Infolettre du SCCUQ – 21 avril 2016 ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏
Header
 
À l'agenda

L’infolettre du SCCUQ est publiée tous les jeudis. Vous y retrouvez des nouvelles du Syndicat, de ses membres ainsi que des milieux syndical, social et de l’éducation.

Messages et activités du SCCUQ :

• Rapports de la négo :
- La partie patronale démontre un peu d’ouverture
- Quelques petites avancées
- Double emploi, mesure disciplinaire et arbitrage : un refus et des demandes patronales
- Période de probation et évaluation de l’enseignement : deux autres refus
- Un fossé sur les EQE et la clause réserve
- Réponse décevante sur le monétaire
- Peu de reconnaissance

 Demandes d’EQE refusées? Demandez la révision, demandez à être entendu
Le SCCUQ appuie la campagne Sans oui, c’est non!

28 avril : Assemblée générale statutaire : élections et budget
4 mai : Conseil syndical élargi sur la gouvernance universitaire
4 mai : Assemblée annuelle du Régime de retraite des chargés de cours de l’UQ
6 mai : Date limite pour la remise de projets d’intégration

Activités reliées aux membres du SCCUQ :

22 avrilRencontre sur l’enseignement des langues
Jusqu’au 29 avril : Emmanuel Chieze expose au Belgo

Autres activités :

22 avril : Le Jour de la Terre
24 avril : Manifestation nationale des locataires
24 avril : La Marche pour la vie
25 avril : Spectacle bénéfice de la Ligue des droits et libertés : Trajectoires croisées
25 et 26 avril : Formation Une démarche syndicale en environnement
28 avril : Jour de deuil national en souvenir des travailleurs tués ou blessés au travail
29 avril : Journées de grèves, d’actions et de perturbation
1er Mai : Journée internationale des travailleuses et des travailleurs
5 mai : Soirée de réflexion sur le revenu social
Du 8 au 14 mai : Semaine d’occupations de terrains ou de bâtiments du FRAPRU
Du 9 au 13 mai : 84e Congrès de l’Association francophone pour le savoir (Acfas)
18 mai : Action pour la reconnaissance et le financement du communautaire
25 mai : Conférence Voir l’itinérance autrement
Du 9 au 14 août : Forum social mondial

 
 
Entre vous et moi

Vous vous demandez à l’occasion ce que le Syndicat peut faire pour vous, mais il y a parfois des moments où vous pouvez vous demander ce que vous pouvez faire pour le Syndicat et par le fait même pour l’ensemble de vos collègues. L’Assemblée générale statutaire du jeudi 28 avril est un de ces moments. Venez-y en grand nombre pour élire vos représentantes et représentants et entendre ce que le Syndicat a fait avec votre argent. Mais il y a encore certains postes dépourvus de candidatures (Comité des agentes et agents de relations de travail, Comité de surveillance des finances, Officière ou officier d’élections substitut, Commission des études et Comité de perfectionnement et de mise à jour des connaissances). C’est une occasion qui se présente de vous impliquer davantage pour défendre vos intérêts et ceux des autres personnes chargées de cours et apporter du sang neuf au SCCUQ. Les candidatures doivent être envoyées ou déposées au Syndicat au plus tard le lundi 25 avril, à 13 h.

Richard Bousquet
Vice-président à l’information du SCCUQ

 
 
SCCUQ
 
 
Rapport de la négo : la partie patronale démontre un peu d’ouverture

Lors de la séance du 18 avril, la partie patronale a commencé à démontrer de l’ouverture. Les discussions progressent sur la recherche, la reconnaissance institutionnelle des personnes chargées de cours (PCC), leur présence aux assemblées départementales et les sanctions en cas de fausse déclaration sur le statut d’emploi. Notre demande de stabilisation d’emploi a fait l’objet de clarifications. La direction a retiré deux demandes sur la clause réserve, soit de donner toute latitude à l’Assemblée départementale pour déterminer qui est une personne de réputation et d’ajouter qu’elle s’applique aussi aux maîtres de langues. Les deux parties se sont entendues sur la clause qui permet à des PCC d’assumer la fonction d’auxiliaire d’enseignement dans leur cours, clause que la direction voulait rayer. Son libellé a finalement été adapté pour tenir compte de la convention du SÉtuE. La prochaine séance se déroulera le 26 avril et un retour sur le monétaire s’effectuera le 2 mai.

Rapports précédents : • Quelques petites avancéesDouble emploi, mesure disciplinaire et arbitrage : un refus et des demandes patronalesDeux autres refus sur la période de probation et l’évaluation de l’enseignementUn fossé sur les EQE et la clause réserveRéponse décevante sur le monétairePeu de reconnaissance.

