Infolettre du SCCUQ – 1er septembre 2016 ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏
Header
 
À l'agenda

L’infolettre du SCCUQ est de retour après sa pause estivale. Publiée tous les jeudis, vous y retrouvez des nouvelles du Syndicat, de ses membres ainsi que des milieux syndical, social et de l’éducation.

Messages et activités du SCCUQ :

• Rapports de la négo :

- Des congés en cas de décès familial et retrait d’une demande sur les EQE
- Une re-volte face, un retrait et trois gains
- Une reconnaissance et une volte face

• Mise à jour sur les procédures entreprises par le SCCUQ à la suite de la grève du SÉTUE
Réflexion sur la décentralisation des ressources

12 septembre : SCCUQ café à l’agora du pavillon Judith-Jasmin
23 septembre : Prochaine date de dépôt pour les projets d’intégration
28 septembre : Assemblée générale des chargées et chargés de cours

Activités reliées aux membres du SCCUQ :

Jusqu’au 30 septembre : Exposition de photos d’Olivier Arvisais
Jusqu’au 27 novembre : Exposition de Lisette Lemieux au Musée de Lachine
Jusqu’au 8 janvier : Exposition Le Parc olympique, une architecture à célébrer

Autres activités :

Jusqu’au 2 septembreCinéma sous les étoiles
8 septembre : Journée internationale de l’alphabétisation : Lire le passé, écrire le futur
8 septembre au 2 octobre : Exposition 40 ans deboutte : l’édition féministe selon Remue-ménage
10 septembre : Journée mondiale de la prévention du suicide, on allume une chandelle
18 septembre : Course et rallye familial pour la Maison du Sac à dos
21 septembre : 50e anniversaire de la FFQ : Soirée Quiz féministe
28 septembre : Journée internationale de la Paix : conférence La non-violence, ça marche !
28 septembre : Journée mondiale d'action pour l'accès à l'avortement légal et sûr
12 octobre : Conférence sur la dette québécoise et l’austérité
Du 23 au 29 octobre : Semaine nationale de visibilité de l’action communautaire autonome
Du 7 au 9 novembre : Journées de mobilisation pour la reconnaissance et le financement du communautaire

 
 
Entre vous et moi

Je souhaite à toutes les chargées et tous les chargés de cours une bonne session d’automne. Cette session sera cruciale pour vos conditions de travail que votre comité de négo tente d’améliorer depuis un an dans le cadre du renouvellement de votre convention collective. Le comité siègera à quatre reprises au cours du prochain mois et vous fera rapport de l’avancement des travaux lors de l’assemblée générale du 28 septembre, assemblée à laquelle votre présence sera primordiale. En attendant, nous vous invitons à venir chercher votre bouteille d’eau portant le message Reconnaissance de mes compétences, j’ai mon mot à dire et prendre un café avec les membres de l’équipe syndicale dans le cadre du premier SCCUQ café de la session à l’agora du Pavillon Judith-Jasmin le lundi 12 septembre. Vous avez votre mot à dire et nous voulons l’entendre.

Richard Bousquet

Vice-président à l’info du SCCUQ

 
 
SCCUQ
 
 
SCCUQ café : une bouteille d’eau, un café et une petite jasette le 12 septembre
photobouteille

Le Comité mobilisation-intégration invite les membres du syndicat à venir chercher leur bouteille d'eau, à prendre un café et à venir échanger avec des personnes de l'équipe syndicale, le lundi 12 septembre entre 9 h et 14 h, à l'Agora du Pavillon Judith-Jasmin, lors du premier SCCUQ CAFÉ de l'automne.

 
 
Prochaine date de dépôt pour les projets d’intégration : 23 septembre

La prochaine date de dépôt pour les projets d’intégration est le 23 septembre. Nous vous invitons à consulter ainsi qu’à utiliser le formulaire mis à jour (sur le site du SCCUQ à compter de mardi) pour transmettre par courriel votre projet auprès de votre Comité de liaison local (CLL).

 
 
Assemblée générale des personnes chargées de cours le 28 septembre

Les chargées et chargés de cours sont priés de mettre la date du mercredi 28 septembre à leur agenda. Une assemblée générale se tiendra à 13 h dans un lieu qui reste à déterminer. Le comité de négociation y fera rapport de l’avancement des travaux après quatre séances de négo à l’automne. Il y aura également des élections aux postes d’officiers d’élections (présidence, secrétariat et substitut) ainsi qu’à la Sous-Commission des ressources et aux comités institutionnels de discipline et contre le harcèlement sexuel.

