Infolettre du SCCUQ – 3 mars 2016 ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏
Header
 
À l'agenda

L’infolettre du SCCUQ est publiée tous les jeudis. Vous y retrouvez des nouvelles du Syndicat, de ses membres ainsi que des milieux syndical, social et de l’éducation.

Messages et activités du SCCUQ :

Grève du SPUQ : consignes aux personnes chargées de cours
Rapport de la négo : peu de reconnaissance
Grève du SÉtuE : faites rapport de vos heures supplémentaires au SCCUQ

7 et 17 mars : Conseil syndical de formation sur la mobilisation en temps de négociation
Du 8 au 13 mars : Procédure annuelle de demande des EQE
15 mars : Séance d’information pour les nouvelles personnes chargées de cours
16 mars : Conférence sur les agressions à caractère sexuel en milieu universitaire
28 avril : Assemblée générale statutaire : élections et budget
6 mai : Date limite pour la remise de projets d’intégration

Activités reliées aux membres du SCCUQ :

Emmanuel Chieze expose ses Paysages Célestes au SCCUQ

Du 7 mars au 21 avril : Exposition Relations, une revue engagée dans son époque
Jusqu’au 16 avril : Exposition Richard Ibghy & Marilou Lemmens - La vie mise au travail
Jusqu’au 6 mars : Expo 50 artistes/50 estampes et plus… dans les traces de Dumouchel

Autres activités :

6 mars : «Mur de femmes» contre les oléoducs et les sables bitumineux
8 mars : Atelier Le cercle et la boîte, de Femmes autochtones du Québec
Du 8 au 10 mars : Mandat de grève des professeures et professeurs de l’UQAM
10 mars : Assemblée publique : Notre UQAM est en crise, à nous de la réinventer
10 mars : Rencontre sur un statut de Métropole pour Montréal : allons-nous vers un «gouvernement municipal»?
10 mars : Lancement de la publication L’itinérance à Montréal, au-delà des chiffres
11 mars : Rassemblement pour le financement des organismes communautaires
17 mars : Manif-action à Montréal
19 mars : Rassemblement Montréal pour la paix
24 mars : Discussion sur les réductions du financement public de l’éducation des adultes
Jusqu’au 31 mars : Campagne de la Coalition solidarité santé : Le remède aux coupures, ça existe
25 mai : Conférence Voir l’itinérance autrement
Du 9 au 14 août : Forum social mondial

 
 
Entre vous et moi

De beaux rendez-vous en ce début de deuxième moitié de trimestre. Les nouvelles personnes chargées de cours sont invitées à une session d’information pour être mieux outillées le 15 mars. Les déléguées et délégués syndicaux sont conviés à une formation sur la mobilisation en temps de négociation les 7 et 17 mars. Et une conférence sur les agressions à caractère sexuel en milieu universitaire est offerte le 16 mars à toutes les chargées et tous les chargés de cours intéressés. Si c’est plutôt le prochain Forum social mondial ou la réflexion sur la place de l’éducation ou de l’environnement dans la société qui vous intéresse, faites-le-nous savoir. En attendant, le SÉtuE est toujours en grève, le SPUQ le sera probablement la semaine prochaine et les négociations pour le renouvellement de la convention collective du SCCUQ piétinent. On dirait bien que Québec a un malin plaisir à faire durer le calvaire des employées et employés de l’UQAM.

Richard Bousquet
Vice-président à l’information du SCCUQ

 
 
SCCUQ
 
 
Grève des professeures et professeurs : consignes aux personnes chargées de cours

Les professeures et professeurs de l’UQAM seront probablement en grève les 8, 9 et 10 mars. Nous voulons vous rappeler que les personnes chargées de cours sous contrat doivent se présenter à leurs activités de travail, peu importe le lieu et la nature de cette activité, et être prêts à donner leurs activités d’enseignement. Vous devez donner ces activités d’enseignement pourvu que les conditions normales de travail et d’enseignement sont réunies.

Le SCCUQ tient toutefois à signifier l’existence d’une tradition syndicale lors de conflits de travail d’un autre syndicat à l’UQAM, soit le respect des piquets de grève. Dans le cas où le piquetage serait un barrage qui vous empêcherait de vous rendre à votre travail, vous devriez éviter toute situation potentiellement dangereuse pour votre sécurité personnelle.

D’autre part, le Syndicat ne peut ordonner, encourager, ni appuyer aucun ralentissement des activités normales de l’Université. Ceci n’empêche toutefois pas le Syndicat de se solidariser avec le SPUQ sur ses objectifs et les enjeux du renouvellement de sa convention collective.

Si vous désirez rapporter un incident ou si vous êtes confronté à une situation délicate, vous pourrez appeler le Syndicat des chargées et chargés de cours de l’UQAM au 514 987-3495. Nous vous assurons que nous allons suivre tous les développements et nous vous aviserons si nécessaire.

 
 
Conseil syndical de formation sur la mobilisation en temps de négociation les 7 et 17 mars
logov3

Les personnes chargées de cours qui agissent à titre de déléguées syndicales sont convoquées à un Conseil syndical de formation sur la mobilisation en temps de négociation. Ce Conseil syndical se tiendra à deux reprises afin de permettre la plus grande participation possible, soit le lundi 7 mars de 9h30 à 15h au local N-M530 et le jeudi 17 mars de 9h30 à 15h au local N-M350. Cette deuxième séance était initialement prévue  le 10 mars mais elle a été retardée d’une semaine en raison de la grève probable du SPUQ du 8 au 10 mars.

