Infolettre du SCCUQ – 14 avril 2016 ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏
Header
 
À l'agenda

L’infolettre du SCCUQ est publiée tous les jeudis. Vous y retrouvez des nouvelles du Syndicat, de ses membres ainsi que des milieux syndical, social et de l’éducation.

Messages et activités du SCCUQ :

• Rapports de la négo :
- Quelques petites avancées
- Double emploi, mesure disciplinaire et arbitrage : un refus et des demandes patronales
- Période de probation et évaluation de l’enseignement : deux autres refus
- Un fossé sur les EQE et la clause réserve
- Réponse décevante sur le monétaire
- Peu de reconnaissance
Grève du SÉtuE : faites rapport de vos heures supplémentaires au SCCUQ
Le SCCUQ appuie la campagne Sans oui, c’est non!

28 avril : Assemblée générale statutaire : élections et budget
4 mai : Assemblée annuelle du Régime de retraite des chargés de cours de l’UQ
6 mai : Date limite pour la remise de projets d’intégration

Activités reliées aux membres du SCCUQ :

Du 16 au 29 avril : Emmanuel Chieze expose au Belgo
Jusqu’au 16 avril : Exposition Richard Ibghy & Marilou Lemmens - La vie mise au travail
19 avril : Bruno Gagnon recevra un Prix d’excellence en enseignement
Jusqu’au 21 avril : Exposition Relations, une revue engagée dans son époque

Autres activités :

16 avril : Colloque À bâbord ! – Notre système de santé : historique, diagnostic, remèdes
16 et 17 avril : Projection de films de la Fondation Alter-Ciné sur la défense des droits et libertés
20 avril : Conférence sur Le sens du travail et au travail
22 avril : Le Jour de la Terre
24 avril : Manifestation nationale des locataires
24 avril : La Marche pour la vie
25 avril : Spectacle bénéfice de la Ligue des droits et libertés : Trajectoires croisées
25 et 26 avril : Formation Une démarche syndicale en environnement
28 avril : Jour de deuil national en souvenir des travailleurs tués ou blessés au travail
29 avril : Journées de grèves, d’actions et de perturbation
Du 9 au 13 mai : 84e Congrès de l’Association francophone pour le savoir (Acfas)
18 mai : Action pour la reconnaissance et le financement du communautaire
25 mai : Conférence Voir l’itinérance autrement
Du 9 au 14 août : Forum social mondial

 
 
Entre vous et moi

L’UQAM fait la sourde oreille à celles et ceux qui lui demandant de prendre la question du harcèlement sexuel plus au sérieux, se moque des étudiantes et étudiants en situation de handicap, a affamé les étudiantes et étudiants employés pour leur faire accepter une entente à rabais, ne négocie plus avec les professeures et professeurs, ne négocie pas beaucoup plus avec les chargées et chargés de cours et concocte en catimini un Plan de résorption du déficit 2016-2019 qui aura des conséquences sur la qualité de l’enseignement, les conditions de travail des employées et employés et l’ensemble des services aux étudiants. On peut comprendre un peu mieux pourquoi l’Université a accordé un contrat de 50 millions de dollars à Garda. Il faut bien protéger la tour d’ivoire… au cas où.

Richard Bousquet
Vice-président à l’information du SCCUQ

 
 
SCCUQ
 
 
Rapport de la négo : quelques petites avancées

Lors de la séance de négociation du 12 avril, la partie patronale est revenue sur notre demande de réduction de la période de probation en la faisant passer de 6 à 4 activités d’enseignement. Elle propose plutôt que les personnes chargées de cours (PCC) en probation aient la possibilité d’obtenir 3 charges de cours par session, soit une de plus que la limite actuelle. Elle est également d’accord pour envoyer un courriel type aux PCC en début de trimestre pour les aviser qu’elles ont droit, dans certaines conditions, à des auxiliaires d’enseignement. À elles et eux, par la suite, d’aller se renseigner auprès de leur département. Sur le principe de reconnaissance de la contribution des PCC, la direction veut que le Syndicat alimente les personnes responsables sur les façons d’améliorer la visibilité des PCC sur le site web de l’UQAM. La partie patronale accepte d’aller se renseigner auprès du SITEL sur la faisabilité de l’affichage annuel et d’aller consulter les doyens sur la possibilité de créer un comité de travail sur les EQE par domaine. Prochaine rencontre le 18 avril.

Rapports précédents : • Double emploi, mesure disciplinaire et arbitrage : un refus et des demandes patronalesDeux autres refus sur la période de probation et l’évaluation de l’enseignementUn fossé sur les EQE et la clause réserveRéponse décevante sur le monétairePeu de reconnaissance.