 
 
Mise à jour sur les procédures entreprises par le SCCUQ à la suite de la grève du SÉTUE

Le SCCUQ a initié deux procédures différentes concomitantes : une procédure devant le tribunal administratif du travail (TAT) et une procédure de griefs devant un tribunal d’arbitrage dans l’affaire du paiement des heures effectuées à la place des auxiliaires d’enseignement du SETUE à l’automne 2015 et à l’hiver 2016. Nous vous représentons une mise à jour de ces deux procédures.

Lire la suite.
 
 
Babillard des membres
 
 
La section de vos réalisations
La section Babillard des membres est ouverte à l’annonce des publications, expositions, créations, conférences et autres réalisations des chargées et chargés de cours. Faites-nous part de ce qui se passe avec vous en envoyant un courriel au SCCUQ.
 
 
Olivier Aubry présente des résultats de recherche à un symposium international en Allemagne

Olivier Aubry, chargé de cours au département des sciences biologiques, participe au 13e symposium international Ecology of Aphidophaga a Freising en Allemagne du 29 août au 2 septembre. Il y présente des résultats d’une recherche dont le titre est Management chart of Campylomma verbasci (Hemiptera : Miridae) in apple orchards of eastern Canada.

 
 
Nadia Seraiocco chronique à Radio-Canada sur comment les réseaux sociaux ont modifié nos rituels d'adieu

Jusqu'à tout récemment, l'univers du deuil était réservé au domaine de l'intime. Or, la mort d'idoles tels David Bowie et Prince nous a montré comment les réseaux sociaux sont devenus des lieux publics où l'on communique sa tristesse. «Ce sont de nouvelles façons de rendre hommage aux gens qui nous ont quittés», dit la chargée de cours à l’École des médias Nadia Seraiocco. Pour sa dernière chronique de l'été au micro de Patrick Masbourian, elle se demande comment les réseaux ont modifié nos rituels d'adieu.

Lire et entendre la suite.

 
 
Trump et le mythe de la fraude électorale, selon Élisabeth Vallet

Dans sa chronique à l’émission Dessine-moi un dimanche à l’antenne de Radio-Canada, la chargée de cours Élisabeth Vallet nous entretenait le 28 août sur Trump et le mythe de la fraude électorale.

Entendre la chronique.

 
 
Lisette Lemieux expose au Musée de Lachine jusqu’au 27 novembre
llemieux

La chargée de cours Lisette Lemieux expose certaines de ses œuvres au Musée de Lachine, situé au 1, chemin du Musée, à l’angle de la rue Saint-Patrick, du mercredi au dimanche, de midi à 17h, jusqu’au 27 novembre. Sous le titre Qui ne dit mot, le musée présente un projet qui se décline en trois volets concomitants, soit deux expositions et un programme de résidences, ayant pour objet commun la question du mot et de l’écrit. Le deuxième volet du projet se développe à partir d’une œuvre du Musée plein air de Lachine, Regard sur le fleuve de l’artiste Lisette Lemieux. Dans l’exposition L’essence des mots, conçue par le commissaire Laurier Lacroix, notre attention est dirigée sur un corpus d’œuvres de cette sculpteure qui font emploi des signes propres à l’écriture.

Lire la suite.

 
 
Exposition de photos d’Olivier Arvisais à la Bibliothèque centrale
ExpoPhoto

Le chargé de cours au Département d'éducation et pédagogie Olivier Arvisais expose au niveau métro de la Bibliothèque centrale jusqu'au 30 septembre une dizaine de photos prises dans plusieurs écoles du camp de réfugiés somaliens de Dadaab, au Kenya. Il a pris ces photos dans le cadre d'un projet de recherche sur les initiatives d'éducation accélérée. Ce projet, réalisé en collaboration avec l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés et avec l'appui du Fonds de recherche du Québec – Société et culture, vise à mieux comprendre comment ces initiatives se déploient et répondent aux besoins des jeunes réfugiés.

Lire la suite.

 
 
Monde syndical
 
 
Cinq raisons pour lesquelles la CSN s’oppose à l’oléoduc Énergie Est

Lundi devaient débuter les audiences de l’Office national de l’énergie (ONE) sur le controversé projet d’oléoduc Énergie Est de TransCanada devaient débuter lundi. 60 % de la population québécoise s’y oppose tout comme quelque 300 municipalités et l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador (APNQL). Pour la CSN, il n’est pas question de laisser couler encore plus de pétrole sale des sables bitumineux chez nous. D’autant plus que le pétrole de l’Alberta passe déjà sur notre territoire par l’entremise de l’oléoduc 9B d’Enbridge, qui alimente deux raffineries dans l’est de Montréal. L’heure est venue de favoriser les projets d’énergie renouvelable, et ce, pour des raisons tant environnementales qu’économiques. Bien qu’il existe un éventail de raisons de contester Énergie Est et d’autres projets pétroliers semblables, en voici cinq qui nous poussent à demander aux gouvernements canadiens et québécois d’abandonner ce projet hasardeux.