 
 
Un Conseil syndical élargi sur la gouvernance universitaire le 4 mai

Le SCCUQ invite les chargées et chargés de cours à un Conseil syndical élargi le mercredi 4 mai, à 13 h, au DS-R515 (Pavillon J.-A.-De Sève). Après le mot d’accueil du Comité exécutif et le rapport des déléguées et délégués, la discussion portera principalement sur la gouvernance universitaire et les changements qui sont en train de s’opérer dans plusieurs universités dont la nôtre. Nous aurons trois invités pour alimenter notre réflexion : • Puma Freytag, président du Syndicat des chargées, chargés de cours de l’Université Laval (SCCCUL) • Frédéric Kantorowski, président du Syndicat des Syndicat des chargées, chargés de l’Université de Montréal (SCCCUM) et • Richard Perreault, président du Syndicat des chargées, chargés de cours de l’Université du Québec à Chicoutimi (SCCCUQAC).

 
 
Demandes d’EQE refusées? Demandez la révision, demandez à être entendu

Si vous avez demandé des EQE afin de faire reconnaître vos qualifications pour donner certains cours, c’est le moment d’aller prendre connaissance des décisions départementales sur ACCENT, et ce, sous l’onglet EQE–Demandes. Advenant des décisions négatives que vous jugez déraisonnables, vous pouvez en demander la révision, encore une fois sur ACCENT, du 19 au 28 avril 2016. Il vous est également possible, en même temps, d’indiquer que vous voulez être entendu par le comité de révision. Le Comité des agentes et agents de relations de travail du SCCUQ vous conseille fortement d’exercer ce droit.

 
 
Le SCCUQbil@n 2015-2016 est en ligne
SCCUQBilan2016

Le SCCUQbil@n contenant les bilans de tous les postes du comité exécutif ainsi que des deux comités CMI et CAART pour l’année 2015-2016 est maintenant en ligne. Des exemplaires papier incluant la rétrospective financière, les états financiers de 2015 ainsi que les rapports de l’auditeur indépendant et du Comité de surveillance des finances seront remis aux membres lors de l’Assemblée générale statutaire du 28 avril.

 
 
Lutte au harcèlement et aux agressions sexuelles à l’UQAM : un pas en avant, deux pas en arrière!

Le SCCUQ publie la lettre envoyée au recteur le 4 avril par 127 enseignantes, enseignants, employées, employés, étudiantes et étudiants à propos de la lutte au harcèlement et aux agressions sexuelles à l’UQAM et intitulée Un pas en avant, deux pas en arrière!

Par la présente, nous, membres de la communauté de l’UQAM, désirons exprimer notre grande inquiétude quant à l’engagement réel de l’administration de mettre un terme au problème de violence à caractère sexuel, incluant le harcèlement, sur nos campus, dans notre milieu de vie, d’étude et de travail. Des événements récents nous invitent à douter de la bonne volonté de l’administration.

Lire la suite.

 
 
Le prochain dépôt pour les demandes de projets d’intégration approche à grands pas

Les personnes chargées de cours (PCC) ont jusqu’au vendredi 6 mai pour déposer un projet. Le formulaire de demande de projet a été revampé. De plus, on vous invite à consulter une toute nouvelle trousse d’information sur les projets d’intégration et sur les comités de liaison locaux, maintenant disponible sur le site du SCCUQ, pour de plus amples informations. Les PCC doivent remettre leur projet en une copie à leur département pour que leur Comité de liaison local puisse l’étudier et le transmettre au Comité de liaison institutionnel dans les délais requis. Les prochaines dates de tombée seront le 23 septembre et le 13 janvier 2017.

 
 
Assemblée annuelle du Régime de retraite des chargées et chargés de cours le 4 mai

L’assemblée annuelle du Régime de retraite des chargés de cours de l’Université du Québec se tiendra le mercredi 4 mai, à 17h, au lieu social du SCCUQ (A-R540). Il sera question de modification au Règlement, d’administration du régime, de placements et de la désignation des représentants. Un léger goûter (vin et fromages) sera servi.

 
 
Assemblée générale statutaire du SCCUQ le jeudi 28 avril

L’Assemblée générale statutaire du SCCUQ aura lieu le jeudi 28 avril à 13h au local N-M510. Les postes d’officiers syndicaux suivants seront alors en élection pour des mandats de deux ans : • Présidence • Vice-présidence aux affaires universitaires • Vice-présidence à l’information • Une conseillère, conseiller au Comité mobilisation-intégration • Deux agentes, agents au Comité des agentes et agents de relations de travail • Comité de négociation (une personne) • Deux membres du Comité de surveillance des finances • Une officière ou officier d’élections substitut. Il y aura également des élections aux postes suivants :

Lire la suite.
 