 
 
Formation pour les nouvelles personnes chargées de cours le 15 mars

Le Comité mobilisation-intégration du SCCUQ tiendra une séance d’information pour les nouvelles personnes chargées de cours le mardi 15 mars à 12 h 30 (un lunch sera servi) au lieu social du Syndicat (local A-R540). L’objectif est de vous fournir des renseignements utiles pour faciliter votre intégration dans l’Université. Veuillez S.V.P. confirmer votre présence à blanchet.nathalie@uqam.ca avant le 11 mars. Bienvenue à toutes et tous. Nous espérons vous voir en grand nombre.

 
 
Conférence de Sandrine Ricci sur les agressions à caractère sexuel en milieu universitaire le 16 mars

La conférence de Sandrine Ricci, chargée de cours (sociologie et IREF) et co-chercheure de l’Équipe ESSIMU, intitulée De l'indignation à la mobilisation: un projet de recherche sur les agressions à caractère sexuel en milieu universitaire se tiendra le mercredi 16 mars, à 13 h, au lieu social du Syndicat, local A-R540. Un lunch sera servi à compter de 12h30. L’objet de la rencontre est de présenter le projet ESSIMU (Enquête sexualité sécurité interactions en milieu universitaire), une initiative pan-universitaire initiée à l’UQAM, qui vise à établir un portrait qualitatif et quantitatif de la situation en matière de violence à caractère sexuel en milieu universitaire.

 
 
Inscription avant le 15 mars au Forum social mondial qui aura lieu à Montréal du 9 au 14 août
ForumSocial
Les personnes chargées de cours qui désirent assister au Forum social mondial, qui aura lieu à Montréal du 9 au 14 août 2016, peuvent envoyer un courriel à aubry.olivier@uqam.ca avant le 15 mars à midi. Le Syndicat procédera à votre inscription et payera les frais d’inscription des membres participants. Les frais d’inscription seront majorés de 20$ à 40$ à partir du 16 mars. Après le 15 mars, le Syndicat remboursera 20$ sur présentation d’une preuve d’inscription.
 
 
Formation de comités École et société et Environnement et développement durable

Le SCCUQ veut former un comité École et société et un comité Environnement et développement durable et sollicite la participation des chargées et chargés de cours intéressés. Ces comités seront informels, non électifs et non rémunérés. Ils auront pour mandat de proposer des thèmes d’atelier en éducation et en environnement au Forum social mondial qui se tiendra à Montréal du 9 au 14 août. Les sujets peuvent être variés, depuis les grands enjeux jusqu’aux enjeux locaux propres à l’UQAM. Par la suite, leurs travaux pourront alimenter le Syndicat dans sa réflexion et son action. Les personnes intéressées peuvent envoyer un courriel à aubry.olivier@uqam.ca pour le comité École et société ou à bousquet.richard@uqam.ca pour le comité Environnement et développement durable.

 
 
Date limite pour la remise de projets d’intégration : 6 mai

Les personnes chargées de cours ont jusqu’au vendredi 6 mai pour déposer un projet d’intégration. Elles doivent le remettre en une copie à leur département pour que leur Comité de liaison local puisse l’étudier et le transmettre au Comité de liaison institutionnel dans les délais requis. Les prochaines dates de tombée seront le 23 septembre et le 13 janvier 2017. Les formulaires sont disponibles sur le site des ressources humaines, sous la rubrique Formulaires.

 
 
Assemblée générale statutaire du SCCUQ le jeudi 28 avril

L’Assemblée générale statutaire du SCCUQ aura lieu le jeudi 28 avril à 13h au local N-M510. Les postes d’officiers syndicaux suivants seront alors en élection pour des mandats de deux ans : • Présidence • Vice-présidence aux affaires universitaires • Vice-présidence à l’information • Une conseillère, conseiller au Comité mobilisation-intégration • Deux agentes, agents au Comité des agentes et agents de relations de travail • Deux membres du Comité de surveillance des finances • Une officière ou officier d’élections substitut. Il y aura également des élections aux postes suivants : • Commission des études (2 personnes) (entrée en fonction 6 septembre 2016) • Comité de perfectionnement et de mise à jour des connaissances (une personne, mandat de deux ans) • Comité de vérification du double emploi (une personne, mandat de deux ans) • Comité institutionnel contre le harcèlement sexuel (une personne, mandat de deux ans) • Comité des programmes de formation à l’enseignement (CPFE) (une personne provenant de la Faculté des sciences de l’éducation ou de l’un de ses départements, mandat de trois ans). Un point trésorerie est également à l’ordre du jour : • Budget révisé 2016 • Rapport de l’auditeur indépendant et états financiers 2015 • Résultats réels 2015 comparés au budget 2015 • Rapport du Comité de surveillance des finances. Les personnes chargées de cours désirant postuler à un des postes en élection doivent remplir la fiche de candidature, l’envoyer par courriel (sccuq@uqam.ca) et/ou la déposer au Syndicat au plus tard le lundi 25 avril 2016 à 13h.

 
 
Babillard des membres
 
 
Conférence du philosophe Jean Bédard et exposition Relations, une revue engagée dans son époque, le 7 mars
Conference

Dans le cadre des festivités de son 75e anniversaire, le Centre Justice et foi organise une conférence du philosophe Jean Bédard sur l'amour du monde le lundi 7 mars à 19h30, au pavillon des Sciences de la gestion, local R-M130. La conférence sera suivie de la lecture du manifeste Matshimashka! / Résiste! par Josephine Bacon et Laure Morali. Le vernissage de l'exposition Relations, une revue engagée dans son époque précédera la conférence à 18h30, à la Bibliothèque centrale de l’UQAM, pavillon Hubert-Aquin, salle A-M100. Cette exposition sera présentée jusqu'au 21 avril. Aucune réservation nécessaire. Contribution suggérée: 5$. Le chargé de cours au Département de philosophie Jonathan Durand Folco et le chargé de cours retraité Guy Dufresne (science politique) font partie du comité de rédaction de la revue Relations.