Lire la suite.

Remise en question de l’impartialité et de la crédibilité de l’ONÉ.
La manifestation en photos : Énergie Est n'est pas digne du 21e siècle.

 
 
Des patrons et des syndicats appuient Énergie Est

Une coalition inusitée faite de grands regroupements de gens d'affaires et des deux principales associations syndicales de la construction au Québec s'est portée à la défense du projet Énergie Est, vendredi à Montréal, au nom du développement économique et de la création d'emplois. La Fédération des chambres de commerce du Québec, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, le Conseil du patronat du Québec et d'autres se sont ainsi momentanément alliés à la FTQ-Construction et au Conseil provincial du Québec des métiers de la construction (International), peu avant la tenue à Montréal, lundi, des audiences de l'Office national de l'énergie sur le projet d'oléoduc de TransCanada.

Lire la suite du texte de La Presse canadienne.

 
 
Salaire minimum à 15 $ l’heure : c’est nécessaire et possible!
SalaireMinimum

Le salaire minimum à 15 $ l’heure : une façon concrète de mieux répartir la richesse et de bonifier la vie d’un million de salariées et salariés parce que tout le monde devrait vivre décemment de son gagne-pain. C’est nécessaire et c’est possible!

Visionner la vidéo de la CSN.

Salaire minimum : quel prix pour la décence?
Québec Solidaire : priorité au salaire minimum à 15$.
Les dangers du salaire minimum à 15 $, selon l’économiste Pierre Fortin.
Petite révolution en vue du salaire minimum.
Secteur agroalimentaire : un 15 $ qui dérange.

 
 
Soins à domicile : le gouvernement favorise encore le privé plutôt que de consolider le réseau public

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) réagit vivement à l’annonce d’investissement du gouvernement Couillard dans les services à domicile. Encore une fois, le gouvernement profite de l’occasion pour investir des fonds publics et favoriser le privé plutôt que de consolider l’offre de services dans le système public de santé et de services sociaux. La CSN demande plutôt que des investissements majeurs soient faits dans les services à domicile donnés par les établissements du réseau afin que le secteur public soit en mesure de répondre efficacement à la demande grandissante de la population.

Lire la suite.

Rupture de services en anesthésie : l’improvisation est dramatique pour la population de l’Abitibi-Ouest.
Préposé-es aux bénéficiaires : compressions budgétaires au CSSS Pierre-Boucher.
Rétablissement du poste de commis à l'urgence, la nuit, à Sept-Îles.

 
 
Tribunal administratif du travail : La FIQ remporte une victoire historique pour les conditions de travail de toutes les professionnelles en soins

Après plusieurs années de lutte pour mettre fin au régime parallèle affectant les conditions de travail des professionnelles en soins, la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ remporte la victoire devant le Tribunal administratif du travail. «C’est un jugement sans précédent. Voilà des années qu’on demande de faire le ménage dans le réseau de la santé, et on nous donne maintenant raison. Il n’y aura plus deux catégories de professionnelles en soins dans les établissements, la convention collective s’appliquera pour tout le monde. C’est la fin de l’injustice que la FIQ dénonçait haut et fort», affirme Régine Laurent, présidente de la Fédération. Ainsi, le personnel des entreprises privées de placement en soins affecté dans les établissements publics de santé sera dorénavant régi par la convention collective en vigueur.

Lire la suite.

 
 
Compressions dans le réseau des services de garde : fermeture de l’installation Minime du CPE Mini-fée de Montréal-Nord

Une action du Syndicat des travailleuses et travailleurs des centres de la petite enfance de Montréal et Laval (STCPEM) a eu lieu mercredi dans le cadre de la mobilisation pour la sauvegarde du réseau, alors que l’installation Minime du CPE Mini-fée ferme définitivement ses portes. Rappelons que la direction du CPE avait informé les parents et les salarié-es à la fin du mois de mai 2016 de leur intention de fermer les 18 places, dont 10 places en pouponnière pour les 0-18 mois, dans la foulée des compressions budgétaires imposées par le gouvernement.

Lire la suite.

 
 
«Après les bâtiments, au tour des élèves svp!» réclame la CSQ

«Nous réclamons que le gouvernement et son ministre de l'Éducation prennent enfin les choses en main pour améliorer la persévérance scolaire et la réussite éducative. Nous avons beaucoup d'attentes quant à la consultation pour une politique sur la réussite éducative annoncée au printemps dernier. Au-delà d'une mise à niveaux nécessaires dans les infrastructures scolaires, ce sont les élèves qui doivent être au coeur des actions politiques en éducation.» La présidente de la CSQ, et ses collègues des fédérations du réseau scolaire, FSE-CSQ, FPSS-CSQ et FPPE-CSQ, ont profité de la rentrée scolaire pour rappeler au ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx, les éléments essentiels pour une politique qui favorisera véritablement la réussite éducative et la persévérance scolaire.