 
 
Le prochain dépôt pour les demandes de projets d’intégration approche à grands pas

Les personnes chargées de cours (PCC) ont jusqu’au vendredi 6 mai pour déposer un projet. Le formulaire de demande de projet a été revampé. De plus, on vous invite à consulter une toute nouvelle trousse d’information sur les projets d’intégration et sur les comités de liaison locaux, maintenant disponible sur le site du SCCUQ, pour de plus amples informations. Les PCC doivent remettre leur projet en une copie à leur département pour que leur Comité de liaison local puisse l’étudier et le transmettre au Comité de liaison institutionnel dans les délais requis. Les prochaines dates de tombée seront le 23 septembre et le 13 janvier 2017.

 
 
Assemblée annuelle du Régime de retraite des chargées et chargés de cours le 4 mai

L’assemblée annuelle du Régime de retraite des chargés de cours de l’Université du Québec se tiendra le mercredi 4 mai, à 17h, au lieu social du SCCUQ (A-R540). Il sera question de modification au Règlement, d’administration du régime, de placements et de la désignation des représentants. Un léger goûter (vin et fromages) sera servi.

 
 
Assemblée générale statutaire du SCCUQ le jeudi 28 avril

L’Assemblée générale statutaire du SCCUQ aura lieu le jeudi 28 avril à 13h au local N-M510. Les postes d’officiers syndicaux suivants seront alors en élection pour des mandats de deux ans : • Présidence • Vice-présidence aux affaires universitaires • Vice-présidence à l’information • Une conseillère, conseiller au Comité mobilisation-intégration • Deux agentes, agents au Comité des agentes et agents de relations de travail • Comité de négociation (une personne) • Deux membres du Comité de surveillance des finances • Une officière ou officier d’élections substitut. Il y aura également des élections aux postes suivants :

Lire la suite.
 
 
L’évaluation des enseignements : ne faites pas les frais de la grève du SÉtuE

L’absence d’auxiliaires d’enseignement, de correcteurs, etc. risque d’avoir un impact important sur l’Évaluation des enseignements pour la session en cours. Vous devriez donc vous assurer de préciser, en remplissant la fiche de variables contextuelles qui fait partie de l’évaluation des enseignements, en quoi la perception de la qualité de votre prestation de travail a pu être touchée par cette situation déplorable. Vous devriez même aller jusqu’à faire des liens directs avec des questions spécifiques de l’évaluation des enseignements. N’oublions pas que l’évaluation des enseignements joue un rôle de premier plan dans le cadre de l’évaluation de la période de probation et que l’Université peut même s’en servir comme levier pour vous enlever des EQE.

 
 
Babillard des membres
 
 
Emmanuel Chieze expose au Belgo
echieze
Le chargé de cours au Département d’informatique, Emmanuel Chieze, participe à l'exposition collective Tomorrow à l'édifice du Belgo du 16 au 29 avril inclusivement (du mercredi au samedi, de 12h à 17h). Cette exposition a pour commissaire Marisa Portolese, professeure de photographie à l'Université Concordia. Emmanuel présentera l'une des œuvres de sa dernière série Sentiers Lumineux à la galerie Lilian Rodriguez, à l'espace 405 (4e étage). Le vernissage aura lieu le samedi 16 avril de 14h à 17h. L'édifice du Belgo est situé au 372, rue Ste-Catherine Ouest (Métro Place-des-Arts).
 
 
André Lamoureux et Michel Sarra-Bournet commentent le passé du gouvernement Couillard et l’avenir du NPD

Les chargés de cours au Département de science politique André Lamoureux et Michel Sarra-Bournet ont commenté les deux premières années difficiles du gouvernement Couillard, le désaveu douloureux de Thomas Mulcair et l’avenir très incertain du NPD au Québec pour Le Journal de Montréal.

 
 
Jean-François Lefebvre conteste le prolongement de la ligne bleue du métro

L’économiste et chargé de cours au Département d’études urbaines et touristiques Jean-François Lefebvre a signé conjointement avec son collègue de l’École de technologie supérieure et président d’Option transport durable, Luc Gagnon, une lettre dans le journal Métro pour remettre en question le prolongement de la ligne bleue du métro. «En fonction des quelques données disponibles, il est possible de conclure que cette ligne de métro sera fortement sous-utilisée. Un estimé très optimiste quant au nombre de nouveaux usagers serait d’environ 10 000 par jour. Le gouvernement s’apprête donc à investir 300 000$ pour chacun des nouveaux usagers», affirment-ils.

Lire la suite.