 
 
Emmanuel Chieze expose ses Paysages Célestes au lieu social du SCCUQ
echieze

Le chargé de cours au Département d’informatique Emmanuel Chieze expose actuellement sa nouvelle série de photographies, Paysages Célestes, au lieu social du SCCUQ (local A-R540). Il vous convie à un voyage là-haut, au pays des âmes. Ce pays présente des paysages plus vaporeux, moins groundés que ceux auxquels nous sommes habitués ici-bas. Il y a néanmoins de réelles ressemblances avec certains paysages terrestres, notamment ceux du Grand Nord ou ceux de régions volcaniques. Ce projet se veut une invitation au dépaysement, à l'apaisement et à la contemplation dans une nature à l'échelle démesurée. La date du vernissage sera communiquée ultérieurement.

 
 
Émile Segev publie L'Homme : l'animal le plus dangereux de la planète
EmileSegev

Le chargé de cours au Département de management et technologie Émile Segev vient de publier L'Homme: l'animal le plus dangereux de la planète, Causes et remèdes aux Éditions pour tous, dans la collection Humanité pour tous. L’Homme est un animal déchaîné, capable d’actes de violence les plus odieux. Quelles sont les raisons de cette méchanceté? Est-ce la religion? Est-ce l’éducation? Est-ce la société? Est-ce que l’agressivité de l’Homme est uniforme ou varie-t-elle selon le peuple? Est-elle mesurable? Oui, on propose l’IDEV, l’Indice de Défense de l’Espace Vital d’un peuple, qui mesure son degré d’agressivité. Est-ce que les IDEVs respectifs des peuples sont des indicateurs d’hostilité entre eux?

 
 
Thomas Maxwell questionne l’éthique de la Société des transports de Montréal

Le lecteur USB pour carte Opus de la Société des transports de Montréal (STM), disponible depuis l’été 2015, permet aux usagers des transports en commun, moyennant la somme de 14,99$, de recharger chez eux à l’aide d’un boîtier leur carte Opus. Cela soulève une question éthique fondamentale dans laquelle la logique marchande est fortement enracinée, soutient le chargé de cours au Département de communication sociale et publique Thomas Maxwell. Si un organisme public en manque de revenus permet à la publicité de renommer ses lignes de métro, il n’est pas aberrant de penser que demain le «marketing municipal», par exemple, puisse permettre à la logique marchande d’investir nos parcs, nos écoles, nos sites culturels, nos plages publiques, ces lieux civiques qui nous rapprochent, nous unifient et nous rendent fiers.

Lire la suite du texte publié par Le Devoir.

 
 
Recherche sur les situations de harcèlement et de violence à caractère sexuel en milieu universitaire

La collecte de données se poursuit encore quelques semaines pour le projet ESSIMU, une recherche sur les situations de harcèlement et de violence à caractère sexuel en milieu universitaire, et la participation des personnes chargées de cours (mais aussi étudiantes et employées) est cruciale. Il n’est pas nécessaire d’avoir vécu personnellement ces situations ou d’en avoir été témoin pour répondre. L’enjeu est la participation d’un grand nombre de personnes dans les six universités québécoises impliquées. Il suffit de répondre à un questionnaire en ligne, portant sur votre perception ou vos expériences de harcèlement et des violences sexuelles en contexte universitaire (durée moyenne variant de 15 à 20 minutes). À l’UQAM, la chargée de cours et doctorante en sociologie Sandrine Ricci agit à titre de cochercheure pour cette recherche pilotée par les professeures au Département de sexologie Martine Hébert et Manon Bergeron.

 
 
Véronique Leblanc organise l’exposition Richard Ibghy & Marilou Lemmens. La vie mise au travail
VeroniqueLeblanc

L’exposition Richard Ibghy & Marilou Lemmens. La vie mise au travail organisée par la commissaire Véronique Leblanc, chargée de cours au Département d’histoire de l’art, est présentée à la Galerie Leonard & Bina Ellen, du Pavillon J.W. McConnell de l’Université Concordia, 1400, boul. de Maisonneuve Ouest, rez-de-chaussée, LB-165, du 18 février au 16 avril. Le vernissage aura lieu le mercredi 17 février, de 17 h 30 à 19 h 30. La pratique artistique de Richard Ibghy & Marilou Lemmens questionne les manières dont les sciences économiques et les théories du management représentent le monde. Elle aborde l’influence de la logique productiviste sur toutes les sphères de l’activité humaine.

Lire la suite
 
 
Nicole Milette coordonne l’expo 50 artistes/50 estampes et plus… dans les traces de Dumouchel
NicoleMilette

L’exposition 50 artistes/50 estampes et plus… dans les traces de Dumouchel occupera les murs de la Maison de la culture Eulalie-Durocher, 1028, chemin du Rivage, Saint-Antoine-sur-Richelieu, les samedis et dimanches, de 13h à 17h, du 31 janvier (vernissage à 14h) au 6 mars. C’est une initiative de quatre artistes membres de l'Atelier Circulaire, soit la chargée de cours Nicole Milette, assistée d’Alejandra Bertorini, Carlos Calado et Michel Lancelot. Un catalogue en couleur contenant les 67 œuvres en pleine page sera disponible. À la veille du 100e anniversaire de naissance d'Albert Dumouchel, cette exposition à laquelle participent 67 artistes démontre combien l’estampe est un art polyvalent, dynamique et actuel.

