Infolettre du Syndicat des professeures et professeurs enseignants de l'UQAM - 16 décembre 2021 ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏
Header
 
On se revoit en 2022!
On se revoit en 2022!

Le bureau du Syndicat est à la veille d’être en pause pour réouvrir le 6 janvier 2022. D’ici là, l’équipe syndicale, que vous pouvez voir pleine d’énergie avec cette photo, vous souhaite de vous reposer et de pouvoir prendre soin de vous et de vos proches (il manquait malheureusement Astrid Tirel et Violaine Gasse lors de la prise du cliché).

Je ne peux passer sous silence que, juste avant le congé des fêtes, et après une vingtaine de séances de négociation, le comité patronal de l’UQAM a déposé une première fois des offres globales pour le renouvellement de notre convention collective. Ces « offres » sont peu réjouissantes, car elles nous précariseraient davantage… Est-ce de la stratégie tactique, de l’inconscience ou de la bêtise humaine? On peut se poser la question… Bref, ce sont des offres qui n’ont pas leur place sous un sapin de Noël; à moins que l’on veuille nous en passer un… Notre vaillant comité de négociation rencontrera à nouveau la partie patronale, ce 21 décembre, en compagnie de la conciliatrice. C’est donc à suivre… Toujours sur le thème de la négociation, le SÉTUE a suspendu le déclenchement de sa grève et ses membres voteront, sous peu, sur l’entente de principe intervenue récemment; c’est également à suivre…


Jean Régnier
Vice-président à l’information

Ont collaboré au contenu : Olivier Aubry, Raphaël Crevier, Violaine Gasse, Ndack Kane, Astrid Tirel, Nancy Turgeon

 
 
SPPEUQAM
 
 
Joyeux temps des fêtes, de la part de notre président
Joyeux temps des fêtes, de la part de notre président

La fin de session est une période intense avec les examens à finaliser, à surveiller et bien sûr… à corriger. Mais c’est aussi le sentiment du devoir accompli, de voir toutes ses étudiantes et tous ses étudiants à qui nous avons transmis notre savoir et notre expertise durant les derniers mois. Évidemment, les prochains jours, pour celles et ceux d’entre nous qui enseignent, feront place à la correction, mais je nous souhaite de trouver le temps pour essayer de décrocher, de s’occuper de nos proches et nous ressourcer. N’oublions pas que certains de nos collègues, les plus précaires d’entre-nous, n’auront pas ce luxe et que joindre les deux bouts est parfois difficile.

 
 
Un « Au revoir » avant la fin de l’année

Le Comité mobilisation-intégration (CMI) de notre Syndicat a convié ses membres à une Soirée reconnaissance noëllesque, au Lion d’Or, le 14 décembre et cela fut un événement joyeusement réussi. Cela faisait vraiment du bien de se retrouver en présence! Nous avons bien sûr respecté les consignes sanitaires. Soulignons que c’était le dernier événement impliquant Raphaël Crevier au CMI car notre collègue a décidé de quitter son poste de conseiller avant la fin de son mandat. Raphaël nous apprenait en effet tout récemment ceci : « J’ai beaucoup réfléchi et discuté au cours de trois dernières semaines et j’en suis arrivé à la conclusion que je ne pouvais plus conjuguer l’énergie que demande le CMI avec mes rôles de père, d’enseignant universitaire et de doctorant (surtout que j’aimerais bien me débarrasser de ce dernier rôle le plus rapidement possible). Il me semblait risqué, pour ma santé physique et mentale, de poursuivre mon travail au syndicat et la décision la plus sage, et pour l’organisation et pour moi, me semblait de quitter. » On te souhaite bonne chance pour la suite des choses, cher collègue! Il y aura donc des élections à la prochaine Assemblée générale du SPPEUQAM qui devrait alors lieu vers la fin du mois de janvier 2022, afin de pourvoir le poste vacant au CMI.

 
 
Chronique de négo
Chronique de négo

Des nouvelles de l’offre globale

Tel que prévu, l’UQAM a déposé une offre globale (non-finale) lundi dernier, lors d’une 22e séance de négociation, en présence d’une conciliatrice. L’offre patronale devait enfin répondre à nos revendications visant à endiguer notre précarité, après deux mois de tergiversations et de reports du retour patronal sur le sujet. Or, l’offre sur nos importantes demandes liées à la stabilisation de l’emploi de tous et toutes est très mince, pour utiliser un euphémisme. De plus, l’employeur maintient ses demandes odieuses visant à nous précariser davantage.