 
 
Recherche sur les situations de harcèlement et de violence à caractère sexuel en milieu universitaire

La collecte de données se poursuit encore quelques semaines pour le projet ESSIMU, une recherche sur les situations de harcèlement et de violence à caractère sexuel en milieu universitaire, et la participation des personnes chargées de cours (mais aussi étudiantes et employées) est cruciale. Il n’est pas nécessaire d’avoir vécu personnellement ces situations ou d’en avoir été témoin pour répondre. L’enjeu est la participation d’un grand nombre de personnes dans les six universités québécoises impliquées. Il suffit de répondre à un questionnaire en ligne, portant sur votre perception ou vos expériences de harcèlement et des violences sexuelles en contexte universitaire (durée moyenne variant de 15 à 20 minutes). À l’UQAM, la chargée de cours et doctorante en sociologie Sandrine Ricci agit à titre de cochercheure pour cette recherche pilotée par les professeures au Département de sexologie Martine Hébert et Manon Bergeron.

 
 
Monde syndical
 
 
Suspension de la conciliation entre l’UQAM et le SPUQ

Une rencontre entre les représentantes et les représentants de la Direction de l’Université et du Syndicat des professeures et professeurs (SPUQ), qui avait été convoquée par la conciliatrice en raison du rejet par le SPUQ de l’offre globale et finale de la Direction, a eu lieu le mardi 12 avril. Lors de cette rencontre, le SPUQ a confirmé le rejet de l'offre de la Direction de l’Université. Celle-ci a réitéré que son offre est globale et finale. Aucune autre proposition n’a été déposée par le Syndicat. Devant cette impasse, la conciliatrice a suspendu le processus de conciliation pour une période indéterminée. Elle a indiqué rester disponible au besoin pour ce dossier, peut-on lire dans le communiqué du vice-recteur à la Vie académique, René Côté.

 
 
Examens finaux et personnes en situation de handicap : l’UQAM nous fait une mauvaise blague?

Au cours de la grève des employées, employés étudiants, l’administration de l’UQAM a laissé à elles et eux-mêmes les centaines d’étudiantes et d’étudiants en difficultés d’apprentissage, notamment dans le cadre de la réalisation de leurs examens, alors que le rectorat a enjoint les enseignantes et enseignants à se débrouiller et à gérer seuls la situation. Voilà qui a non seulement ajouté une pression indue sur les épaules du corps enseignant, mais qui est surtout venue brimer les droits de ces personnes pour qui les mesures d’aménagement habituelles, loin d’être des caprices, constituent souvent la différence entre la réussite et l’échec. Avec la fin de la grève, on aurait pu s’attendre à ce que la situation revienne à la normale et que les droits des étudiants en questions soient finalement respectés. Malheureusement, il n’en est rien.

Lire la suite.

 
 
L’allocation de transition dans les CPE : le gouvernement encourage le recours à des firmes privées au détriment des besoins des enfants!

«Encore une fois, le gouvernement démontre qu'il fait fausse route avec ses priorités. Même s'il affirme vouloir réduire les impacts de ses propres décisions en mettant en place une allocation de transition, il choisit d'encourager le recours à des firmes privées de gestion au détriment des services directs aux enfants, sans tenir compte des besoins criants dans nos centres de la petite enfance! C'est tout à fait aberrant.» La vice-présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Sonia Éthier, a réagi ainsi à la situation rapportée par le journaliste de La Presse Tommy Chouinard, mercredi.

Lire la suite.

Réaction du ministre Sébastien Proulx : Que les garderies rendent l'allocation si elles n'en ont pas besoin.
Étude de l’IRIS : Les services de garde au Québec : champ libre au privé.

 
 
Pétition : préservons «le droit fondamental de négocier»

Le gouvernement Couillard s’apprête à changer les règles encadrant la négociation des conventions collectives dans les municipalités. L’accord de partenariat récemment conclu par le gouvernement avec les municipalités du Québec est une attaque frontale au droit fondamental de négocier des travailleuses et des travailleurs municipaux. Le projet de loi annoncé aurait des conséquences désastreuses. Il faut agir! Préservons le droit fondamental de négocier! Un droit pour toutes et pour tous! La FEESP-CSN vous invite à signer la pétition déposée à l'Assemblée nationale.

FTQ : D’égal à égal, c’est fondamental au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

 
 
Journée des Auxiliaires aux services de santé et sociaux : la FSSS-CSN dénonce les compressions budgétaires dans les soins à domicile
JourneeAuxiliaire

La FSSS-CSN a souligné lundi la journée des Auxiliaires aux services de santé et sociaux. Elle a diffusé une vidéo rendant compte de la réalité de ces travailleuses et travailleurs des soins à domicile, alors que les compressions budgétaires du gouvernement Couillard et la privatisation ont des impacts néfastes sur les services aux usagères et usagers. Les Auxiliaires aux services de santé et sociaux (ASSS) sont des travailleuses et travailleurs qui effectuent des soins de proximité dans des milliers de domiciles au Québec. Par leur implication au sein des équipes multidisciplinaire et du suivi des plans d'intervention, elles contribuent au maintien et au développement de l'autonomie des usagères et usagers.