Lire la suite.

 
 
Le 10 septembre à 20 h, on allume une chandelle pour la prévention du suicide

À l’occasion de la 14e édition de la Journée mondiale de la prévention du suicide, dont le thème québécois est « Allumés pour la prévention du suicide », vous êtes invités à allumer une chandelle près d’une fenêtre le 10 septembre à 20 h. Une action simple et symbolique en appui à la cause, en soutien aux endeuillés par suicide et en souvenir d’un être cher. Le 10 septembre, prenez une photo de votre chandelle et partagez-la dans la page événement Facebook, en utilisant les #NousSommesAllumés et #PréventionSuicide.

Lire la suite.

 
 
Négociations coordonnées dans l’hôtellerie : journée de débrayage massif le 9 septembre

La Fédération du commerce (FC–CSN) annonce un débrayage massif le 9 septembre prochain. À ce jour, neuf syndicats de l’hôtellerie se sont dotés d’une banque de 72 heures de grève et un syndicat possède un mandat de grève générale illimitée. Rappelons que les quatre demandes incluses dans la plate-forme commune sont réalistes et légitimes : 1) obtenir davantage de reconnaissance pour nos années de service en améliorant nos indemnités de vacances; 2) obtenir une meilleure protection des emplois et de meilleures compensations; 3) consentir une convention collective de quatre ans, mais pas sans contrepartie et; 4) profiter de la croissance prévue dans notre secteur d’activité.

Lire la suite.

 
 
Le vent souffle pour LM Wind Power à Gaspé

La Fédération de l’industrie manufacturière (FIM–CSN) et le Conseil central de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine (CCGIM–CSN) sont satisfaits de l’annonce d’un nouveau contrat à long terme pour l’usine LM Wind Power de Gaspé qui, en plus de consolider les 200 emplois actuels, permettra la création de 85 nouveaux emplois. Cette nouvelle démontre l’importance pour le Québec de se doter d’une politique industrielle globale et vigoureuse, incluant une politique énergétique.

Lire la suite.

 
 
Fin de la grève au Maxi de Lac Mégantic

Les membres du Syndicat des salariés des Marchés d’alimentation de la MRC du Granit (CSD) ont accepté dans une proportion de 90 %, en assemblée générale le 25 août, l’entente de principe intervenue entre les parties. Le syndicat a été informé de la volonté de Maxi de Lac Mégantic de rouvrir son magasin le plus rapidement possible. Les salariées et salariés seront donc rappelés au travail par ancienneté, selon les besoins, suite à la signature de la convention collective prévue pour aujourd’hui.

Lire la suite.

 
 
Argentine : Les enseignantes et enseignants mènent une grève nationale

Les syndicats enseignants ouvrant la voie, des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues d’Argentine pour marquer leur opposition à la réforme de l’éducation voulue par le gouvernement, qui prévoit des réductions des dépenses, et pour exiger des autorités la reprise du dialogue social.

Lire la suite.

 
 
Colombie : Les syndicats soutiennent le processus de paix

Alors que la Colombie franchit les dernières étapes vers un accord de paix durable entre le gouvernement et les rebelles des FARC (Forces armées révolutionnaires de Colombie), les syndicats soutiennent une campagne nationale en faveur de son adoption.

Lire la suite.

Colombie: la guerre avec les FARC est terminée.

 
 
Italie : Après le tremblement de terre, les syndicats participent aux actions de solidarité

Avec plus de 200 morts et de nombreuses personnes portées disparues, les syndicats italiens s’organisent pour apporter les premiers secours et assurer le relèvement des communautés frappées par ce tremblement de terre dévastateur.

Lire la suite.

 
 
Monde de l’éducation
 
 
Les doctorants en psychologie boycotteront leur stage

Les doctorants en psychologie de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) boycotteront leur stage et leur internat cet automne. À l'instar des autres futurs psychologues de la province, les étudiants de Saguenay souhaitent ainsi dénoncer l'absence de rémunération pendant leur internat dans le réseau de la santé.

Lire la suite du texte du Quotidien.

 
 
Difficile intégration : une recherche donne la parole à des enseignants démunis, dépassés et constamment sous pression

Une recherche sur l'inclusion des élèves en difficulté en classe ordinaire menée par Gérald Boutin, professeur au Département d'éducation et formation spécialisées, et ses collègues du Département d'éducation et pédagogie Lise Bessette (directrice) et Houssine Dridi, a permis de donner la parole à quelque 500 enseignants, de la maternelle au secondaire, dans neuf commissions scolaires à travers le Québec. L'enquête révèle le sentiment d'impuissance des enseignants, qui s'épuisent à la tâche sans parvenir à répondre adéquatement aux besoins des élèves, que ce soit ceux qu'il faut intégrer ou les autres.