 
 
Chronique de notre représentante au CA de l’UQAM X 2
Chronique de notre représentante au CA de l’UQAM X 2

Empathie et tolérance sur le campus

« Les normes sociales sexuées et genrées sont des modèles qui définissent ce qui devrait être associé au masculin ou au féminin. Elles sont souvent apprises très tôt dans la vie, sans même s’en rendre compte on les intègre et ça nous influence dans notre définition de nous-même, dans nos interactions avec les autres et dans notre vision du monde. Et évidemment, elles contribuent à définir ce qui est acceptable ou non concernant un phénomène social, comme celui des violences à caractère sexuel. »

 
 
Monde syndical
 
 
Sondage sur le racisme
Sondage sur le racisme

Voici un message de notre Conseil central de la CSN qui nous invite à répondre à un sondage sur le racisme en milieu de travail et dont la période de réponse est prolongée jusqu’au 15 janvier 2022. Si vous n’avez pas eu l’occasion de répondre au sondage, nous vous encourageons à le faire.

Lors de l’assemblée générale du Conseil central Montréal métropolitain (CCMM–CSN) du 27 janvier 2021, les syndicats affiliés au CCMM–CSN ont adopté un plan d’action contre le racisme systémique.

 
 
Grève de nos collègues au Royaume-Uni
Grève de nos collègues au Royaume-Uni

Il y a grève actuellement au Royaume-Uni dans plus de 50 syndicats d’universités et de collèges affiliés à la University and College Union (UCU) répartis dans les quatre pays. La grève touche plusieurs corps d’emploi dont les chargées, chargés de cours (lecturers) et les professeures, professeurs.

 
 
Monde social et de l'éducation
 
 
Liberté académique
Liberté académique

La liberté académique à l’université est toujours d’actualité. Avec le dépôt de son rapport cette semaine, la Commission scientifique et technique indépendante sur la reconnaissance de la liberté académique dans le milieu universitaire, plusieurs articles ont été publiés ces jours-ci. Le 15 décembre, le journaliste Marco Fortier signait, dans Le Devoir, un article intitulé « Appel à créer une loi sur la liberté universitaire ». On peut y lire les propos de Christine Gauthier, notre vice-présidente au Regroupement université de la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec, à savoir que la FNEEQ accueille favorablement que « le mécanisme de résolution des litiges ne relève(rait) plus uniquement des directions d’établissement ».

Un autre article, cette fois de la Presse, sous les plumes de Florence Morin-Martel et de Tommy Chouinard est paru le 14 décembre.

 
 
La révision
La révision

Le SPPEUQAM suit les activités du collectif Debout pour l’école avec intérêt depuis plusieurs années. La Presse a publié, le 11 décembre dernier, un texte de la coordonnatrice du collectif, Suzanne-G. Chartrand, qui renvoie au contenu du film « Une révision », réalisé par Catherine Therrien. On peut accéder à ce texte intitulé « Quand l’autorité du prof est sapée par la bien-pensance! » ou encore voir la bande-annonce du film. En passant, Debout pour l’école est en campagne de financement pour la publication d’un livre; si vous avez le goût d’y participer, on y accède par ce lien : https://deboutpourlecole.org/don.

 
 
Babillard des membres
 
 
« Quand l’université se déresponsabilise », un texte d’Ivan Carel
« Quand l’université se déresponsabilise », un texte d’Ivan Carel

Ivan Carel, qui enseigne en histoire à l’UQAM et à l’UQTR, et qui est coordonnateur du Bulletin d’histoire politique, nous a envoyé le délicieux texte qui suit. À lire!

Après des ateliers de zoothérapie, le Service du développement organisationnel (SDO) de l’UQAM nous propose à présent un « parcours prendre soin de soi » afin de promouvoir la santé globale et le bien-être au travail. Dans ce cadre, deux conférences Zoom sont proposées à la bienveillante communauté uqamienne avec une « coach professionnelle certifiée ICF ». Cette dernière se présente ainsi : « Pour moi la connexion à soi est l’élément primordial d’une vie personnelle et professionnelle épanouie. ». Oui, la « connexion à soi », le développement personnel, la bienveillance, tout ça. Parce que dans cette idéologie de la transformation organisationnelle du travail, c’est d’abord par la responsabilité individuelle que passe le bien-être et le bonheur de l’entreprise, donc son efficacité, ou, comme l’affirme le SDO dans sa mission, « l’amélioration de la performance ».

 
 
Philippe Denis et la mode genrée
Philippe Denis et la mode genrée

Dans cet extrait audio de 12 minutes de l’émission « Moteur de recherche », de la radio de Radio-Canada, diffusée le 14 décembre dernier, notre collègue Philippe Denis, professeur enseignant à l’École supérieure de mode, se penche sur les raisons qui expliquent pourquoi certains vêtements restent encore réservés aux femmes.