 
 
Monde syndical
 
 
Plus de 500 professeurs de l’UQAM veulent accélérer les négos

Excédés par l’attitude de l’administration, la moitié des professeurs et maîtres de langue de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) ont signé une pétition qui implore le recteur Robert Proulx d’accélérer la cadence des négociations. Après 55 séances de négociation infructueuses, les professeurs estiment que «le manque de volonté de la part de la direction se fait de plus en plus sentir», a expliqué au Devoir le professeur et directeur du Département de communication sociale et publique, Gaby Hsab, pour justifier le dépôt de cette pétition, mercredi.

Lire la suite.

 
 
Services de garde éducatifs à contribution réduite : la CSN en campagne pour la défense du réseau québécois

La bataille pour la défense des services de garde éducatifs va se poursuivre puisque rien n'est réglé. C'est le message livré par la Confédération des syndicats nationaux (CSN) à l'occasion du lancement d'une campagne nationale de sensibilisation et de mobilisation auprès des parents et de la population sous le thème Un réseau qui fait grandir! À l'aube du dépôt du budget québécois, la CSN veut exercer le maximum de pression pour amener le gouvernement Couillard à cesser ses attaques qui menacent la viabilité, l'accessibilité et la qualité du réseau. «Ce n'est pas l'entente récente entre Québec et les associations de CPE et de garderies privées sur les compressions budgétaires et la refonte du financement du réseau qui va changer le fond des choses, affirme Véronique De Sève, vice-présidente de la CSN. Ce sont les parents et leurs enfants, ainsi que les travailleuses et travailleurs qui continueront à en payer le prix, car les problèmes vont s'accentuer.»

Lire la suite.

Visionner la vidéo.

 
 
Action urgente pour la libération du dirigeant syndical enseignant iranien Esmail Abdi
Indignation

À l’instar de l’International de l’éducation, la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ), dont fait partie le SCCUQ, invite ses membres à signer la pétition en ligne sur LabourStart pour demander la libération d’un dirigeant syndical iranien incarcéré depuis le 27 juin 2015 et injustement condamné, le 22 février dernier, à une peine de 6 ans de prison par le Tribunal révolutionnaire islamique. La FNEEQ a transmis mercredi, au Guide suprême et au président de la République islamique d'Iran, une demande de libération immédiate et inconditionnelle d’Esmail Abdi, dirigeant de l’Association des enseignants iraniens (ITTA).

 
 
Atelier Le cercle et la boîte, de Femmes autochtones du Québec
8mars

Le Comité condition féminine du CCMM-CSN présente le 8 mars, à 18h, l'atelier Le cercle et la boîte, un outil de sensibilisation et de guérison créé en 1990 par Jann Derrick. Les animatrices utilisent une approche expérientielle pour conscientiser les participants au traumatisme historique ayant toujours des effets intergénérationnels sur les familles et les communautés autochtones au Canada. Un buffet sera servi. Pour vous inscrire: julie.lampron-lemire@csn.qc.ca

L’ensemble des activités autour du 8 mars.

Visionner la vidéo.

 
 
L’éducation doit être une priorité nationale !
Education

Les syndicats de la FNEEQ–CSN et du Conseil central du Montréal métropolitain ont manifesté vendredi midi devant le bureau du premier ministre, à Montréal, pour faire valoir le rôle irremplaçable de l’éducation comme vecteur d’équité sociale et comme moteur de développement de la société. À l’approche du dépôt du budget provincial, les deux organisations estiment que le gouvernement doit faire de l’éducation une priorité nationale et y mettre tout l’argent nécessaire. Cette action, à laquelle plusieurs membres du SCCUQ ont participé, s’est inscrite dans le cadre la Semaine d'actions pour un meilleur partage de la richesse initiée par la Coalition Main rouge.

Lire la suite.

La manifestation en photos.

 
 
Le président de la CSN a rencontré le premier ministre du Canada
PresidentCSN

Le président de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), Jacques Létourneau, a qualifié de très positive la rencontre qu'il a eue le 25 février, à Montréal, avec Justin Trudeau. Le nouveau premier ministre rencontrait ainsi pour la toute première fois un représentant de centrale syndicale québécoise depuis son élection. Les questions du financement pour assurer la pérennité de Radio-Canada et la suspension de la vente du siège social pour permettre une large consultation publique, les dangers découlant du Partenariat transpacifique (PTP), de l'âge d'admissibilité au régime de retraite, de la réforme de l'assurance-emploi, du traitement équitable dans l'octroi des contrats de réfection ou de construction navale visant le chantier Davie, la motion ciblant la campagne Boycott Désinvestissement et Sanctions (BDS) visant Israël et la négociation avec le syndicat des agents en services correctionnels ont notamment été abordés.

Lire la suite.

 
 
Le ministère de la Santé et des Services sociaux n'a pas budgété la journée du 29 février

Aucun budget supplémentaire n'a été prévu par le gouvernement du Québec pour permettre au réseau de la santé et des services sociaux de faire face aux coûts supplémentaires engendrés par le 29e jour du mois de février en cette année bissextile. Selon les personnes interviewées par Le Journal de Montréal et Le Devoir, cela représente un manque à gagner de 45 millions de dollars.

Lire la suite.