Lire la suite.

 
 
Détenue en Iran, la Canadienne Homa Hoodfar a été hospitalisée

L'état de santé de Homa Hoodfar, une Canadienne emprisonnée depuis trois mois en Iran, s'est détérioré. La femme de 65 ans a dû être hospitalisée au début du mois d'août, selon des membres de sa famille qui ont pu lui rendre visite. Mme Hoodfar est une professeure retraitée de l'Université Concordia à Montréal. Elle vit au Canada depuis environ 25 ans et détient trois nationalités : iranienne, irlandaise et canadienne. Elle a été arrêtée le 6 juin dernier alors qu'elle visitait de la famille en Iran. Elle est depuis incarcérée à la prison d'Evin à Téhéran. C'est dans cette prison que la photojournaliste canadienne Zahra Kazemi a été torturée à mort en 2003.

Lire la suite du texte de Radio-Canada.

Cri d’alarme de la famille.

 
 
Science, technologie, société : Les universités au cœur de l’innovation
robertproulx

Les universités canadiennes jouent un rôle de premier plan dans le développement d’un système d’innovation dynamique, apte à assurer l’avancement social, économique et culturel du Canada. En effet, s’il est un lieu qui rassemble les ingrédients essentiels à l’innovation—nouveaux savoirs, confrontation d’idées, recherche de solutions, inventivité—c’est bien cette institution à nulle autre pareille. Pour relever les défis d’aujourd’hui et de demain, le Canada doit impérativement miser sur ses universités. Concrètement, cela signifie adopter une vision plus globale de l’innovation et surtout, soutenir la recherche dans tous les domaines de la connaissance.

Lire la suite du texte du recteur Robert Proulx dans le magazine Policy.

 
 
Le consentement sexuel expliqué avec humour aux étudiants de Concordia

Deux étudiants de l'Université Concordia ont réalisé des vidéos d'animation humoristiques avec des fruits dans le cadre d'une campagne de sensibilisation sur le consentement sexuel.

Visionner la vidéo.

 
 
Politique informatique : un arbitre donne raison à l'UQO

L'arbitre Pierre Laplante vient de rendre une décision en faveur de l'Université du Québec en Outaouais (UQO) après l'adoption d'une controversée politique informatique. Inquiet d'une potentielle atteinte à leur vie privée et à leur liberté professionnelle, le Syndicat des professeures et professeurs de l'UQO (SPUQO) avait déposé une demande de grief pour dénoncer les modifications apportées en 2014 à la politique informatique de l'université. L'Association générale des étudiants de l'UQO avait également exprimé son inquiétude face à cette réglementation qui donne une plus grande liberté à l'université pour surveiller ce qui se fait grâce à ses serveurs et à sa connexion internet.

Lire la suite du texte du Droit.

 
 
L'UQAT enregistre une hausse d'étudiants

Alors que les étudiants commencent à faire leur entrée sur les bancs d'école, les données préliminaires compilées par l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue indiquent que, de manière générale, ils sont plus nombreux que l'année dernière à avoir choisi cette institution d'enseignement supérieur. Le nombre d'étudiants internationaux est également à la hausse.

Lire la suite du texte de Radio-Canada.

 
 
L'Université du troisième âge arrive au campus de Drummond de l’UQTR

Après les différents programmes de premier et de deuxième cycle, c'est au tour de l'Université du troisième âge (UTA) de s'installer au campus drummondvillois de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Depuis le début de la semaine, les apprenants de 50 ans et plus peuvent s'inscrire à quatre formations offertes dans le nouveau campus. On y offre ainsi les cours Histoire politique du Canada et du Québec depuis la conquête de 1760, L'Occident face au fondamentalisme islamiste, Conscience de soi, des autres et de la vie par la méditation et la pleine conscience et Mieux-être par l'Approche ECHO.

Lire la suite du texte de La Tribune.

 
 
Le président de la Fondation de la franchise veut créer un nouveau programme de formation universitaire

Face à des entrepreneurs qu’elle juge mal formés et à court de compétences, une fondation vouée à la promotion du secteur de la franchise au Québec veut développer une formation universitaire s’adressant spécifiquement aux franchiseurs et aux franchisés. L’Université Concordia et HEC Montréal, les deux établissements pressentis jusqu’à présent, ne ferment pas la porte.

Lire la suite du texte du Devoir.

