles primaires et secondaires de Laval. Les compressions imposées en 2015 à la Commission scolaire de Laval par le gouvernement Couillard sont en cause. Craignant des réductions d’effectifs massives, les représentants syndicaux des professionnels de l’éducation et des employés de soutien manuel tirent l’alarme. Ils ont appris que le pire scénario sur la table entraînerait la suppression d’environ 500 postes parmi les cadres, les professionnels, les employés de soutien manuel et les employés de bureau.

Lire la suite.

La CSQ veut éviter la saignée dans les services aux élèves.
Rive-Sud de Montréal : Nouvelles coupes en éducation.

 
 
Une nouvelle convention pour les professeurs du Collège Stanislas

La Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) annonce la conclusion de la négociation entre le Syndicat des professeurs du Collège Stanislas et leur employeur. Les parties ont procédé à la signature officielle de la convention collective en début de semaine. Après une année de négociation ardue, les 220 membres ont réussi à stopper la volonté de l'employeur d'imposer des reculs affectant les conditions de travail des personnes salariées membres du syndicat, et ce, malgré les tentatives répétées de l'employeur à cet effet.

Lire la suite.

 
 
Loi 28 : Les travailleurs des CLD bafoués

Sous le bâillon, à la dernière minute, le gouvernement libéral a décidé de retirer un droit fondamental aux travailleuses et travailleurs des centres locaux de développement (CLD). En effet, la nouvelle loi 28 tente de se débarrasser des conventions collectives de certains CLD. Ces dernières ne pourraient pas être transférées dans les villes ou les MRC qui embaucheront les experts en développement régional en provenance de CLD. L'article 45 du Code du travail stipule pourtant que la convention collective devrait suivre dans le cas où les travailleurs effectuent une mission semblable pour un nouvel employeur.

Lire la suite.

 
 
Un budget taillé sur mesure pour la base conservatrice du PC et qui néglige la création d'emplois

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) a qualifié de très conservateur le budget présenté mardi par le ministre des Finances, Joe Oliver. «Outre une augmentation significative des dépenses associées à la défense et à la sécurité, ce budget ne prévoit presque rien pour l'année en cours, repoussant à partir de 2017 des réinvestissements, et ce, malgré le retour à des surplus budgétaires, a analysé le trésorier de la CSN, Pierre Patry. En ce sens, il s'agit d'un exercice essentiellement électoraliste.» Selon le porte-parole de la CSN, le gouvernement Harper aurait dû se montrer plus actif afin de favoriser un développement durable et la création d'emplois.

Lire la suite.

FTQ : «Des poches des travailleurs et travailleuses à celles des riches».
CSQ : «Les quelques bonbons ne nous rendront pas plus digeste ce budget fédéral».
Le gouvernement québécois reste mitigé.

 
 
Tous les accidents peuvent être évités
28avril

Le 28 avril, nous rendons hommage et nous nous rappelons de nos confrères et consoeurs qui ont été tués, blessés ou ont subi une maladie à la suite d'incidents liés au travail. Nous honorons également les familles et les amis qui ont été profondément touchés par ces tragédies. Tous les accidents peuvent être évités. La Conférence ferroviaire de Teamsters Canada s'engage à plaider pour l'amélioration de la sécurité ferroviaire afin de mettre un terme à ces tragédies insensées. Cette semaine est également la Semaine de la sécurité ferroviaire et il est temps pour nous tous de renouveler cet engagement.

 
 
Semaine des secrétaires du 19 au 25 avril : une contribution incontournable pour assurer les services

Le Conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches et la Fédération de la santé et services sociaux (FSSS-CSN) ont souligné mercredi la semaine des secrétaires au CSSS de la Vieille-Capitale. Reconnaître à sa juste valeur le rôle que jouent ces secrétaires pour seconder les équipes de soins est essentiel. Dans un contexte où les femmes sont les premières cibles des mesures d'austérité du gouvernement de Philippe Couillard, leur travail incontournable se doit d'être souligné.

Lire la suite.