 
 
Lancement du site web D’égal à égal, c’est fondamental!
LancementSite

En septembre 2015, le gouvernement libéral de Philippe Couillard a signé un «Accord de partenariat 2016 – 2019» avec les maires et mairesses de la province. Cet accord, aussi appelé «pacte fiscal», permettrait aux municipalités de décréter les conditions de travail de leurs employés. La FTQ et le SCFP ont lancé mardi un site web visant à soutenir leur campagne D’égal à égal, c’est fondamental! au sujet du «pacte fiscal» entre les municipalités et le gouvernement du Québec. Le site offre la possibilité de poser un geste concret comme par exemple envoyer un courriel aux députés.

Lire la suite.

 
 
Projet de loi no 86 sur la gouvernance scolaire : un brassage de structures qui ne sert pas l’élève

La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et ses fédérations du réseau scolaire émettent d'importantes réserves à l'égard du projet de loi no 86 modifiant l'organisation et la gouvernance des commissions scolaires, allant jusqu'à qualifier le projet de loi de brassage de structures qui ne sert pas l'élève.

Lire la suite.

 
 
Le populisme antisyndical

Dans sa chronique intitulée Le populisme économique primaire, Alain Dubuc accuse pêle-mêle les chefs des partis d’opposition (messieurs Péladeau et Legault) et les syndicats de ne pas contribuer positivement au débat entourant l’avenir de Bombardier. Attention! La lecture qu’il fait des évènements exige un rectificatif important. Comme le gouvernement Couillard, M. Dubuc pense que l’achat des avions n’aurait pas eu lieu si le gouvernement n’avait pas renoncé à la poursuite contre Air Canada au sujet des 1800 emplois d’entretien d’aéronefs de l’entreprise sous-traitante Aveos. En fin de compte, il s’agirait d’un mal pour un bien! C’est un point de vue que le président et le secrétaire général de la FTQ sont loin de partager.

Lire la suite.

 
 
En mars dans l’histoire syndicale et sociale au Canada

En mars dans l’histoire syndicale et sociale au Canada : • 80 femmes entament une grève à la FleckAutomotive Industries de Centraliaen Ontario (7 mars 1978) • Défaite du Syndicat des Métallos après sept mois de grève pour faire reconnaître le syndicat à Murdochville au Québec (10 mars 1957) • Les femmes obtiennent le droit de vote en Saskatchewan (14 mars 1916) • La catastrophe de HoggsHollow à Toronto attire l’attention sur l’exploitation des travailleurs immigrants (17 mars 1960) • La Loi sur les accidents du travail est instituée en Ontario (25 mars 1915) • La grève des Travailleurs industriels du monde (IWW) amène des milliers de cheminots canadiens à débrayer (27 mars 1912) • Adoption du projet loi C-45 imposant de lourdes peines aux entreprises en cas de décès ou de blessures au travail ( 31 mars 2004).

 
 
Liberia : nouvelle vague de contrats à but lucratif externalisés prête à frapper l’enseignement public

Les syndicats prennent position contre les conséquences désastreuses que cette décision pourrait entraîner sur l’accès et la qualité de l’éducation. La privatisation et la commercialisation de l’enseignement public s’inscrivent dans une tendance mondiale et il semble que le prochain pays sur la liste soit le Liberia, où un partenariat public-privé est sur le point d’être signé par le ministère de l’Éducation.

Lire la suite.

 
 
L'Australian Education Union demande au gouvernement d’augmenter le budget de l’éducation
Australie

Le syndicat australien des enseignants, l'Australian Education Union (AEU), prépare une campagne publicitaire télévisée de 2 millions de dollars qui vise à obtenir des appuis pour augmenter le budget de l’éducation sous l’intitulé du «Programme Gonski». La présidente fédérale de l’AEU, Correna Haythorpe, a déclaré lors de la Conférence fédérale annuelle de l’AEU que le gouvernement conservateur «devait répondre à la promesse des travaillistes d’investir 4,5 millions de dollars australiens supplémentaires dans les écoles en 2018 et 2019».

Lire la suite.

 
 
Monde de l’éducation
 
 
La révolte du «mouton noir» : les relations ont toujours été tendues entre l’UQAM et l’ESG

La menace de séparation de l’École des sciences de la gestion (ESG) ébranle l’Université du Québec à Montréal (UQAM), déjà aux prises avec des difficultés financières, une baisse des inscriptions de 10,8% et une image entachée par les grèves étudiantes. Retour sur le conflit de valeurs entre l’université «rebelle» et son école de gestionnaires bien sages. Et ambitieux. «L’incompatibilité culturelle, stratégique et économique entre l’École des sciences de la gestion et l’UQAM ne date ni d’hier ni de sa dernière grève et de ses saccages publics. Elle date d’au moins 30 ans», indique Robert Poupart, qui était directeur du Département des sciences administratives de l’UQAM lors de l’échec de l’entente avec AT&T.

Lire la suite du texte du Devoir.

240 profs de gestion dénoncent la direction de l’UQAM.
Le conflit entre l'ÉSG et l'UQAM ébranle les donateurs.

 
 
Activité publique de discussion sur les réductions du financement public de l’éducation des adultes

Au cours des 2 dernières années, l’ICÉA a constaté à plusieurs reprises que des organisations et des institutions publiques actives en éducation des adultes devaient prendre des décisions majeures pour faire face à la réduction de leur financement public. Nous avons voulu documenter cette situation en réalisant une enquête sur l’impact des décisions des gouvernements du Québec et du Canada sur l’éducation des adultes. L’ICÉA tiendra une activité publique le 24 mars, de 9h à 12h, au 4321, avenue Papineau, salle Arabesque, où seront présentés les résultats préliminaires de cette enquête dont la collecte des données a eu lieu entre décembre 2015 et février 2016.