 
Babillard des membres
 
 
Beau Ryan Zuercher collabore à la Rencontre sur l'enseignement des langues
BeauRyan

La cinquième Rencontre sur l'enseignement des langues se tiendra à l'UQAM (DS-R510) le vendredi 22 avril. Organisé par l'École de langues, l'événement aura pour thème central l'enseignement et l'apprentissage des habiletés de communication orale. «Plusieurs recherches fondamentales sont menées sur divers aspects de l'acquisition d'une langue – prononciation, perception de la parole, grammaire, syntaxe –, alors que d'autres s'intéressent davantage à la didactique des langues, observe le chargé de cours à l’École de langues Beau Ryan Zuercher. Les chercheurs dans ces deux domaines mènent leurs travaux de façon un peu parallèle. Le forum permettra de les réunir.»

Lire la suite.

 
 
Emmanuel Chieze expose au Belgo
echieze
Le chargé de cours au Département d’informatique, Emmanuel Chieze, participe à l'exposition collective Tomorrow à l'édifice du Belgo du 16 au 29 avril inclusivement (du mercredi au samedi, de 12h à 17h). Cette exposition a pour commissaire Marisa Portolese, professeure de photographie à l'Université Concordia. Emmanuel présentera l'une des œuvres de sa dernière série Sentiers Lumineux à la galerie Lilian Rodriguez, à l'espace 405 (4e étage). Le vernissage aura lieu le samedi 16 avril de 14h à 17h. L'édifice du Belgo est situé au 372, rue Ste-Catherine Ouest (Métro Place-des-Arts).
 
 
Jude-Mary Cénat explique les dangers de l’intimidation

L'intimidation n'est pas un rite de passage obligé qui forge le caractère. C'est un comportement inadmissible qui peut bousiller une vie. «La cyberintimidation est particulièrement pernicieuse, notamment dans les cas où l'on fait circuler des photos gênantes des victimes, souligne la chargée de cours au Département de sexologie et intervenant jeunesse en santé mentale que les dangers. Cette surexposition donne aux jeunes l'impression que tout leur entourage est dans le coup et ils se sentent alors extrêmement vulnérables.»

Lire la suite.

 
 
Janice Nadeau fait sa marque dans l’illustration de livres pour enfants et le film d’animation
JaniceNadeau

Ces dernières années, on ne compte plus les distinctions obtenues par des diplômées de l'École de design pour leurs illustrations de livres pour enfants. À elle seule, la chargée de cours Janice Nadeau a remporté deux prix du Gouverneur général dans cette catégorie. Janice Nadeau a passé six mois à colorer les 10 000 dessins qui composent Mamie, son premier film d'animation réalisé en solo, lancé en ouverture du dernier Festival du film pour enfants de Montréal. C'est son album Nul poisson où aller (Les 400 coups), publié en 2003 sur un texte de Marie-Francine Hébert, qui l'a catapultée dans l'univers de l'animation. L'ONF lui avait alors offert de coréaliser une adaptation de cette œuvre sensible sur la guerre et l'intolérance. Le film a connu une belle carrière dans les festivals internationaux et Janice Nadeau a eu la piqûre pour l'animation.

Lire la suite.

 
 
Mouna Andraos et Melissa Mongiat se distinguent au Coup d'œil 2015 de Montréal, métropole culturelle

Plusieurs réalisations auxquelles l'UQAM a été associée figurent dans Coup d'œil 2015 de Montréal, métropole culturelle. Outre le succès remporté par la cinquième édition de l'installation interactive 21 balançoires au Quartier des spectacles, le studio de design montréalais Daily tous les jours, fondé par le duo de designers et chargées de cours à l'École de design Mouna Andraos et Melissa Mongiat, s'est distingué en créant son premier concept de boutique à New York pour la compagnie littleBits.

Lire la suite.

 
 
Développement du transport collectif : Jean-François Lefebvre soutient qu’il faut prendre le temps de prendre son temps

En mal de financement depuis des années, les acteurs du transport collectif ont accueilli avec soulagement les récentes annonces des gouvernements fédéral et provincial. «Il faut apprendre à dire non et à prendre son temps, lance le chargé de cours en Études urbaines et touristiques Jean-François Lefebvre. Le transport collectif est à bout de souffle, je vous le concède, mais c’est un peu comme si cet état de sous-financement constant nous empêchait de réfléchir, de prendre le pas de recul nécessaire pour décider du meilleur projet à mettre en place.» Plus facile à dire qu’à faire? Absolument, reconnaît l’économiste, mais c’est essentiel si on veut que le réseau réponde véritablement aux besoins actuels.

Lire la suite du texte du Devoir.