 
 
Entente de principe chez les Pêcheries Marinard

Les membres du Syndicat des Pêcheries Marinard (CSN), affilié au Conseil central de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, ont approuvé à 65%, le samedi 11 avril, l'entente de principe survenue avec la direction de l'entreprise. La nouvelle convention collective prévoit des augmentations moyennes de 6,2% pour la première année. Puis pour les quatre années suivantes, les hausses seront d'au minimum 2,5% selon l'évolution du coût de la vie. Il s'agit là d'une bonification salariale de plus de 15% en moyenne en 5 ans.

Lire la suite.

 
 
Indonésie : Dialogue syndical avec le gouvernement sur une éducation de qualité
Indonesie

Les syndicats enseignants d’Indonésie ont progressé dans leurs discussions avec les plus hautes autorités du pays sur la qualité de l’enseignement. Le 6 avril, le Conseil national du Persatuan Guru Republik Indonesia (PGRI) a rencontré le Président de la République d’Indonésie, Joko Widodo. «La réaction des autorités a été bonne et plusieurs propositions sont certainement réalisables et peuvent être mises en œuvre», a déclaré le Président du PGRI, M. Sulistiyo. Les propositions du syndicat mettent en évidence le fait que «les enseignantes et enseignantes constituent un élément important de la nation» et sont même «les agents du changement» de celle-ci.

Lire la suite.

 
 
Monde de l’éducation
 
 
Pétition pour l’annulation des démarches d’expulsion de neuf étudiantes et étudiants

La semaine dernière, des membres de la communauté universitaire ont procédé à la remise d’une pétition de 2500 signatures, dont plus de 2200 membres de la communauté de l’UQAM, exigeant l’arrêt des procédures disciplinaires devant mener à l’expulsion temporaire ou définitive de neuf étudiantes et étudiants de l’UQAM. Cette pétition vise à souligner à la direction de l’université que la communauté universitaire est massivement contre ces expulsions pour des raisons politiques.

Pour lire la pétition et joindre votre nom.

 
 
Une fin de trimestre derrière les barreaux

Un leader étudiant de l'UQAM finira son trimestre en prison, et ce, même s'il n'a pas d'antécédent judiciaire et qu'il s'était engagé à ne pas remettre les pieds à l'université. Pour préserver la confiance du public dans le système de justice, un juge de la cour municipale de Montréal a refusé de libérer sous condition Hamza Babou d'ici son procès. Aux yeux de son avocate, Me Véronique Robert, «c'est clair qu'on a voulu en faire un exemple» dans le contexte de la grève qui secoue l'UQAM. «Ça ressemble à un jugement de nature politique», dit-elle, ajoutant qu'elle songe à se tourner vers la Cour supérieure pour demander une révision judiciaire.

Lire la suite du texte de La Presse.

Le conflit étudiant actuel plus violent qu'en 2012, prétend le SPVM.

 
 
Ce qu'on sème au printemps se récolte à l'automne : portrait d'une dissidence

Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards ni patience. Nous sommes des militantes et militants de l'Université Laval parmi d'autres, qui prennent la plume aujourd'hui pour exposer publiquement leurs intentions et envoyer un message clair au gouvernement libéral: notre éventuel retour en classe ne marque pas l'essoufflement de notre mouvement, mais s'inscrit bien plutôt dans une stratégie à part entière, par laquelle notre contestation à grande échelle des politiques d'austérité gagnera en force et en nombre.

Lire la suite du texte publié par Le Soleil.

 
 
Une grève plus sereine à l'Université de Montréal

Alors que l'UQAM connaît des soubresauts de violence depuis quelques semaines, l'Université de Montréal (UdeM) sort graduellement d'une grève qui s'est déroulée dans une sérénité relative, loin des projecteurs. En fin de semaine dernière, il restait 673 étudiants en débrayage au sein de l'établissement du mont Royal, après que l'association qui représente les 650 étudiants en cinéma et jeux vidéo eut voté pour le retour sur les bancs d'école.

Lire la suite du texte de La Presse.