Lire la suite.

 
 
Universités: 818 000 $ en bonis illégaux

Quatre universités ont versé à leurs cadres des bonis illégaux totalisant 818 000$, révèle le Vérificateur général du Québec. Dans un rapport déposé le 25 février à l'Assemblée nationale, la vérificatrice Guylaine Leclerc fait état d'une enquête sur la conformité de la rémunération des cadres du réseau de l'Université du Québec (UQ). La vérificatrice a pris en défaut l'École de technologie supérieure (ÉTS), l'Institut national de recherche scientifique (INRS), l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) et l'Université du Québec à Rimouski (UQAR). Il y a un an, la vérificatrice révélait que l'UQAM a violé la loi 100 en versant à 85 cadres des bonis illégaux totalisant 352 767$ en 2013-2014.

Lire la suite du texte de La Presse.

 
 
L'éducation est-elle une priorité pour le gouvernement?

Pour Philippe Couillard, l'éducation est une priorité, entendait-on à RDI. Avec quatre ministres en moins de quatre ans, on pourrait en douter. Le dernier en liste, un avocat, n'est pas issu du milieu de l'éducation, cumule deux ministères bien qu'il ne soit pas un ministre senior et, fait remarquable, est un homme dans un domaine où les femmes sont largement majoritaires. Ah, oui, il ne faut pas l'oublier, il est le père de jeunes enfants... Nous qui étudions les politiques éducatives de ce ministère depuis 30 ans, nous n'avons vu que trois ministres qui aient pris le temps de réfléchir au sens de l'éducation dans notre société et qui aient proposé des politiques conséquentes. Triste bilan.

Lire la suite du texte d’opinion publié par Le Soleil.

 
 
Droits d'auteur : Copibec essuie un revers contre l'Université Laval

La Cour supérieure rejette la requête de l'organisme Copibec, responsable de gérer les droits des ouvrages québécois, qui voulait poursuivre en recours collectif l'Université Laval en raison de l'abandon des licences de reproduction. En 2014, l'Université Laval a décidé de ne pas renouveler sa licence globale avec Copibec qui lui permettait de reproduire des milliers d'oeuvres québécoises et étrangères. L'UL créait du même souffle un Bureau du droit d'auteur et adoptait une politique prévoyant que de «courts extraits» d'une œuvre - jusqu'à 10% - pourront être reproduits aux fins d'éducation, de recherche et d'étude privée.

Lire la suite du texte du Soleil.

L'UL dit respecter les auteurs... et les contribuables.

 
 
De plus en plus de tricherie à l'Université Laval

Les cas de tricherie sont en forte hausse à l'Université Laval, et c'est à la Faculté de sciences et génie qu'on en retrouve le plus. Selon des chiffres obtenus par Cogeco Nouvelles, les dossiers d’infractions relatives aux études ont augmenté de 75% de 2010-2011 à 2014-2015. Les cas de plagiat - utiliser le travail intellectuel de quelqu’un d’autre sans en citer la source - sont les infractions les plus fréquentes, avec 64 cas sur le total de 136 infractions en 2014-2015.

Lire la suite.

 
 
L'Université Laval dans le top 10 des meilleurs employeurs de Forbes

L'Université Laval se taille une place de choix dans le palmarès 2016 des meilleurs employeurs du magazine Forbes. L'institution de Québec arrive au 10e rang au pays, tout juste derrière un certain géant nommé Google. Dévoilé cette semaine, le palmarès fait la part belle aux établissements d'enseignement postsecondaire. L'Université Laval (10), l'Université de Guelph (7), le Sheridan College (13), l'Université Queen's (17), et l'Université de Montréal (19) figurent dans le top 20.

Lire la suite du texte du Soleil.

 
 
La publicité de l’Université de Moncton sort championne d’un concours international

La vidéo promotionnelle de l’Université de Moncton a obtenu le prix de la meilleure publicité de recrutement des établissements postsecondaires au monde, décerné par le blogue Kira Academic. L’audace a été récompensée. Le blogue Kira Academic avait sélectionné la vidéo de l’U de M parmi les quatre meilleures publicités de recrutement universitaire à travers le globe et appelé le public à faire son choix. L’Université de Moncton a recueilli 68% des votes de plusieurs milliers d’internautes d’une trentaine de pays.

Lire la suite du texte de L’Acadie nouvelle.

 
 
Royaume Uni : l’absence de reconnaissance pousse les enseignantes et enseignants à abandonner la profession

Les services d’enseignement public britanniques connaissent une véritable hémorragie de leurs effectifs, la plupart d’entre eux recherchant soit de meilleures conditions d’emploi hors du Royaume-Uni, soit de meilleures perspectives de carrière pour éviter l’emploi précaire.

Lire la suite.

 
 
Monde social
 
 
Baisse d’impôt des sociétés n’égale pas hausse de l’investissement et meilleurs salaires

La première idée défendue par les apôtres des baisses d’impôt des sociétés serait qu’il y aurait un lien direct avec le réinvestissement et la bonification des salaires de leurs employées et employés. Au cours des 10 dernières années, les entreprises québécoises ont vu leur taux effectif marginal sur l’investissement (TEMI) baisser d’un peu plus de 20 points de pourcentage. Il n’y a pas plus eu de réinvestissement dans l’économie ou de hausse directe des revenus des employés du secteur privé.

Lire la suite du billet de blogue de l’IRIS.