 
 
André Lamoureux partage l’avis de Thomas Mulcair : pas de place sur l'échiquier politique pour le NPD-Québec

Le chef du NPD, Thomas Mulcair, ne pense pas qu’un autre parti provincial orange a sa place au Québec. Le chargé de cours au Département de science politique André Lamoureux partage son avis. «Ça ne regarde pas bien. Il y aurait peut-être eu possibilité pour le NPD-Québec d’être relancé, dans la mesure où il y aurait eu une victoire au fédéral.» Le politologue croit qu’un parti NPD dans la province se retrouverait «coincé en marge de l’échiquier politique», aux côtés de Québec solidaire et Option nationale, avec un faible pourcentage d’appuis aux prochaines élections. «Si le NPD-Québec veut redevenir ce qu’il a été dans l’histoire, c’est-à-dire un petit parti marginal animé par les anglophones de l’ouest de Montréal ou de l’Outaouais, c’est une possibilité qu’ils pourraient rencontrer.»

Lire la suite du texte sur le site du Huffington Post.

 
 
Donald Cuccioletta commente la performance et l’apport de Bernie Sanders à la campagne américaine

Malgré ses victoires lors des huit dernières primaires, la plupart des experts s’entendent pour dire que les chances que Bernie Sanders remporte l’investiture démocrate sont faibles. Il a toujours beaucoup moins de délégués qu’Hillary Clinton. «Ça peut changer, mais pour le moment, un seul superdélégué s’est prononcé en sa faveur», dit le chargé de cours Donald Cuccioletta. Ce dernier croit cependant que Bernie Sanders a gagné son pari haut la main depuis le début de la campagne en imposant son programme. La question des inégalités sociales, si chère au sénateur du Vermont, est maintenant incontournable tant chez les démocrates que chez les républicains et il a réussi à redonner ses lettres de noblesse au mot «socialisme», devenu quasiment tabou aux États-Unis pendant la guerre froide.

Lire la suite du texte de La Presse+.

Donald Cuccioletta commente aussi les victoires de Clinton et Trump dans l’État de New York à l’antenne de Radio-Canada.

 
 
Monde syndical
 
 
Manif du 1er Mai, Journée internationale des travailleuses et des travailleurs
1erMai

Dans le cadre de la Journée internationale des travailleuses et des travailleurs, le dimanche 1er mai, la Coalition du 1er mai vous convie à une manifestation régionale montréalaise. Le rendez-vous est au parc Lafontaine, au coin des rues Rachel et La Fontaine (métro Sherbrooke), à 12h30. Les patrons et les gouvernements sont en pleine offensive et s’attaquent sans vergogne à nos droits. Il est important d’être nombreuses et nombreux pour démontrer notre solidarité envers les syndicats en conflit et notre rejet des politiques d’austérité.

Lire la suite.

 
 
Projet de loi 70 : une «meilleure adéquation entre la formation et l'emploi», vraiment ? Et pour qui ?

La Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) dénonce les pouvoirs accrus qui pourraient être confiés à la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT) dans le cadre du projet de loi 70 visant une «meilleure adéquation entre la formation et l'emploi». Il est en effet prévu que les ministres de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur rendent des comptes sur la mise en œuvre de recommandations faites par la CPMT auprès du secrétaire général de la Commission qui relève du ministère de l'Emploi. Ceci est d'autant plus inquiétant que le gouvernement a adopté le discours et la vision des employeurs sur la nécessité d'une adéquation entre la formation et les besoins des entreprises.

Lire la suite.

 
 
La CSN presse le premier ministre Trudeau d'intervenir pour la libération de Raif Badawi
CSNRaifBadawi

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) presse le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, d'intervenir sans délai pour faire libérer Raif Badawi, abusivement emprisonné depuis le 17 juin 2012 dans une prison saoudienne. «Depuis son élection au Parlement, le premier ministre Trudeau s'est démarqué de son prédécesseur, a souligné Jean Lacharité, vice-président de la CSN. Il doit poursuivre sur cette voie en intervenant personnellement auprès du gouvernement d'Arabie Saoudite pour obtenir la libération inconditionnelle du blogueur victime de la répression.»

Lire la suite.

 
 
Recherche inédite sur l’intégration des élèves en difficulté : des profs déchirés, constamment sous pression et démunis

À l’heure où le gouvernement du Québec réinvestit au compte-gouttes le milliard de dollars coupé à l’école publique depuis dix ans, ce ne sont pas seulement les élèves, en difficulté ou non, qui souffrent d’un manque de services: les enseignantes et les enseignants aussi. C’est ce que révèle, témoignages et statistiques à l’appui, une recherche inédite intitulée L’intégration scolaire telle que vécue par des enseignants dans des écoles du Québec et réalisée par des chercheurs de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), en collaboration avec la Fédération autonome de l’enseignement (FAE).

Lire la suite.

EHDAA : Il est grand temps d’agir – 32 revendications pour une intégration réussie.

 
 
Lancement de la campagne : L'assurance-emploi, c'est pour tout le monde!
LancementCampagne

Les partenaires de la Coalition des Sans-Chemise unissent leurs forces afin de sensibiliser la ministre de l'Emploi, du Développement de la main-d'œuvre et du Travail, l'Honorable MaryAnn Mihychuk, à la nécessité de revoir le régime d'assurance-emploi pour qu'il réponde adéquatement à la réalité des travailleuses et travailleurs qui ont perdu leur emploi. Pour ce faire, ils ont lancé le 18 avril une vaste campagne de signatures de cartes postales, afin d'inviter la ministre à poursuivre dans la voie du changement.