 
 
Budget équilibré pour l'UQTR dans un contexte de compressions

Le conseil d'administration de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) a adopté lundi un budget équilibré pour l'année 2015-2016. La rectrice de l'établissement, Nadia Ghazzali, prévient toutefois que pour atteindre cet équilibre, l'ensemble de la communauté universitaire sera mobilisé.

Lire la suite sur le site de Radio-Canada.

 
 
Consultation publique sur le plan d’action pour le climat proposé par un regroupement de 60 universitaires canadiens
Consultations

Consultation publique le mercredi 6 mai, à 18h, à l’Agora Hydro-Québec (CO-R500) du pavillon Cœur des sciences de l'UQAM, sur le plan d’action pour le climat proposé par un regroupement de 60 universitaires canadiens (Dialogues pour un Canada vert), afin d’amorcer la transition du Canada vers une société à faibles émissions de gaz à effet de serre. Avec la collaboration de trois des scientifiques ayant contribué au rapport: Catherine Potvin, professeure de biologie à l’Université McGill, spécialiste de l’impact des changements climatiques sur la biodiversité; Normand Mousseau, professeur au Département de physique de l’Université de Montréal; et Dominique Paquin, chercheure à Ouranos et spécialiste des simulations et analyses climatiques. Réservations requises. Entrée gratuite, mais nombre de places limité. Ouverture des portes à 17h30.

 
 
L’ONU fait un premier pas vers l’élimination des violences liées au genre en milieu scolaire

À l’occasion de la réunion du Conseil exécutif de l’UNESCO, organisée le 16 avril dernier, cinquante-huit pays ont ratifié la toute première résolution des Nations Unies sur les violences liées au genre en milieu scolaire, Apprendre sans peur. Cette nouvelle résolution invite l’UNESCO et ses États membres à: condamner les violences liées au genre, sous toutes leurs formes et dans toutes leurs manifestations; adopter et mettre en œuvre des politiques et des plans d’action nationaux; et promouvoir la création d’un environnement d’apprentissage sûr, exempt de toute violence et efficace, accessible à tous les garçons et les filles.

Lire la suite.

 
 
États-Unis : #BringBackOurGirls du Nigeria, déclarent les éducatrices et éducateurs américains
BringBack

Un an après leur enlèvement par le groupe terroriste Boko Haram, deux étudiantes nigérianes ayant échappé à leurs ravisseurs ont été accueillies par des syndicalistes de l’éducation américaine, qui ont renouvelé leur engagement à faire tout leur possible envers le retour à leurs familles des autres étudiantes portées disparues.

Lire la suite.

 
 
Arizona : des cours de crédit en ligne à faible coût

L’Université d’État de l’Arizona, en partenariat avec edX, commencera à offrir cet automne des cours de crédit en ligne ouverts à tous à une fraction du coût des cours en classe ou en ligne selon des méthodes plus traditionnelles.

Lire la suite du texte en anglais.

 
 
Monde social
 
 
La comédienne Céline Bonnier et l'économiste Pierre Fortin dénoncent les coupes insensées en prévention des maladies
mieuxvaut

Dans un clip d'une minute intitulé Mieux vaut prévenir, la comédienne Céline Bonnier et l'économiste Pierre Fortin se joignent à des citoyennes et citoyens de tout le Québec pour dénoncer les coupes insensées de 30% actuellement imposées aux Directions régionales de santé publique par le gouvernement provincial. La vidéo rappelle les gains importants obtenus en matière de santé et de qualité de vie grâce à la prévention. À elle seule, la prévention est responsable de 25 des 30 années d'espérance de vie gagnées par les Québécois au cours du dernier siècle. Les actions de prévention réalisées par la santé publique améliorent concrètement les conditions de vie pour tous, pourtant ces actions ne représentaient l'an dernier que 2% du budget alloué à la santé au Québec.

Lire la suite.

Pour signer la pétition.

 
 
L’inefficacité de l’assurance-médicaments privée coûte 5 milliards chaque année aux entreprises

Il existe beaucoup de gaspillage au sein des systèmes de santé, mais un aspect qui semble avoir échappé à cette analyse est le gaspillage dans les assurances-médicaments privées au Canada. Estimés à plus de 5 milliards par année, cela représente la moitié des dépenses annuelles des prescriptions payées par les assureurs privés canadiens. Ces montants versés par les employeurs pourraient être mieux investis dans l’augmentation salariale et dans l’amélioration d’autres avantages sociaux, comme les couvertures dentaires.