 
 
Journée internationale de l'alphabétisation : Lire le passé, écrire le futur
Alphabetisation

Cette année marque le 50e anniversaire de la Journée internationale de l'alphabétisation, et l’UNESCO célèbre cet événement sous le thème Lire le passé, écrire le futur. La Journée internationale de l'alphabétisation 2016 rend hommage, le 8 septembre, à cinquante années d’engagement, d’efforts et de progrès accomplis à l’échelle nationale et internationale pour améliorer les taux d’alphabétisation à travers le monde. Elle aborde également les défis actuels et recherche des solutions innovantes pour renforcer encore l’alphabétisation dans les prochaines années.

Lire la suite.

 
 
Pas de rentrée scolaire pour les enfants sans-papiers

Les enfants d'immigrants sans statut ne pourront pas encore cette année participer à la rentrée scolaire, a dénoncé hier le Collectif éducation sans frontières, qui demande au ministre de l'Éducation de faire ses devoirs. «C'est l'inertie totale en cette matière. Un à la suite de l'autre, les ministres de l'Éducation n'ont jamais réglé le problème. C'est pourtant simple : on veut que tous les enfants aillent à l'école», a lancé Anne Buisson, du Collectif, lors d'un petit rassemblement à Montréal à la veille de la rentrée scolaire.

Lire la suite du texte de La Presse.

 
 
Universités canadiennes : personnel enseignant à temps partiel et mal rémunéré en croissance

Kimberley Ellis Hale has been an instructor at Wilfrid Laurier University in Waterloo, Ontario, for 16 years. This summer, while teaching an introductory course in sociology, she presented her students with a role-playing game to help them understand how precarious economic security is for millions of Canadian workers. In her scenario, students were told they had lost their jobs, their marriage had broken up, and they needed to find someplace to live.  And they had to figure out a way to live on just $1,000 a month. What those students didn’t know was the life they were being asked to imagine was not very different than the life of their instructor.

Lire la suite du texte de CBC News.

 
 
Première synthèse de l’assemblée de convergence sur le droit à l’éducation du FSM

Voici une première synthèse de l’assemblée de convergence reprenant l’essentiel des comptes rendus des ateliers sur le droit à l’éducation dans le cadre du Forum social mondial qui s’est déroulé à Montréal du 9 au 14 août. Il s’agit d’un document de travail qui tente de regrouper par thème les interventions lors de l’assemblée de convergence du 12 août 2016 sur le droit à l’éducation. Il recense les facteurs qui entravent le droit à l'éducation puis les enjeux incontournables et les actions importantes se rapportant aux trois thèmes suivants : • Accessibilité, équité, gratuité et inclusion • Mobilisation, alliance, solidarité et diversité • Se réapproprier les enjeux en éducation par une intensification de l’échange d’information, de partage des stratégies et se coordonner pour créer une plus grande mobilisation sociale autour de l’éducation.

 
 
Afrique du Sud : des élèves noires interdites de porter leurs cheveux «au naturel»

Une pétition a rassemblé lundi près de 10 000 signatures en Afrique du Sud pour autoriser des élèves noires d'un établissement de Pretoria à porter leurs cheveux «au naturel» contestant une interdiction à ce sujet dans un règlement intérieur jugé «raciste». Le texte de la pétition adressée au ministre provincial de l'Éducation Panyaza Lesufi réclame que des «actions disciplinaires soient engagées contre les professeurs qui mettent en place des politiques racistes».

Lire la suite du texte de l’Agence France-Presse.

 
 
Monde social
 
 
Quel avenir pour les ordres professionnels?
Mardi, ma collègue Jennie-Sully et moi sommes passés à l’Assemblée nationale du Québec pour présenter aux parlementaires le mémoire de l’IRIS à propos de la réforme du Code des professions du Québec tel que proposée par le projet de loi 98. Ce projet vise donc à revoir la «gouvernance» (sic) du système professionnel québécois, dont la composante la plus connue sont les 46 ordres professionnels du Québec. L’avènement de cette réforme a été précipité par le rapport de la Commission Charbonneau qui a écorché tant l’Ordre des ingénieurs du Québec que l’Office des professions du Québec. Notre mémoire reprenait essentiellement les constats d’une note socio-économique publiée en décembre dernier, et y ajoutait huit recommandations entourant la représentativité, la transparence et les responsabilités des ordres.

Lire la suite du billet sur le blogue de l’IRIS.

 
 
Projet de loi 70 : Non au statu quo et à la coercition à l’aide sociale
RepriseTravaux

Le ministre François Blais a émis deux communiqués la semaine dernière pour vanter son projet de loi 70 et réagir aux propos tenus en commission parlementaire par «le Parti Québécois, Québec solidaire ainsi que le Collectif pour un Québec sans pauvreté». Dans ces communiqués (23 août et 25 août), François Blais ne parle nulle part des sanctions prévues par le programme Objectif emploi. Or, ce sont justement ces sanctions qui expliquent l’essentiel de l’opposition du Collectif au projet de loi 70. Nous tenons à dire au ministre Blais que, contrairement à ce qu’il affirme, nous nous opposons au statu quo à l’aide sociale depuis des années, et même depuis toujours : le Collectif a précisément été fondé pour forcer le Québec à se donner des outils pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

Lire la suite.

