Tout a changé le 11 septembre 2011, soutient Mohamed Golli


Classé dans : Les membres en action | 0

Le chargé de cours en management à l’École des sciences de la gestion Mohamed Golli est d’avis que les attentats du 11 septembre 2001 ont eu un impact «à tous les niveaux» de la société. Actuel secrétaire de l’Association culturelle islamique de l’Estrie (ACIE), M. Golli était conseiller en affaires internationales pour le ministère québécois de l’Industrie et du Commerce lorsque les deux avions remplis de passagers se sont incrustés dans les tours jumelles du World Trade Center. Avec plusieurs hauts fonctionnaires de ce ministère, M. Golli avait contribué à mettre sur pied l’imposante mission économique que le gouvernement du Québec avait prévu mener dans la métropole américaine, dirigée par Bernard Landry.

L’héritage du 11 septembre : la peur de l’autre, soutient Élisabeth Vallet


Classé dans : Les membres en action | 0

Ce qui en a émergé, 15 ans après les attentats du 11 septembre 2001, c’est un monde où règnent l’anxiété et la peur de l’autre, contre qui on veut se protéger à coups de murs et de frontières. Une réalité qui, pour la génération des jeunes adultes d’aujourd’hui, est devenue une donnée fondamentale et incontestable, constate Élisabeth Vallet, chargée de cours et directrice de l’Observatoire de géopolitique de la chaire Raoul-Dandurand, à l’UQAM. Quinze ans après le 11 septembre, le moteur des relations internationales et des politiques étatiques demeure la peur, soutient-elle dans un autre article.