Lire la suite.

 
 
Paramédics, RMU et employés de soutien du secteur préhospitalier se font entendre
Paramedics

Sans contrat de travail depuis plus d'un an, des représentants de syndicats du secteur préhospitalier de la Fédération de la Santé et des Services sociaux (FSSS-CSN) ont décidé de se faire entendre, mardi midi, devant le Comité patronal de négociation du secteur de la santé et des services sociaux (CPNSSS). Cette mobilisation intervient alors que les négociations en vue du renouvellement des conventions collectives des 3600 paramédics, répartiteurs, répartitrices et répondants médicaux d'urgence (RMU) et employées, employés de soutien syndiqués à la CSN, tardent à prendre leur envol.

Lire la suite.

 
 
Projet pilote de financement à l’activité : Gaétan Barrette doit revoir la mise en œuvre selon la CSQ

La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) considère que les conditions de mise en œuvre du projet pilote de financement à l'activité, présenté par Gaétan Barrette, confirment ses pires craintes quant à l'objectivité de la démarche. Voilà ce que révèle l'avis produit par la CSQ à ce sujet pour le ministre de la Santé et des Services sociaux. «Comme nous l'avons déjà dénoncé, le projet du ministre visant à comparer les coûts de certains soins dans les secteurs public et privé est biaisé dès le départ. Il suffit de prendre connaissance des conditions de sa mise en œuvre pour constater que tout est prévu pour que le secteur privé sorte grand gagnant de l'opération», dénonce la vice-présidente de la Centrale, Sonia Éthier.

Lire la suite.

 
 
Politique énergétique du gouvernement québécois : la Gaspésie, la grande oubliée

La Fédération de l'industrie manufacturière (FIM-CSN) et le Conseil central Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (CCGIM) déplorent le manque d'information contenue dans la politique énergétique du Parti libéral. Si les grandes orientations de la politique semblent intéressantes, on y retrouve bien peu de détails quant à son application et à son impact sur l'industrie éolienne de la Gaspésie. Le gouvernement compte, entre autres, améliorer de 15% l'efficacité avec laquelle l'énergie est utilisée et augmenter de 25% la production totale d'énergie renouvelable d'ici 2030. Il s'agit d'une politique ambitieuse, mais qui manque de précisions quant à l'avenir de l'énergie éolienne.

Lire la suite.

FTQ : Une nouvelle politique intéressante, mais incomplète et insuffisante.
Billet de l’IRIS : Hydro-Québec prend tous les risques.

 
 
Projet de loi 64 sur les armes à feu : une mesure absolument nécessaire, estime la CSN

La CSN accueille très favorablement le projet de loi 64 qui rétablit l'immatriculation obligatoire des armes à feu sans restrictions (armes d'épaule notamment) présentes au Québec. «Le contrôle des armes à feu nous interpelle à plus d'un titre, a affirmé Véronique De Sève, vice-présidente de la CSN, en commission parlementaire. Il permet d'augmenter la sécurité publique, de réduire la violence conjugale et les suicides et d'améliorer la santé et la sécurité au travail.» Les femmes constituent la majorité des victimes de violence conjugale. Les 13 victimes des homicides conjugaux survenus en 2013 étaient des femmes. Cette même année, 26 des 30 victimes de tentatives de meurtre en contexte conjugal étaient encore une fois des femmes.

Lire la suite.

 
 
Entente entre le gouvernement et la Davie : la CSN est soulagée

La CSN est soulagée d'apprendre que le gouvernement et le chantier Davie se sont finalement entendus sur les conditions d'avance des 20 millions de dollars qui seront accordés au chantier en attendant que se règle le litige qui l'oppose à la Société des traversiers du Québec (STQ). «Nous sommes heureux d'apprendre que les travailleurs pourront retourner sur le chantier», a souligné le président de la Fédération de l'industrie manufacturière (FIM), Alain Lampron.

Lire la suite.

Entente de principe à l’arraché pour les employés de Newrest-Servair.
Centres d'hébergement privés : une première entente dans la région de Québec et en Estrie.