Lire la suite.

 
 
Radio-Canada : d’autres compressions à l’horizon ?

Nous avons appris lundi par un article de La Presse canadienne que des fonctionnaires du ministère du Patrimoine s'inquiétaient de nouvelles compressions à Radio-Canada. Le Syndicat des communications de Radio-Canada (SCRC) appelle à la fin du plan 2020 et à l'arrêt des compressions qui touchent nos membres depuis tant d'années. Le SCRC exhorte également la direction de Radio-Canada à abandonner son projet de vente de la tour de Radio-Canada, qui constitue un patrimoine pour tous les citoyens.

Lire la suite.

 
 
Généralisation de la rémunération à l’acte des médecins : la CSN craint les impacts sur le réseau de la santé et la qualité des soins

La CSN est préoccupée par les impacts négatifs de la généralisation de la rémunération à l'acte pour les médecins omnipraticiens pratiquant en CLSC. Désirant accroître le volume de soins prodigués, le ministère et la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec font maintenant pression sur l'ensemble des médecins salariés du réseau de la santé et des services sociaux afin des les amener à accepter une rémunération mixte ou une rémunération à l'acte. La CSN craint qu'à terme la rémunération au volume n'amène une réduction de la qualité au profit de la quantité de soins administrés. La CSN est également préoccupée par les impacts qu'aura cette forme de rémunération sur le réseau des CLSC qui, souvent, doivent composer avec des clientèles précarisées et fragilisées nécessitant des soins particuliers et un accompagnement.

Lire la suite.

 
 
Refonte du contrat de service dans le préhospitalier : où sont les gains pour la population?

La mobilisation des derniers jours menée par les syndicats FSSS–CSN du secteur préhospitalier d’urgence aura forcé le ministre Gaétan Barrette à dévoiler ses intentions quant au financement des services préhospitaliers d’urgence au Québec. Pour la FSSS–CSN, représentant le personnel de ces services névralgiques partout au Québec, cette annonce est précipitée, car malgré certaines bonnes nouvelles, plusieurs zones d’ombre demeurent.

Lire la suite.

 
 
Les services de garde au Québec : la CSQ réclame un moratoire sur les places privées

La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) déplore l'augmentation de 1042% des places en garderies privées depuis 2007, dévoilée le 14 avril dans une étude de l'Institut de recherche et d'informations socioéconomiques (IRIS), réalisée à la demande de la CSQ, et demande au gouvernement d'imposer dès maintenant un moratoire sur les places en services de garde privés. «Pendant qu'il détruit notre réseau public de services de garde éducatifs à l'enfance, le gouvernement met tout en place pour favoriser le privé au détriment de la qualité et de l'accessibilité au service, c'est tout à fait insensé! L'étude dévoilée aujourd'hui dresse un portrait sombre de l'action des libéraux depuis quelques années. Le sabotage du réseau public par ce gouvernement est indéniable», dénonce Louise Chabot, présidente de la CSQ.

Lire la suite.

La CSQ poursuit sa campagne pour assurer l'avenir de nos enfants.

 
 
Investissement de 367 M$ dans les infrastructures : la CSQ affirme que les commissions scolaires doivent s’appuyer sur le personnel de soutien

«Les investissements de 367 millions de dollars ne répondront pas à tous les besoins au niveau des infrastructures, car ceux-ci sont très grands. Ce serait donc l'occasion d'engager du personnel de soutien pour rénover les immeubles pendant plusieurs années et s'assurer que les lieux demeurent sécuritaires le plus longtemps possible», estime le président de la Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS-CSQ), Éric Pronovost, à la suite de l'annonce cette semaine du ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx.

Lire la suite.

 
 
Victoire majeure de la CSQ en Cour d’appel du Québec contre Retraite Québec

La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et le Syndicat des professionnelles et professionnels de recherche de l'Université Laval (SPPRUL-CSQ) ont obtenu le 13 avril une victoire majeure en Cour d'appel du Québec dans la bataille qu'ils livrent depuis plusieurs années contre la Commission administrative des régimes de retraite et d'assurances (CARRA), devenue depuis Retraite Québec, pour permettre à leurs membres de racheter des années travaillées entre 1991 et 1996 au CHU de Québec.

Lire la suite.

