Ricardo Penafiel commente pour La Presse + le débat juridique sur le Havana Club


Classé dans : Les membres en action | 0

C’est une histoire de droits intellectuels et de rhum. Si l’embargo était levé, la version cubaine du Havana Club pourrait être vendue aux États-Unis, a tranché Washington le mois dernier. La société Bacardi, qui distille un rhum du même nom à Porto Rico, s’y oppose, car elle prétend être l’unique propriétaire de la marque Havana Club. «Notre Havana Club est fait d’après la recette originale de la famille Archebala, précise Amy Federman, porte-parole de Bacardi. Le gouvernement cubain a confisqué les avoirs de la famille, mais il n’a jamais mis la main sur la recette.» L’affirmation fait sourire Ricardo Penafiel, chargé de cours au Département de science politique de l’UQAM. «Les Cubains vous diront que la recette, c’est de faire distiller de la canne à sucre cubaine», dit-il.

Lire la suite.