 
 
Chaque vie compte : signons la pétition!
ChaqueVieCompte

En 1979, le Québec adoptait une loi sur la santé et sécurité au travail dont les dispositions légales prévoient d’excellents mécanismes de prévention des accidents et maladies au travail. Malheureusement, la totalité des articles de la loi ne s’applique qu’à certains secteurs d’activités économiques. Ainsi, encore aujourd’hui, plus de 80% des travailleuses et travailleurs québécois sont exclus de l’application de certaines dispositions de la loi et discriminés sur la base du secteur économique dans lequel elle ou il travaille, c’est aberrant! Parce que chaque vie compte il est temps d’offrir les mêmes protections à l’ensemble des travailleuses et travailleurs québécois. Pour signer la pétition!

Lire la suite.

 
 
Marche pour la vie pour venir en aide aux familles affectées par la mort d’un proche au travail, le 24 avril

La Marche pour la vie, un événement d’importance pour venir en aide aux familles de travailleuses et travailleurs décédés au travail, est organisée par l’organisme Fil de vie le dimanche 24 avril, inscription à 11h30 et départ de la marche à 13h, au parc du Mont-Royal. Ce groupe s’est donné pour mission de venir en aide aux familles affectées par la mort d’un proche au travail, de favoriser la guérison par l’entremise d’une communauté de soutien et de promouvoir l’élimination au travail des accidents graves, des maladies professionnelles et des décès.

Lire la suite.

 
 
En avril dans l’histoire politique et syndicale au Canada

Ça s’est passé en avril dans l’histoire sociale, politique et syndicale canadienne : • Approbation de la Commission Romanow par la gouverneure générale (2001) • Grève d’un syndicat de travailleurs de camp de secours en C.-B. et début de la Marche sur Ottawa (1935) • Adhésion du Canada à l’OTAN (1949) • RBC remplace des employés canadiens par des travailleurs étrangers (2013) • Débrayage de 4 000 travailleurs à l’usine de GM à Oshawa dans une tentative de syndicalisation (1937) • Début d’une grève de dix jours par 250 000 fonctionnaires membres du Front commun au Québec (1972) • Un Torontois sur dix se joint aux imprimeurs en grève pour revendiquer la journée de travail de 9 heures (1872) • Début d’une grève sauvage de 7 jours des postiers se soldant par l’obtention de l’équité salariale (1974) • Des grévistes obtiennent des concessions majeures de General Motors lors de la «naissance du syndicalisme industriel» (1937) • Fondation du Congrès du travail du Canada (CTC) (1956) • Proclamation par le CTC du premier Jour de deuil national en souvenir des travailleurs tués ou blessés au travail, une première mondiale (1983).

 
 
Les professeurs de UBC ne font pas confiance au conseil d'administration

Le corps professoral de l'Université de la Colombie-Britannique (UBC) a adopté une motion de censure à l'égard du conseil d'administration de l'établissement. L'Association des professeurs de UBC, un syndicat qui compte plus de 3200 membres, a tenu un vote électronique au cours de la dernière semaine sur cette résolution: «Qu'il soit résolu que l'Association des professeurs de l'Université de la Colombie-Britannique n'ait aucune confiance en le conseil d'administration de l'Université.»

Lire la suite sur le site de Radio-Canada.

 
 
L’organisateur de campagnes mondiales LabourStart se voit décerner un prix international pour les droits syndicaux
LOrganisateur

Le Prix Arthur Svensson 2016 dédié aux droits syndicaux a été attribué au service d’information en ligne LabourStart, qui se charge de collecter et de diffuser des informations en vue d’apporter une aide aux syndicats et de défendre les droits des travailleuses et travailleurs dans le monde.

Lire la suite.

 
 
La voix des syndicats européens de l’éducation s’est fait entendre à l’UNESCO lors du débat sur l’égalité des genres

L’emploi et les qualifications ne doivent pas dépendre du sexe. Tel était le message clé répété par le Comité syndical européen de l’éducation lors d’un débat sur l’égalité des genres et l’éducation, qui s’est déroulé au Parlement européen le 18 mars. L’événement était organisé par le bureau de liaison de l’UNESCO à Bruxelles, en Belgique, pour célébrer le lancement de l’eAtlas des inégalités entre les sexes dans l’éducation.

Lire la suite.

 
 
R.-U. : les syndicats accueillent favorablement la décision du gouvernement d'abandonner l'évaluation d'entrée

Les principaux syndicats de l’éducation du Royaume-Uni ont accueilli favorablement l'annonce faite par le gouvernement de ne plus utiliser les évaluations d'entrée en primaire, destinées à mesurer les progrès des élèves dans les années suivantes. Cette décision fait suite à la publication d'une étude comparative sur les évaluations d'entrée utilisées par les écoles primaires.

Lire la suite.