 
 
Air Canada : adopter le projet de loi C-10 à toute vapeur n’est pas la bonne chose à faire

«Les Canadiens ont voté pour du changement aux dernières élections et nous en avons du changement. Nos emplois quittent le pays! Que le diable se passe-t-il?» s’est demandé Dave Ritchie, vice-président général canadien de l’Association internationale des machinistes (AIM). Il réagissait ainsi à la nouvelle selon laquelle les députés libéraux avaient clos le débat dans l’optique de faire adopter à toute vapeur le projet de loi C-10 modifiant la Loi sur la participation publique au capital d’Air Canada. Le Comité des transports de la Chambre des communes a accepté de suspendre des audiences en cours sur la sécurité ferroviaire afin de statuer sur le projet de loi C-10 d’ici le 16 mai. Les modifications apportées à la Loi auront pout effet de libérer Air Canada de toute obligation de faire effectuer l’entretien de ses avions au Canada.

Lire la suite.

 
 
Monde de l’éducation
 
 
Jeux de la communication : une victoire de l’UQAM et une petite controverse
JeuxCommunication

La délégation de l’UQAM a remporté le 5 mars dernier la première place à la 20e édition des Jeux de la communication, mais n’a pas senti tout au long de l’année le support de l’Université qu’elle représente. Pour cette édition festive, l’UQAM a agi à titre d’hôte pour la compétition dans laquelle s’affrontent huit facultés de communication de différentes universités francophones de l’est du pays. Cependant, la majorité des 14 épreuves, qui se déroulent généralement à l’intérieur des murs de l’université hôte, a dû être effectuée ailleurs. Durant la période de préparation, d’octobre à février, il a même été difficile pour la délégation de se trouver des endroits où se rencontrer. «On nous a coupé l’accès à certains locaux, c’était difficile de recevoir du financement de l’UQAM, […] on avait de la difficulté à avoir un dialogue avec eux, on sentait un peu de mépris tout au long de l’année», raconte l’un des deux chefs de la délégation, Nicolas Tremblay.

Lire la suite du texte du Montréal Campus.

 
 
Déficit de 15,9 millions $ : vers une cure minceur à l'UQTR

Le déficit de fonctionnement auquel doit faire face l'Université du Québec à Trois-Rivières sera finalement de 15,9 millions$ pour l'exercice financier 2016-2017. L'UQTR devra donc présenter sous peu un plan de redressement au gouvernement du Québec. La solution est inévitable, il faudra réduire la taille de l'Université, donc la masse salariale, a indiqué mardi le recteur, Daniel McMahon. «Je parle bien de la masse salariale et non des revenus individuels», tient-il à nuancer.

Lire la suite du texte du Nouvelliste.

 
 
Québec investit dans la prévention auprès des jeunes et la persévérance scolaire

Parce qu’il estime qu’il vaut mieux prévenir que guérir, le gouvernement du Québec investit près de 500 000$ dans des organismes communautaires qui font de la prévention auprès des jeunes, peut-on lire dans le journal Métro.

Deux mois après que Le Devoir eut révélé la disparition des subventions gouvernementales destinées aux organismes voués à la persévérance scolaire, Philippe Couillard a annoncé, jeudi, que son gouvernement rétablirait cette enveloppe budgétaire.

 
 
Les Chaires de recherche du Canada, un mystère?

Grandement critiqué pour une répartition inégale et une idéologie compétitive, le programme de Chaire de recherche du Canada demeure un pilier central pour la recherche fondamentale au pays. Plusieurs critiques sont formulées à l’égard du programme de Chaires de recherches du Canada: un calcul bisannuel aberrant qui peut retirer le titulaire de ses fonctions en plein processus de recherche, une performance considérable exigée envers les titulaires et les sciences humaines mises de côté. Malgré cette stigmatisation, le programme est encore mis de l’avant pour positionner le pays sur l’échiquier mondial de la recherche.

Lire la suite du texte du Montréal Campus.

 
 
Nouveau doyen : l’U. de Moncton a fait fi des injonctions
NouveauDoyen

Malgré deux injonctions, l’Université de Moncton a procédé à la nomination d’un nouveau doyen à la faculté d’administration. La décision a été prise samedi lors de la réunion du conseil des gouverneurs de l’institution acadienne, rapporte L’Acadie nouvelle.

Quatre acteurs de la recherche sur le cancer ont annoncé lundi à Moncton un partenariat public-privé de 4 millions $ pour la mise au point de traitements personnalisés, rapporte aussi L’Acadie nouvelle.

 
 
Une cour d’appel californienne se prononce en faveur de la titularisation des enseignants

Une cour d’appel vient d’annuler une décision prise antérieurement qui portait gravement atteinte à la titularisation des enseignantes et enseignants, estimant que la protection de leurs emplois ne privait pas les étudiantes et étudiants d’une éducation de qualité. Dans l’affaire Vergara vs. California, la cour a décidé à l’unanimité d’annuler une décision rendue par la Cour supérieure de Los Angeles en 2014, qui abrogeait la loi californienne accordant la titularisation et déterminant l’ancienneté.

Lire la suite.