 
 
«Les premières à agir…» ou quand François Blais contredit la loi qu’il veut modifier

Au retour de l’été, deux journées en commission parlementaire sur le projet de loi 70, les 23 et 24 août 2016, auront suffi pour montrer que l’intention ministérielle de rendre l’accès à l’aide sociale plus contraignant reste la même. Ce faisant, le Programme objectif emploi préconisé à l’article 28 du projet de loi, qui vient modifier la Loi sur l’aide aux personnes et aux familles, pourrait s’avérer contradictoire avec l’article 2 de cette même loi. Voici les faits.

Lire la suite du billet sur le blogue de l’IRIS.

 
 
Exposition 40 ans deboutte : l’édition féministe selon Remue-ménage
visuel-remue-menage40 ans

Depuis 1976, les Éditions du remue-ménage témoignent de la diversité de la parole des femmes et des luttes féministes passées et actuelles. L’exposition 40 ans deboutte vous invite, du 8 septembre au 2 octobre, à l’Écomusée du Fier monde, 2050, rue Amherst, à découvrir le métier d’éditrice et la singularité du livre féministe. Elle présente maquettes, livres, documents d’archives, affiches, photos, reliques militantes variées, et raconte le mouvement des femmes à travers les œuvres publiées. Huit tableaux thématiques font apparaître différentes facettes de la révolution féministe et permettent aux néophytes de comprendre les liens entre auteures, travailleuses, lectrices et mouvements sociaux. À la fin de la visite, le public pourra collaborer à un projet d’écriture collective in situ qui donnera lieu à une publication.

Lire la suite.

21 septembre : 50e anniversaire de la FFQ : Soirée Quiz féministe.
30 septembre : Visite commentée et lancement du livre Je suis féministe.

 
 
Journée internationale de la Paix : conférence La non-violence, ça marche !

Dans le cadre de la Journée internationale de la Paix et avec la collaboration des organismes membres du réseau «Outils de Paix», le Centre de ressources sur la non violence (CRNV) accueillera, le 28 septembre de 18h à 21h, au Y des Femmes de Montréal, Mme Veronica Pelicaric, directrice de programme à Pace e Bene international, section Non-violence. Mme Pelicaric, ancien membre du CRNV, entretiendra les participantes et participants autour du thème : La non-violence, ça marche! Son principal objectif est de faire connaître les réflexions de la professeure Erica Chenoweth dans son livre avant-gardiste, Why Civil Resistance Works.

Lire la suite.

 
 
Conférence sur la dette québécoise et l’austérité le 12 octobre
Austerite

Au Québec, les gouvernements se sont privés de revenus, ce qui a eu comme effet de réduire les services gouvernementaux afin de ne pas hausser notre dette. Une conférence le mercredi 12 octobre, à 19h, au Centre St-Pierre, présentée par le Réseau pour un discours alternatif sur l'économie et animée par Claude Vaillancourt, permettra d’examiner en détail cette stratégie et ses effets. Le Réseau pour un discours alternatif sur l'économie est formé de : ATTAC-Québec, Centre de formation populaire, Centre Justice et foi, Centre St-Pierre, Conseil central du Montréal métropolitain de la CSN, Conseil régional FTQ Montréal métropolitain, Économie autrement, Les Amis du Monde diplomatique, Relais-femmes, Vie économique. Coût : 25 $ (20 $ pour les étudiants et pour les personnes de 60 ans et plus), payables à l'avance. Inscription requise.

La dette du Québec : vérités et mensonges : un nouveau livre d’Attac Québec en librairies.

 
 
La Semaine nationale de visibilité de l’action communautaire autonome du 23 au 29 octobre

Le Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ­‐ACA) annonce la Semaine nationale de visibilité de l’action communautaire autonome, du 23 au 29 octobre, qui vise à mettre en valeur les pratiques d’action communautaire autonome (ACA) des 4 000 organismes d’ACA partout au Québec, des pratiques novatrices qui répondent aux besoins des personnes et des communautés. Le thème pour les trois prochaines années (2016­‐2018) est L’action communautaire autonome, c’est toi, c’est moi, c’est nous!. L’ACA rejoint des milliers de personnes et des communautés et on veut la faire connaître davantage auprès de la population.

Lire la suite.

 
 
Énergie Est : report indéterminé des audiences de l'ONÉ

Devant un fort mouvement de protestation, l'Office national de l'énergie (ONE) décrète un report indéterminé de ses audiences publiques consacrées au projet d'oléoduc Énergie Est de TransCanada.