 
 
Philippines : face à la montée de la privatisation, les enseignants défendent une éducation de qualité
Philippines

Les enseignantes et enseignants des Philippines luttent contre le programme «K-to-12» du gouvernement, qui, selon eux, favorisera la privatisation et la commercialisation de l’éducation, et limitera l’accès à une éducation de qualité pour toutes et tous. Le programme prévoit deux années d’éducation supplémentaires à passer dans des établissements scolaires privés. Il s’agit d’une violation directe du droit de chacune et chacun à un enseignement secondaire gratuit.

Lire la suite.

 
 
Monde de l’éducation
 
 
L’université globalisée : transformations institutionnelles et internationalisation de l’enseignement supérieur

Le néolibéralisme ne se limite pas à transformer le rôle de l’État, il transforme aussi l’«ADN» interne de l’université pour répondre à des mutations induites par le capitalisme avancé et l ’économie du savoir. Cela amène une «révolution entrepreneuriale» de l’université dont les orientations sont notamment impulsées par la Banque mondiale et l’Organisation de coopération de développement économiques (OCDE). L’objectif est de réorienter l’université pour en faire non plus une institution indépendante au service du bien commun, mais une organisation modelée sur les autres organisations économiques (entreprises), et pilotée en fonction des mécanismes de régulation du nouveau «marché» mondial de l’enseignement supérieur globalisé. Dans la présente note socioéconomique, l’IRIS étudie les transformations en cours à l’Université de Montréal.

Lire la publication.

 
 
Harcèlement sexuel : La politique 16 de l’UQAM attendra le printemps

Les problèmes entourant le harcèlement sexuel ne sont pas près de prendre fin à l’Université, les travaux du comité de révision de la politique 16 de l’UQAM étant en pause de manière prolongée depuis le début du mois de janvier. Plus d’une centaine de personnes rattachées à l’UQAM ont signé la semaine dernière une lettre s’adressant au recteur Robert Proulx, lui demandant de prendre la question du harcèlement sexuel plus au sérieux.

Lire la suite du texte du Montréal Campus.

 
 
Mobilisations simultanées à l’UQAM

Deux rassemblements ont eu lieu le 7 avril à l’Université, alors que le comité À Nous l’UQAM organisait un barbecue pour dénoncer les compressions et le contrat de 50 M$ octroyé à Garda par l’administration. Une trentaine de manifestants a ensuite parcouru les couloirs des pavillons Judith-Jasmin, DeSève et Aquin pour souligner l’«occupation» du pavillon J.-A.-DeSève (DS) survenue il y a un an. Un groupe composé d’une trentaine de manifestants s’est ensuite réuni devant les locaux de l’Association facultaire étudiante des sciences humaines (AFESH). «Le 8 avril 2015, la police intervenait dans l’UQAM à la demande de l’administration Proulx. La police arrêtait 22 personnes qui sont toujours en attente de leur procès», ont écrit les organisateurs de la manifestation sur la page Facebook de l’évènement.

Lire la suite du texte du Montréal Campus.

 
 
Une Chaire de recherche du Canada sur les «véhicules du futur» à l'UQTR
ChaireRecherche

L'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) obtient une Chaire de recherche du Canada dont le mandat sera de travailler sur les «véhicules du futur». Le titulaire de la Chaire, Loïc Boulon, aura pour mandat de concevoir des véhicules électrifiés qui répondent aux besoins concrets de l'industrie.

Lire la suite du texte sur radio-canada.ca

 
 
Complexe des sciences de l'Université de Montréal : opération séduction

Le nouveau Complexe des sciences de l’UdeM sera bâti sur le site de l’ancienne gare de triage d’Outremont. Le directeur général du développement d’Outremont, Alain Boillard, espère que la première phase des travaux soit terminée pour 2019. Évaluée à 350 millions de dollars, cette première phase des travaux consiste à construire quatre pavillons des sciences qui accueilleront plus de 2000 étudiants en physique, chimie, science biologique et géographie.

Lire la suite du texte du Journal de Montréal.

 
 
Une nouvelle chaire de l'Université Laval voit le jour grâce au don d’un doyen

Pour lancer sa nouvelle chaire de leadership en enseignement en ecclésiologie, l'Université Laval a bénéficié d'un geste peu banal : un don de 300 000$ étalé sur une période de 10 ans que le doyen de la Faculté de théologie et sciences religieuses a versé de sa poche.

Lire la suite du texte du Soleil.

 
 
Bishop's est désavantagée par la structure de financement, dit son principal

Le principal de l'Université Bishop's, Michael Goldbloom, estime que l'actuel modèle de financement des universités favorise davantage les «universités de masse» plutôt que celles «de taille humaine» comme Bishop's qui compte 2300 étudiants à temps plein.

Lire la suite du texte de La Tribune.