 
 
Les politiques éducatives de la Banque mondiale truffées d’incohérences

Une nouvelle étude de l’Internationale de l’éducation présente une analyse approfondie et inédite des problèmes rencontrés par la Banque mondiale, au cours de cette dernière décennie, pour parvenir à un équilibre entre cohérence institutionnelle et pertinence des recommandations et programmes politiques adressés aux enseignantes et enseignants.

Lire la suite.

 
 
Monde social
 
 
Journées de grèves, d’actions et de perturbation le 29 avril

Dans le cadre de la Journée internationale des travailleuses et travailleurs du 1er mai, la Coalition Main rouge invite à participer, le 29 avril prochain, à une journée de grèves, d’actions et de perturbations. Le 29 avril tombe le vendredi avant le 1er mai, et sera l’occasion pour les groupes sociaux de revendiquer le retrait des mesures d’austérité du gouvernement Couillard, et de rappeler que l’austérité détériore les conditions de vie et de travail de centaines de milliers de personnes au Québec.

Lire la suite.

 
 
Soirée de réflexion sur le revenu social le 5 mai

Le Groupe de recherche et de formation sur la pauvreté au Québec (GRFPQ), en collaboration avec Mise au jeu et le Bras de Villeray, dans le cadre de la semaine de la dignité, vous invite à une soirée de réflexion sur le revenu social le jeudi 5 mai de 17 h à 20 h, à l’Esplanade, 6750, avenue de l'Espanade, bureau 102. Un revenu offert à touTEs citoyenNEs est réfléchi partout dans le monde, nos gouvernements provincial et fédéral en parlent. Pour se faire une tête sur cet enjeu. Confirmer votre présence par courriel à info@miseaujeu.org.

 
 
Investir (le moins possible) dans ses enfants

Depuis 2007, le gouvernement libéral semble plus intéressé par le marché des services de garde que par la qualité de ceux-ci. Et on a une étude qui le démontre. Que ce soit avec l’augmentation du crédit d’impôt remboursable, la modulation des tarifs ou la baisse des subventions, les garderies subventionnées ne sont clairement plus la priorité du gouvernement. C’est qu’ils ont un nouveau chouchou. À partir du moment où Monique Jérôme-Forget est nommée ministre des Finances, c’est le développement des garderies privées non subventionnées qui devient l’objectif premier du gouvernement.

Lire la suite du billet sur le blogue de l’IRIS.

 
 
L’effet Desmarais pour hausser le salaire minimum à 15$ dès 2017
EffetDesmarais

Depuis quelques années déjà, les inégalités de revenus prennent le haut du pavé, aux côtés des problèmes environnementaux, comme enjeu inévitable du capitalisme contemporain. Et, depuis un peu plus d’un an, une des solutions avancées par plusieurs États américains serait d’offrir un salaire minimum à 15$/h. Cette revendication existe aussi au Québec. Évidemment, de l’autre côté, il y a des détracteurs qui crient au loup et qui pointent, sans vraiment de fondement empirique, une épée de Damoclès évoquant la destruction potentielle de l’économie québécoise si une augmentation graduelle du salaire minimum d’environ 4$ de l’heure survenait.

Lire la suite.

 
 
L’égalité pour les femmes vidée de toute substance

Dans le cadre de l’étude des crédits du budget du Québec, des représentantes de groupes et regroupements provinciaux de femmes et des partis politiques ont témoigné de leur consternation quant au peu de préoccupations et de budget consacrés à la condition féminine. «Il est évident que ce gouvernement manque d’ambition, de cohérence et de transparence en matière de condition féminine. Politique ou stratégie, peu importe. On veut du contenu et des moyens pour les femmes!» d’affirmer Madame Sarazin de la FFQ. «La lutte contre la violence et la pauvreté, l’éducation, la santé, semblent avoir été extraits de la politique en matière d’égalité», s’insurge Lydia Assayag, du RQASF. L’analyse différenciée selon les sexes (ADS), outil essentiel de politiques justes et égalitaires entre les hommes et les femmes, est également remisée.

Lire la suite.

 
 
Fin des consultations sans rendez-vous au CLSC des Faubourgs : les personnes les plus vulnérables seront les plus touchées

Depuis lundi, les patients qui se présentent au CLSC des Faubourgs au centre-ville de Montréal ne peuvent plus consulter un médecin sans rendez-vous s'ils n'ont pas déjà un médecin famille à cet endroit. Les médecins affirment qu'ils ont pris cette décision pour répondre aux nouvelles exigences du ministère de la Santé. La médecin Marie-Claude Goulet croit que ce sont les plus pauvres du quartier qui vont subir les contrecoups de cette décision. «Les personnes qui vont être les plus touchées ce sont toutes les personnes vulnérables qui ne sont pas assez organisées pour faire toutes les démarches pour s'inscrire et avoir un médecin de famille. C'est triste parce qu'on assiste à une diminution assez importante des services offerts au CLSC des Faubourgs.»

