Éric Duchemin a commenté l’initiative environnementale de maires d’Amérique du Nord


Classé dans : Les membres en action | 0

La nouvelle mairesse de Montréal Valérie Plante s’est engagée mardi à respecter l’objectif canadien de réduction des gaz à effet de serre fixé dans le cadre de l’Accord de Paris en compagnie d’une cinquantaine de maires d’Amérique du Nord. «L’important, c’est que les villes s’engagent à poursuivre les réductions de GES. Elles sont en capacité de pouvoir réaliser des choses, notamment en aménagement du territoire puisque beaucoup des émissions viennent du transport», a indiqué au Journal de Montréal le chargé de cours Éric Duchemin, de l’Institut des sciences de l’environnement de l’UQAM.

Ne pas faire d’enfants pour sauver la planète


Classé dans : Monde social et de l’éducation | 0

La Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP23) se tenait la semaine dernière. Cette année, c’est à Bonn, en Allemagne, que des milliers de scientifiques, organismes à but non lucratif, groupes de défense de l’environnement et politiciens se sont réunis pour discuter de la catastrophe climatique à venir. Si l’on veut respecter l’Accord de Paris et éviter le pire, il faudra mettre en place des mesures drastiques. C’est ce que relaient les 15 000 signataires d’un «cri d’alarme» publié le 14 novembre.

Lire la suite du billet sur le blogue de l’IRIS.

Grand rassemblement Sortons la Caisse de la bulle du carbone, le 8 septembre


Classé dans : Monde social et de l’éducation | 1

La Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) investit une part significative de l’épargne des Québécois(es) dans les énergies fossiles. Ces investissements sont incompatibles avec l’Accord de Paris, avec la science du climat, et avec les droits autochtones. Ils sont aussi de plus en plus risqués alors que la transition énergétique s’accélère, que les énergies renouvelables ont le vent dans les voiles, et que les actifs de combustibles fossiles sont déjà –ou en voie d’être– fortement dévalués. Profitons de la rencontre des experts internationaux sur le climat à Montréal du 3 au 9 septembre pour demander à la CDPQ de retirer ses investissements des énergies fossiles.

Entrée en vigueur de l’Accord de Paris sur le climat : il faut passer de la parole aux actes


Classé dans : Monde syndical | 0

Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) se réjouit de l’entrée en vigueur de l’Accord de Paris sur le climat, mais s’inquiète du manque de planification pour atteindre nos objectifs de réduction des gaz à effet de serre (GES). «Les gouvernements doivent mettre en place une véritable stratégie de transition juste visant la création d’emplois de qualité en accord avec des cibles de réductions plus ambitieuses. Les travailleurs et travailleuses ne doivent pas faire les frais de la transition vers une économie plus respectueuse de notre environnement, mais plutôt être au cœur de cette transition», rappelle le président de la FTQ, Daniel Boyer.

Accord de Paris : comment s’en contenter?


Classé dans : Monde social et de l’éducation | 0

Les gouvernements et plusieurs groupes écologistes ont salué l’accord qui a résulté de la COP21 de Paris comme une importante avancée. Mais, celles et ceux qui participaient au contre-sommet ont rejeté d’emblée l’entente, considérée comme insuffisante et pas à la hauteur des mesures significatives qu’il fallait prendre devant une menace imminente. Il s’agit d’un texte technocratique, flou, répétitif et laissant une large place à l’ambiguïté, ce qui est une rhétorique commode lorsqu’on veut obtenir le consensus. Il se caractérise aussi par son incapacité à nommer les choses. Ainsi, les mots «énergie fossile», «pétrole», «charbon» n’apparaissent pas et le mot «réchauffement» une seule fois.