 
 
Une nouvelle association étudiante universitaire voit le jour
AssoEtudiante

Une nouvelle association étudiante universitaire voit le jour. Le congrès de fondation de l'Union étudiante du Québec (UÉQ) s'est déroulé, samedi, à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue à Rouyn-Noranda. Cette union regroupe, entre autres, des associations qui étaient membres de la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ).  Son objectif est de défendre les intérêts des étudiants et leur condition de vie, ainsi que la qualité de l'enseignement et de la recherche.

Lire la suite du texte sur radio-canada.ca

 
 
Des animateurs, conseillers et orthopédagogues pourraient faire les frais des compressions à la CSDM

Retour à l'équilibre budgétaire oblige, la Commission scolaire de Montréal (CSDM) prévoit sortir de ses écoles les animateurs de vie spirituelle et d'engagement communautaire. Ils passeraient de douze à deux pour couvrir l'ensemble des 166 établissements primaires et secondaires du territoire une fois le couperet tombé. «Ces postes sont effectivement en jeu», a-t-on confirmé à la direction de la CSDM. La décision définitive sera annoncée en séance extraordinaire le 11 mai. Les conseillers pédagogiques spécialisés sont aussi dans la ligne de mire, de même que les orthopédagogues, a ajouté Christine Mitton, conseillère stratégique au bureau de la présidence.

Lire la suite.

Des organismes communautaires se font aussi montrer la porte.

 
 
Formation de base pour tous au Québec : le défi reste majeur

La mise à jour des données du Programme d’indicateurs pancanadiens de l’éducation (PIPCE) rappelle qu’une proportion toujours importante de la population adulte du Québec possède un faible niveau de scolarité. Dans une société misant si fortement sur les connaissances et les compétences, cette population est à risque de marginalisation. Cette situation demande une action gouvernementale structurée et soutenue.

Lire la suite.

 
 
Les experts tirent la sonnette d’alarme face à la montée de l’enseignement à but lucratif

Les universitaires et les dirigeantes, dirigeants syndicaux de plus de 30 pays membres de l’Organisation européenne de coopération économique (OCDE) reviennent sur les fausses allégations relatives à la commercialisation de l’éducation, et révèlent ses effets dévastateurs sur les écoles, la société et la démocratie lors d’une conférence internationale à Rome.

Lire la suite.

En réponse à la stratégie de Pearson : l’IE  tire la sonnette d’alarme face à la privatisation de l’éducation.

 
 
L’UNESCO met à jour une norme internationale en éducation des adultes
UNESCO

Le 4 avril, la nouvelle recommandation de l’UNESCO sur l’éducation des adultes entrait en vigueur. La cérémonie de signature de cette nouvelle norme internationale en éducation des adultes, tenue au siège de l’UNESCO à Paris, est un événement historique dans le domaine du droit international en éducation des adultes.

Lire la suite.

 
 
Monde social
 
 
Manif nationale des locataires le 24 avril : Assez d’être mal logé.e.s!
ManifLocataires

Dans le cadre de la Journée des locataires, le Regroupement des Comités Logement et Associations de Locataires du Québec (RCLALQ) appelle les locataires de tous les quartiers, villes et régions à prendre la rue lors d'une manifestation nationale des locataires le 24 avril, à 13 h 30, au CÉDA, 2515, rue Delisle, à Montréal, pour que le droit au logement soit respecté et que cessent les abus des propriétaires!

 
 
Spectacle bénéfice de la Ligue des droits et libertés 2016 : Trajectoires croisées
SpectacleBenefice

Pour son 8e spectacle bénéfice, la Ligue des droits et libertés invite à Trajectoires croisées, une soirée où la parole est à l’honneur le 25 avril, à 20h, au Lion d’or, 1676, Ontario Est, à Montréal.  Au programme de la soirée : un extrait d’une pièce de théâtre percutante de Mani Soleymanlou; des contes enflammés livrés par la conteuse «descendante des reines et princesses d’Afrique et des Caraïbes», Joujou Turenne; la poésie personnelle et intense de Queen Ka; et Claude Vaillancourt à la flûte traversière et au saxophone. Pour réserver des billets: 514-849-7717, poste 21. Achat de billets en ligne.

 
 
Accueil psychosocial : la première ligne envoyée en GMF

Sur le territoire du CISSS de la Montérégie-Centre, on souhaite déployer en GMF l’accueil psychosocial, présentement assuré par les travailleurs sociaux dans les CLSC. Le directeur de la Santé publique de la région, le Dr Jean Rodrigue, l’a confirmé en entrevue avec Le Devoir. Conformément aux orientations du ministère de la Santé et des Services sociaux, entre 13 et 14 travailleurs sociaux du CLSC seront transférés dans les 10 groupes de médecine familiale (GMF) du territoire, qui couvre les villes de Saint-Jean-sur-Richelieu, Brossard, Saint-Lambert et une partie du territoire de la ville de Longueuil, entre autres.