Lire la suite du texte sur le site de Radio-Canada.

 
 
Serge Lareault devient le protecteur des oubliés de la société
SergeLareault

«Il est là pour aider les itinérants à s’en sortir», a affirmé le maire Denis Coderre en annonçant que Serge Lareault devient, à compter de cette semaine, le premier protecteur des personnes en situation d’itinérance de la Ville de Montréal. Serge Lareault, 50 ans, un homme rompu aux codes de la communication, est surtout connu à Montréal pour être le fondateur de L’Itinéraire, un journal communautaire fabriqué et vendu par les gens de la rue. «La frontière entre l’itinérance et la pauvreté reste mince», affirme Serge Lareault en entretien au Devoir.

Lire la suite.

 
 
Logement social : Québec prépare une réforme majeure

Le mode d’accès au logement social sera bientôt totalement transformé, selon ce qu’a appris La Presse canadienne lundi. Le ministre des Affaires municipales, Martin Coiteux, travaille à une réforme majeure de la Société d’habitation du Québec (SHQ) et de ses programmes, comme Accès Logis et le Supplément au loyer, qui visent à fournir un logement à coût modique à des milliers de ménages à faible revenu. En entrevue, le ministre Coiteux a confirmé qu’il s’apprêtait à faire «un grand ménage» en ce domaine.

Lire la suite.

 
 
Le pire bilan en huit ans pour la lutte contre l'itinérance en Outaouais

Le Collectif régional de lutte à l'itinérance (CRIO) accorde la note E à la situation de l'itinérance en Outaouais, dans un bulletin rendu public jeudi. Pour l'organisme, l'année 2015 a été marquée par un recul dans le domaine, notamment en raison d'une augmentation importante du nombre de jeunes hébergés d'urgence.

Lire la suite sur le site de Radio-Canada.

 
 
L’Association québécoise des lobbyistes se sert-elle des OSBL pour redorer son image?

Le Réseau québécois d’action communautaire autonome (RQ-ACA) condamne l’attitude malveillante de l’Association québécoise des lobbyistes (AQL) qui tente, par tous les moyens, de faire étendre la portée de la loi sur le lobbyisme à tous les organismes sans but lucratif (OSBL), incluant les organismes d’action communautaire. Contrairement à ce que le président de l’AQL, Mathieu Santerre, laisse croire dans un entretien avec le Courrier parlementaire le 8 avril, les organismes d’action communautaire n’ont jamais prétendu vouloir créer deux catégories de lobbyistes, les «bons» et les «mauvais». Comme ils ne se reconnaissent pas comme des lobbyistes, comment pourraient-ils se catégoriser ainsi? Par ailleurs, quelles sont les similitudes entre une compagnie pétrolière et un organisme d’aide aux personnes immigrantes?

Lire la suite.

 
 
Le bulletin d’avril 2016 du RIOCM
BulletinAvril

Voici l’édition d’avril 2016 du bulletin du Regroupement intersectoriel des organismes communautaires de Montréal (RIOCM). Au sommaire: • Éditorial : Des Panama Papers au communautaireBudget 2016-2017 : L’austérité continueRôle de l’État, philanthropie et politiques sociales : un débat public s’imposeCe qui s’en vient au niveau de la mobilisationQuelques nouvelles en bref du PSOC, CIUSSS Centre-Sud et de la DSPPétition pour l’abolition de la taxe sur les immeubles non résidentiels pour les organismes à but non lucratifLa fin des vérifications pour activités politiques : Qu’est-ce que cela signifie pour les organismes de bienfaisance?La campagne « Les OSBL ne sont pas des lobbys » se poursuitUne politique de développement social à la ville de Montréal.

 
 
Déversement d’eaux usées à Saguenay : la Fondation interpelle le ministre Heurtel

La Fondation Rivières a interpellé le ministre Heurtel concernant le déversement prévu de 55 millions de litres d’eaux usées dans un ruisseau dans un secteur de Jonquière. Ce déversement d’égouts sanitaires a été sciemment planifié et dirigé vers un ruisseau avoisinant. La Fondation est d’avis que la ville aurait dû installer un système de pompage temporaire au lieu de déverser impunément, même avec quelques mesures d’atténuation.

Lire la suite.

 
 
Congrès des coopératives forestières : un avenir à prendre en main

Lors du congrès annuel de la Fédération québécoise des coopératives forestières (FQCF) qui s’est tenu les 14 et 15 avril 2016 à Lévis sous le thème Un avenir à prendre en main, Robert Laplante, directeur général de l’Institut de recherche en économie contemporaine (IRÉC) a prononcé une conférence. Il a notamment insisté «sur la nécessaire convergence de la politique de l’énergie avec une politique industrielle forestière audacieuse avec des choix vigoureux de développement local et régional».

Lire la suite.