 
 
Femmes pour le climat et la vie : Mur de femmes contre les oléoducs et les sables bitumineux
Femmes

En lien avec la Journée internationale des femmes, il y aura la formation d’un «Mur de femmes» contre les oléoducs et les sables bitumineux le dimanche 6 mars, de 13h30 à 16h, devant les réservoirs de pétrole de Kildair à Sorel. Au programme: lecture de la déclaration du Mur de femmes, allocutions, musique, chansons, poésie. Des poussettes vides évoqueront la menace du réchauffement climatique sur les conditions même d’existence de l’humanité. Il est urgent de s’éloigner des énergies fossiles pour lutter contre le changement climatique. Sorel est un lieu stratégique pour le transport du pétrole au Québec: trains, oléoduc, navires. Réservez votre place en autobus. Lieux de départ: Montréal (métro Berri-UQAM), Longueuil (métro) ou Boucherville (stationnement incitatif Montarville). Contribution suggérée 10$.

 
 
L’analyse différenciée selon les sexes pour mieux comprendre les causes des inégalités

Madame Lise Thériault arrive en poste à un moment où les femmes du Québec font face à des reculs importants au plan économique et social. L’analyse différenciée selon les sexes (ADS) permet de mieux comprendre les causes des inégalités vécues par les femmes et de développer des stratégies appropriées pour y remédier. L’analyse différenciée selon les sexes doit également tenir compte des inégalités existantes entre les femmes elles-mêmes et des autres systèmes d’oppression (âgisme, capacitisme, capitalisme, colonialisme, hétérosexisme, racisme notamment) qui sont à l’origine de ces inégalités. Nous devons constater qu’actuellement le gouvernement québécois renie cet engagement en mettant de l’avant des politiques, surtout budgétaires, qui nuisent spécifiquement aux femmes.

Lire la suite.

 
 
L’austérité permanente

Le premier ministre se plait à le répéter, les temps difficiles sont derrière nous et le Québec serait maintenant prêt à renouer avec la prospérité. En début d’année, lors du remaniement ministériel, M. Couillard a eu beau répéter que le ciel se dégageait pour laisser place au soleil, il fut assez difficile de le croire sur parole. L’annonce de la semaine dernière au sujet de la révision du financement des services de garde est venue confirmer nos doutes.

Lire la suite du billet de blogue de l’IRIS.

 
 
Rassemblement : plus un sou, plus un soldat mobilisés pour la guerre

Le 19 mars marquera le 13e anniversaire de la seconde intervention occidentale en Irak. Un rassemblement Montréal pour la paix aura lieu le 19 mars, à 13h, à la place Guy Favreau. Bien que la mission actuelle semble être destinée à en découdre avec l’État islamique, les premières victimes sont les populations civiles (des centaines de milliers d’hommes, femmes et enfants ont déjà été victimes de cette atrocité). «Les seuls qui sortiront gagnants de cette mascarade sont les magnats du pétrole qui n’attendent que de recevoir leur part du gâteau. Nous devons clamer haut et fort notre solidarité avec les peuples du Moyen-Orient et refuser toute intervention dans la région», clament les organisateurs du rassemblement.

 
 
Les OBNL rejettent l'étiquette de «lobby»

Un organisme d'aide aux handicapés qui demande des rampes d'accès à un conseiller municipal fait-il du lobbyisme? Une troupe de théâtre amateur ou une association étudiante aussi? Oui, si on se fie à l'état actuel du projet de loi 56 qui oblige les organismes à but non lucratif à s'inscrire au Registre des lobbyistes avant de plaider leur cause auprès des élus et des fonctionnaires. Et ces organismes ne veulent rien savoir.

Lire la suite du texte du Soleil.

 
 
Bilan de la semaine d’actions de la Coalition Main rouge
Bilan

Les groupes membres de la Coalition Main rouge ont mené près de 50 actions en tous genres entre le 21 et le 27 février, une semaine d’actions organisée pour faire pression sur le gouvernement libéral avant le dépôt du prochain budget. Le message a été livré partout et il a été livré clairement: le prochain budget du Québec doit comprendre des mesures qui iront chercher l’argent où il y en a vraiment – chez les individus riches, les grandes compagnies et les banques et autres institutions financières, pas dans les services publics et les programmes sociaux, pas dans les poches de celles et ceux qui font déjà les frais des mesures d’austérité.

Lire la suite.

 
 
Conférence Voir l'itinérance autrement et publication de L'itinérance à Montréal, au-delà des chiffres
VoirItinerance

Présentée à l’occasion du retour de l’œuvre d’art public Poème d’un jour sur le parvis de la Grande Bibliothèque (BAnQ), la conférence Voir l’itinérance autrement, à l’auditorium de la BAnQ, le 25 mai, de 19h à 20h15, vise à sensibiliser la population aux enjeux de l’itinérance. Avec Yvon Massicotte, ex-camelot, Jean-François Morin-Roberge, agent de soutien communautaire à L’Itinéraire, Pierre Gaudreau, coordonnateur au Réseau d’aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal, et Maxime Goulet-Langlois, chargé de recherche et transfert chez Exeko.

Lancement de la publication L'itinérance à Montréal, au-delà des chiffres le 10 mars, à 10 h, à la Maison du Père.

 
 
Le triste 2e anniversaire de la politique en itinérance

Le 27 février marquait le 2e anniversaire de l'adoption de la Politique nationale de lutte contre l'itinérance. Une politique gagnée à la suite d’une longue lutte par le mouvement communautaire et largement saluée à sa sortie pour sa vision, son approche globale et la reconnaissance de droits à assumer. Cela sera cependant un triste anniversaire. Alors que cette politique était prometteuse, son déploiement se vit dans un contexte de coupes et de réformes qui, non seulement n'ont pas réduit l'itinérance, mais au contraire contribuent à son développement.