Lire la suite.

Billet de l’IRIS : Êtes-vous plutôt SABSA ou Lacroix ?
Sir Michael Marmot espère inciter la population et les décideurs à penser la santé autrement.
Toronto compilera les morts de sans-abri à l'extérieur pour prendre des mesures.

 
 
La Terre est notre Mère, l’Eau est notre Lait : nouvelle publication

Le Collectif CASA se joint au RENAMAT (Réseau national de femmes en défense de la Terre Mère) pour présenter la publication La Terre est notre Mère, l’Eau est notre Lait. La publication est le résultat théorique des réflexions et discussions des femmes autochtones (quechuas et aymaras), paysannes, natives, avec des droits d’accès à l’eau et aux pêcheries et qui font partie de communautés dont l’environnement est affecté par les activités minières environnantes. C’est une systématisation d’expériences vécues par des femmes d’origines et milieux différents qui, sans l’avoir recherché, sont devenues soeurs par leur lutte commune: celle de la défense de l’environnement, de notre Terre Mère.

Lire la suite.

 
 
La Banque du Canada vient d’annoncer que l’État pouvait avoir un effet positif sur l’économie

Depuis la crise économique, la tendance à la mode a été l’austérité. On dépense le moins possible pour éviter tout déficit, considéré comme le pire démon. Le problème avec cette stratégie -  s’est-on entêté de répéter à l’IRIS et ailleurs - est qu’elle prive l’économie d’une intervention qui lui serait secourable et favorise la stagnation. Cette stagnation se concrétise par une faible création d’emplois, par un secteur privé morose et par un secteur public en gestion de crise constante. C’est un mauvais moment à passer nous dit-on, il ne faut pas réinvestir maintenant, c’est trop précaire, la croissance est en train de revenir, lentement mais surement. Lors de son dernier budget, le gouvernement fédéral a choisi de faire les choses autrement. Aujourd’hui la Banque du Canada augmente ses prévisions en raison de l’intervention du gouvernement fédéral.

Lire la suite du billet sur le blogue de l’IRIS.

 
 
Budgets du Québec et du Canada 2016-2017 : qu’en est-il de la lutte à la pauvreté?

La fiscalité est un instrument important pour lutter contre la pauvreté et les inégalités. C'est la raison pour laquelle le Collectif pour un Québec sans pauvreté s'est toujours intéressé aux questions de nature budgétaire. L'arrivée d'un nouveau gouvernement à Ottawa et la possibilité de surplus budgétaires au Québec ont suscité beaucoup d'espoirs cette année. La fin des politiques d'austérité aurait-elle sonné?

Lire la publication.

Lutter contre la pauvreté au temps des préjugés : lettre au premier ministre.

 
 
Mettons fin à l’ère des paradis fiscaux!
MettonsFin

Oxfam-Québec, le collectif Échec aux paradis fiscaux, Alain Deneault et Écosociété ont lancé lundi une vaste campagne de mobilisation qui vise à mettre fin à l'ère des paradis fiscaux. La campagne invite les organisations, les entreprises, les syndicats et les personnalités publiques à appuyer la déclaration commune Mettons fin à l'ère des paradis fiscaux. Ainsi, tous ceux qui sont concernés par les paradis fiscaux parleront d'une même voix pour exiger les changements qui s'imposent.

Lire la suite.

À la recherche des milliards perdus - Mettons fin à l'ère des paradis fiscaux!: Pour participer à la campagne, pour signer les pétitions.

 
 
Mémoire d’ATTAC-Québec sur l’Accord de libre-échange entre le Canada et la République du Panama

Court mémoire présenté par Claude Vaillancourt d’ATTAC-Québec au Comité permanent du commerce international concernant le projet de loi C-46, loi de mise en oeuvre de l’Accord de libre-échange entre le Canada et la République du Panama. Alain Deneault a également été entendu par ce comité dont les procès-verbaux peuvent être consultés.

 
 
Le Front commun pour la transition énergétique invite le Québec à franchir le pas vers l’avenir

Fruit d’une alliance historique entre les citoyens, les organisations environnementales, les groupes autochtones et d’autres organisations de la société civile, le Front commun pour la transition énergétique unit les forces de plus de 60 groupes pour faire échec aux orientations pro-hydrocarbures de nos gouvernements. En misant sur la collaboration, sur la concertation ainsi que sur le respect des diversités, de la liberté et de l’autonomie de chacun des groupes, le Front commun entend amener nos leaders à donner d’urgence le coup de barre qui s’impose vers les énergies propres, locales, renouvelables et créatrices d’emplois.

Lire la suite.