Lire la suite sur le blogue de l’IRIS.

 
 
Quatre conférences pour penser l'austérité
4conference

Comment les coupes budgétaires annoncées presque chaque jour sont-elles en train de modifier la société et le rôle de l'État? Les 28 et 29 mars 2015, la revue Liberté, en collaboration avec Le Devoir et le Théâtre d'Aujourd'hui, organisait quatre conférences avec Éric Pineault (UQAM), Eve-Lyne Couturier (IRIS), Ianik Marcil (économiste) et Robert Laplante (IREC), dans le cadre d'un événement intitulé La dépossession tranquille pour comprendre l'impact des politiques d'austérité sur les femmes, l'art, les sciences et le bien commun. Elles sont maintenant en ligne.

 
 
Le nouveau Plan Nord ne transforme pas grand-chose

Le 8 avril dernier, le gouvernement annonçait son nouveau Plan Nord. Bien moins ambitieux que celui du gouvernement Charest, le projet de Philippe Couillard semble tout aussi risqué. Le gouvernement souhaite investir 1,2 milliard de dollars en construction d’infrastructures dans le Nord afin de faciliter l’accès aux ressources aux minières, généralement étrangères. La rentabilité pour les contribuables était déjà incertaine lorsque les prix des métaux étaient à un pic historique en 2011. Il y a donc peu de chances que le nouveau Plan Nord soit rentable, dans un contexte où les prix des métaux sont en baisse depuis 4 ans et que la croissance des pays comme la Chine est à son plus bas depuis des décennies.

Lire la suite sur le blogue de l’IRIS.

 
 
1er Mai : journée de grèves, d’actions, de mobilisations sociales et de perturbations économiques
1eMai

Plusieurs organisations et réseaux en lutte contre l’austérité se mobiliseront le 1er mai, Journée internationale des travailleurs et des travailleuses. Ces actions prendront forme aux niveaux local et régional. La Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics appelle à une journée de grèves, d’actions, de mobilisation sociale et de perturbations économiques. Les groupes membres de la Coalition et leurs alliés sont invités à s’organiser dans leurs milieux pour que le message lancé au gouvernement soit sans équivoque: non à l’austérité, oui à la redistribution de la richesse. À Montréal, la Coalition organise une manif-action en matinée, rendez-vous à 9h30, au Square Phillips.

Lire la suite.

Matériel de mobilisation de la campagne Je tiens à ma communauté, je soutiens le communautaire.

 
 
3e États généraux de l’itinérance : les pouvoirs de faire une différence

Réunissant des acteurs de la lutte à l’itinérance provenant de nombreuses régions et de divers milieux, qu’ils soient institutionnels, communautaires, politiques ou de la recherche, les troisièmes États généraux de l’itinérance, les 15 et 16 juin à Montréal, visent à mesurer le chemin parcouru depuis la Déclaration Droit de cité issue des Premiers États généraux, en 2005 en terme d’évolution des connaissances et des pratiques. Face à une itinérance toujours en croissance et qui se diversifie, que faire collectivement pour avancer dans la prévention et la réduction de l’itinérance?

Lire la suite.

 
 
PSOC : Le taux d’indexation des subventions ne permettra pas de couvrir la hausse des frais
JeTiens

Les organismes communautaires québécois œuvrant en santé et services sociaux, réunis sous la campagne Je tiens à ma communauté Je soutiens le communautaire dénoncent le faible taux d’indexation de 1% que leur accordera cette année le ministère de la Santé et des Services sociaux. Contrairement aux années précédentes, le taux accordé est en-dessous de l’inflation. «Disons les choses clairement, il s’agit d’une mesure d’austérité puisque ce 1% d’indexation ne permet pas aux organismes de couvrir la hausse des frais qu’ils doivent assumer. Ils s’appauvrissent en plus d’être déjà éprouvés par un sous-financement chronique», affirme Mercédez Roberge, co-porte-parole de la campagne.