Lire la suite du billet du RAPSIM sur huffingtonpost.ca

 
 
La réforme de l’aide sociale mènera des jeunes à l’itinérance, estime le RSIQ

Plusieurs jeunes seront condamnés à l’itinérance advenant la mise en branle de la réforme de l’aide sociale du gouvernement libéral, appréhende le coordonnateur du Réseau Solidarité Itinérance du Québec (RSIQ), Jean-François Mary. «Avec le projet de loi 70, le gouvernement va pousser un grand nombre [des nouveaux prestataires d’aide sociale] directement dans l’itinérance, car un chèque de 623$, ça ne se coupe pas», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à l’Assemblée nationale le 25 février.

Lire la suite du texte du Devoir.

 
 
Maintien de services essentiels en itinérance : des actions demandées dès le budget fédéral 2016

Le Réseau SOLIDARITÉ Itinérance du Québec (RSIQ) demande au gouvernement fédéral de renforcer son action pour prévenir et réduire l’itinérance dès le budget 2016. Au Québec, de nombreux organismes qui bénéficiaient de la Stratégie des Partenariats de Lutte à l’Itinérance (SPLI) avant sa réorientation par le gouvernement conservateur vont devoir fermer totalement ou en partie des services essentiels en matière de prévention et d’intervention auprès des personnes en situation ou à risque d’itinérance. De plus, le soutien aux immobilisations a été pratiquement réduit à néant. Alors que certains organismes ont vu leur financement réduit ou coupé en 2015, un grand nombre d’entre eux vont devoir cesser ces services au 31 mars 2016. Nous demandons un réinvestissement dans le budget 2016 pour les rétablir ou assurer leur maintien.

Lire la suite.

 
 
Des membres du FRAPRU expulsés de l’édifice de Bombardier : 1,3 milliard $ pour Bombardier, combien pour le logement social?
FRAPRU

Alors que le plus grand doute continue de régner sur la poursuite du financement du programme AccèsLogis, le seul qui permette de financer de nouveaux logements sociaux au Québec, le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) a frappé un grand coup à deux semaines du budget du ministre des Finances, Carlos Leitão. À 10 heures, mercredi matin, plusieurs dizaines de ses membres ont envahi le hall d’entrée de la compagnie Bombardier, au centre-ville de Montréal, avant d’être violemment expulsées, au bout de 45 minutes, par le Service de police de la Ville de Montréal.

Lire la suite.

 
 
Fin de la comparution du Canada à l’ONU : le gouvernement Trudeau a beaucoup de devoirs à faire

«Le gouvernement libéral de Justin Trudeau a bien des devoirs à faire pour que le Canada se conforme davantage à ses obligations internationales en matière de droits économiques, sociaux et culturels et cela doit commencer dès son budget prévu pour le mois de mars», a commenté le coordonnateur du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), François Saillant, à la fin de la comparution du Canada devant le Comité des droits économiques, sociaux et culturels, le 25 février, à Genève. Le Québec aussi n’a pas été épargné.

Lire la suite.

 
 
Sondage de l’IEDM sur le pétrole : et la majorité silencieuse fut!

L’Institut économique de Montréal (IEDM) n’a pas digéré la volte-face de Philippe Couillard dans le dossier de l’exploration et de l’exploitation pétrolière sur l’île d’Anticosti. Pas plus que le rejet par les maires des 82 villes de la Communauté métropolitaine de Montréal du projet de pipeline d’Énergie Est, qui vise à acheminer du pétrole de l’Ouest canadien vers le terminal de Saint-Jean au Nouveau-Brunswick via de nombreuses municipalités du Québec. Dans le but de faire contrepoids à autant d’hérésie, l’IEDM a donc sollicité l’aide d’un allié qu’il savait ne pouvait les trahir: le sondage d’opinion.

Lire la suite du billet de blogue de l’IRIS.

 
 
Mitshetuteuat : Travailler ensemble pour protéger les territoires

Au Québec, la multiplication des projets pétroliers, forestiers et miniers, couplés à la crise climatique, alertent les mouvements écologistes et autochtones. Ceux-ci constatent la nécessité de travailler ensemble pour protéger les territoires, en passant notamment par la défense des droits et titres autochtones. Les deux événements Mitshetuteuat (mot innu qui signifie grand groupe qui marche), organisés conjointement par des Autochtones et des écologistes allochtones, constituent un exemple de démarche de rapprochement afin de travailler ensemble sur ces enjeux complexes mais urgents.

Lire la suite.

Fédération des femmes du Québec et Femmes autochtones du Québec : des liens de solidarité ancrés dans des luttes communes.

 
 
Demande de suspension du mandat «tronqué» du BAPE sur Énergie Est et dénonciation du processus anti-démocratique

Dans la foulée de la décision du Québec de demander une injonction pour forcer TransCanada à se conformer aux lois québécoises et de la demande d’injonction déposée hier par le Centre québécois du droit de l’environnement (CQDE) et ses co-requérants afin d’annuler les audiences du BAPE sur la portion québécoise du projet d’oléoduc Énergie Est qui devaient débuter lundi, 24 groupes citoyens et environnementaux reviennent à la charge pour demander au ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques de suspendre le mandat «générique» qu’il a confié au BAPE relativement au projet Énergie Est de TransCanada.

Lire la suite.