Lire la suite du texte de Radio-Canada.

Des raccords problématiques dans les pipelines de TransCanada.
Énergie Est : Denis Coderre durcit le ton.
ONÉ : cachez ce scandale que je ne saurai voir.

 
 
Projet de loi no 106 : quatre demandes pour mettre le Québec sur la voie de la transition énergétique

Le Front commun pour la transition énergétique, qui regroupe plus de 50 organisations environnementales, citoyennes et autochtones, a présenté à l’Assemblée nationale, ses principales demandes en lien avec le projet de loi no 106 concernant la mise en œuvre de la Politique énergétique 2030. Le Front commun réclame tout d’abord le retrait et le report du projet de loi sur les hydrocarbures (chapitre IV), et ce, jusqu’à ce qu’un processus approprié soit mis en place pour définir un cadre législatif acceptable sur le plan social, scientifique et économique. Il demande aussi le renforcement du chapitre I portant sur la transition énergétique, l’arrêt immédiat des travaux d’exploration ou d’exploitation des hydrocarbures, ainsi que le respect des droits des Premières Nations.

Lire la suite.

 
 
Course et rallye familial pour la Maison du Sac à dos
logo-sac-ados

C’est dans un cadre festif et familial qu’aura lieu l’événement Courir pour sortir de la rue, une activité de sensibilisation sur l’itinérance et de collecte de fonds pour le Sac à dos. Cet événement se veut une façon d’amasser des fonds en vue de la relocalisation du Sac à Dos, afin d’acquérir un espace permanent, la Maison du Sac à dos, qui permettra à toute l’équipe de poursuivre sa mission dans l’arrondissement Ville-Marie. Le rendez-vous est prévu à la place Émilie-Gamelin le dimanche 18 septembre. Le départ de la course est à 9 h. Le départ du rallye familial (marche) est à 10 h. Les participants sont invités à récolter 50$ ou plus et ceux du rallye familial devront apporter et transporter un sac à dos qui contient au moins trois boîtes de conserve.

 
 
Les Autochtones surreprésentés dans les refuges pour sans-abri, le nombre d'anciens combattants en croissance

Les refuges pour itinérants au pays sont 10 fois plus utilisés par les Autochtones que par la population en général, et ce taux grimpe à 20 fois pour les aînés autochtones. De nouvelles données fédérales sur la fréquentation des quelque 200 refuges d'urgence portent aussi sur le nombre d'anciens combattants qui sont sans domicile fixe au Canada. Quelque 2950 vétérans fréquentent les refuges d'urgence, soit 2,2 pour cent de la fréquentation totale. Jusqu'ici, les chercheurs chiffraient à 2250 le nombre d'anciens combattants qui fréquentent les refuges. Ces vétérans étaient en règle générale des hommes, plus âgés par ailleurs que les autres usagers des refuges, qui ont en moyenne 40 ans. Par contre, la nouvelle étude révèle que plus de la moitié des anciennes combattantes qui ont fréquenté les refuges pour sans-abris avaient moins de 30 ans.

Lire la suite du texte de La Presse canadienne.

Le ministère des Anciens Combattants veut combattre le fléau de l’itinérance.
Les spécificités de l’itinérance au féminin (texte en anglais).

 
 
Le FRAPRU exige que le gouvernement Couillard assure l’avenir du logement social

C’est en manifestant à la porte de la rencontre de consultation organisée à Montréal, sous le thème «Vers une nouvelle approche gouvernementale en habitation», qu’une centaine de membres du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) ont réclamé, mercredi après-midi, l’augmentation et l’amélioration du financement de nouveaux logements sociaux au Québec. Le FRAPRU a aussi défendu ses positions à l’intérieur de la rencontre de consultation qui s’inscrit dans le cadre d’une tournée gouvernementale de seize des régions administratives du Québec et dont l’un des thèmes est l’avenir du programme de logement social, AccèsLogis.

Lire la suite.

 
 
Injection supervisée : le milieu veut encore y croire

Dans les organismes communautaires, on reste fébrile. Les services d’injection supervisée (SIS) verront-ils enfin le jour ? «On veut y croire, mais on est inquiets», confie Sylvie Boivin, directrice de L’Anonyme, qui gérera le premier SIS mobile en Amérique du Nord. «Il reste encore bien des étapes hors de notre contrôle, ajoute le directeur adjoint Julien Montreuil. Après tant d’années, il y a un certain lâcher-prise, ça arrivera quand ça arrivera.» Depuis 2011, la Direction régionale de la santé publique (DRSP) se prépare à déposer une demande d’exemption le plus incontestable possible. Acheminée à Santé Canada au printemps 2015, celle-ci exige de répondre à 26 critères.

Lire la suite du texte du Devoir.