Nos politiques d’immigration doivent se conformer aux valeurs et à l’humanisme canadiens, selon Guillaume Cliche-Rivard


Classé dans : Les membres en action | 0

Le ministre fédéral de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Ahmed Hussen, annonçait, le 15 février, qu’il comptait mettre en place, d’ici le 12 avril 2018, un plan visant à amender les dispositions légales et réglementaires qui touchant l’interdiction de territoire d’une personne immigrante pour fardeau excessif sur les services sociaux et médicaux canadiens, politique d’immigration qui, année après année, constitue un frein à l’immigration de centaines de familles au pays. En réponse à cette révision ministérielle plus que bienvenue, nous affirmons que la seule option possible est d’abroger cette inadmissibilité médicale afin que nos politiques d’immigration se conforment aux valeurs et à l’humanisme canadiens et que le pays cesse ainsi de se priver de milliers d’immigrants qualifiés et désireux de participer au développement de notre société.