Lire la suite.

 
 
Le projet de loi n° 42 : une atteinte aux droits des travailleurs les plus vulnérables

Le projet de loi n° 42 vise à fusionner la Commission de la santé et de la sécurité du travail, la Commission des normes du travail et la Commission de l’équité salariale. Il vise aussi à fusionner, au sein d’un nouveau tribunal, la Commission des lésions professionnelles et la Commission des relations du travail. Le ministre Sam Hamad tente de vendre son projet de réforme en disant que la nouvelle Commission des droits, de la santé et de la sécurité du travail deviendrait la porte d’entrée pour toutes les questions relevant du travail afin de simplifier les choses. L’ensemble des travailleuses et travailleurs du Québec risque de voir une diminution de leurs droits avec ces réformes. Mais ce sera probablement celles et ceux qui ont le plus besoin de ces protections, les travailleuses et les travailleurs non syndiqués, qui en paieront le prix le plus fort.

Lire la suite.

 
 
Une lettre ouverte qui défend le droit de critiquer l’État d’Israël obtient l’appui de 75 organisations

Voix juives indépendantes – Canada (VJI) a publié une lettre ouverte défendant le droit des Canadiens de critiquer librement l’État d’Israël et d’utiliser le boycott, la cession d’investissements et l’imposition de sanctions comme moyens légitimes de protestation. La lettre ouverte, intitulée Il faut s’opposer à la menace du gouvernement du Canada à criminaliser la critique d’Israël, condamne les attaques répétées du gouvernement du Canada sur la liberté d’expression relativement à cet enjeu. Elle est appuyée par 75 organisations, incluant la Coalition pour la surveillance internationale des libertés civiles, la Ligue des Droits et Libertés, Québec Solidaire et la Confédération des syndicats nationaux.

Lire la suite.

 
 
Conseil consultatif québécois des technologies de l’information : Québec crée un club fermé et non une enquête publique

Le regroupement d’organismes de la société civile réclamant au gouvernement libéral une enquête publique dans les technologies de l’information déplore la création du Conseil consultatif québécois des technologies de l’information (TI). En effet, plutôt que d’avoir organisé une vaste enquête publique indépendante, rigoureuse et ouverte à tous, le Secrétariat du Conseil du trésor a choisi de créer un comité privilégié avec seulement ses fournisseurs en TI. Le regroupement rappelle qu’une enquête publique permettrait de déterminer les causes des dépassements de coûts des contrats signés avec le privé et de trouver des solutions pour résorber les problèmes récurrents de ces fiascos.

Lire la suite.

 
 
Une occasion unique de changer la ville !

Les villes ont un rôle prépondérant à jouer alors que plus de la moitié de la population mondiale vit en milieu urbain. Vu l’ampleur des défis à relever, une mobilisation de l’ensemble de la collectivité est nécessaire. Il faut aller au-delà des opérations ponctuelles et les inscrire dans une approche globale pour l’ensemble d’un territoire. Les actions doivent intégrer les multiples dimensions d’un aménagement durable: lutte aux îlots de chaleur, préservation de la biodiversité et accessibilité aux espaces verts. C’est cette approche que le Conseil régional en environnement de Montréal a choisie pour le nouveau projet d’envergure de lutte aux îlots de chaleur urbains qui va se déployer dans l’Est de Montréal.

Lire la suite.

 
 
Rémunération des élus : un dossier explosif pour Québec

Le gouvernement Couillard veut appuyer sur l'accélérateur pour appliquer les conclusions d'un rapport prévoyant des hausses de salaire importantes pour les députés, en échange d'une réduction des avantages de leur régime de pension. Un projet de loi est déjà en circulation, qui soulève des inquiétudes chez plusieurs élus libéraux. Dans l'ensemble, le rapport, que reprend le projet de loi, assure une hausse de 11,3% des revenus des députés. Au moment où Québec exige que les citoyens et la fonction publique se serrent la ceinture, des élus libéraux craignent un mouvement de ressac si le gouvernement va de l'avant.

Lire la suite du texte de La Presse.