Infolettre du Syndicat des professeures et professeurs enseignants de l'UQAM - 19 août 2021 ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏
Header
 
Une rentrée préoccupante après 18 mois de travail en visioconférence

Le nuage de la 4e vague du coronavirus assombrit notre joie de retourner au travail dans un véritable contact humain avec nos collègues, les étudiantes et les étudiants, ainsi que toutes les personnes, syndiquées ou non, qui fréquenteront l’UQAM cet automne. Nous souhaitons que la direction fasse preuve de leadership et de clairvoyance pour le bénéfice de toutes et tous qui font l’UQAM, et, en bout de piste, pour une plus grande qualité de l’enseignement.

Plusieurs séances de négociation de notre convention collective ont eu lieu. Malgré de bonnes propositions et une attitude constructive de notre Comité de négociation pour faire en sorte que l’UQAM soit une meilleure institution, l’employeur semble articuler un seul message : NON. On en parlera à l’assemblée générale du 13 septembre. D’ici là, malgré le couvert nuageux, je vous souhaite tout de même une très bonne rentrée en espérant vous voir en personne au BBQ qui précédera l’assemblée; c’est un rendez-vous dans la Verrière du Hubert-Aquin, à midi, le 13 septembre.

Cette infolettre a été réalisée en collaboration avec Amel Aloui, Olivier Aubry, Cathy Beausoleil, Benoit Coutu, Stéphane Daniau, Violaine Gasse, Marielle Lacombe, Jean-Baptiste Plouhinec, Camille Robert et Nancy Turgeon.

La prochaine infolettre sera exceptionnellement publiée dans trois semaines, le 9 septembre.

Bonne lecture!

Jean Régnier
Vice-président à l’information

 
 
SPPEUQAM
 
 
Rentrée à l’UQAM : plusieurs questions demeurent sans réponse
UQAM

Trois semaines après que la ministre de l’Enseignement supérieur Danielle McCann ait annoncé que le retour en classe dans les universités se ferait en présence, et sans masque, le gouvernement Legault confirme le retour en présence à l’université, mais cette fois en exigeant le port du masque. On réagit ainsi au nombre de plus en plus élevé de personnes qui contractent la maladie avec le variant Delta qui se montre plus agressif.

Le Syndicat des professeures et professeurs enseignants de l’UQAM (SPPEUQAM-CSN) salue l’initiative du gouvernement de continuer à privilégier l’enseignement en présence, et d’exiger le port du masque pour les personnes qui fréquenteront les campus universitaires (ici, on parle toujours des étudiantes, étudiants, sans jamais encore mentionner le mot enseignante, enseignant…). Ce 19 août, dans une note de l’info-direction de l’UQAM envoyée par courriel, le vice-recteur à la vie académique nous avise que le port du masque ne sera pas exigé pour le corps enseignant. Ainsi, comme depuis le début de la crise sanitaire, la direction suit minimalement les directives du gouvernement, tel un mouton grégaire, sans grandes initiatives.

Le SPPEUQAM a toujours défendu l’idée qu’il était contre l’enseignement en comodal et, les modalités de la formation à distance n’étant pas encore balisées dans notre convention collective, la position syndicale reste la même : nous affirmons l’importance de l’enseignement en présentiel, entre autres, pour la qualité de l’enseignement prodigué.

Bien qu’il semblerait qu’une forte majorité d’étudiantes et d’étudiants de l’UQAM aient reçu leur 2e dose de vaccin, beaucoup de questions restent en suspens et l‘équipe syndicale en fait actuellement une priorité.

 
 
Chronique du Comité de négo

Un été bien occupé!

Par cette chronique nous vous faisons part d’un bref retour sur la négociation en juillet et d’une invitation aux professeures et professeurs enseignants à en discuter avec nous lors de la prochaine assemblée générale, le 13 septembre à 13 h, en visioconférence.

Jusqu’ici trois sujets ont fait l’objet de négociation avec l’employeur : les exigences de qualification (EQE) lors de quatre séances en mai, le thème Varia (divers droits des professeures et professeurs enseignants) lors de deux séances en juin et la supervision de stages lors de deux séances en juillet. Cela fait suite à huit précédentes séances de négo où les cahiers syndical et patronal de demandes ont été expliqués, dont certaines priorités syndicales plus en profondeur, comme la stabilisation de l’emploi et la formation à distance.

 
 
Chronique des relations de travail
VACS

Nous vous soumettons deux sujets dans cette chronique : l’arbitrage sur la rémunération des formations sur la violence à caractère sexuel et les pressions pour se désister d’un cours.

Arbitrage en cours sur la rémunération des formations sur les violences à caractère sexuel

Depuis l’automne 2019, chaque chargée, chargé de cours doit annuellement suivre une formation sur l’important enjeu que sont les violences à caractère sexuel.

Ces formations sont obligatoires suite aux directives gouvernementales visant à ce que tous les établissements d’enseignement supérieur se dotent de telles politiques et d’outils de sensibilisation. Or, devant le refus de l’administration de l’UQAM de rémunérer le temps de formation, le Syndicat a déposé des griefs ayant dû être référés en arbitrage, dont les audiences ont enfin débuté le 8 juillet dernier.

 
 
BBQ en présence avant l’AG du 13 septembre
BBQ

Professeures et professeurs enseignants, sustentons-nous autour d’un excellent barbecue!
On se rassemble ENFIN, le 13 septembre, à midi, en plein-air, à la Verrière, la cour intérieure du Pavillon Hubert-Aquin.

RSVP avant le 7 septembre 13 h à beausoleil.cathy@sppeuqam.org.

 
 
Monde syndical
 
 
À la défense de Pascale Nadeau
Pascale Nadeau

La cheffe d’antenne au Service des nouvelles de Radio-Canada a quitté son travail dans des conditions nébuleuses et son syndicat la défend. On peut lire l’article du Devoir, signé Amélie Pineda, ce 19 août, qui fait état de l’appui du Syndicat des travailleuses et travailleurs de Radio-Canada qui a « confirmé qu’un grief a été déposé concernant la sanction imposée à Pascale Nadeau. « Ce que l’employeur allègue pour justifier la sanction ne tient pas la route, c’est exagéré pour quelqu’un qui n’avait aucune tache à son dossier », mentionne le président du syndicat, Pierre Tousignant. Selon ses informations, Mme Nadeau n’a jamais été avisée de ce qu’elle a pu faire d’offensant ou blessant.

 
 
Monde social et de l'éducation
 
 
Un geste clé pour une ouverture sécuritaire des universités
DreLiu

Invitation vous est faite de lire ce texte de la médecin Joanne Liu, paru dans la section Idées du Devoir le 19 août. Joanne Liu est une sommité internationale dans la gestion de crise socio-sanitaire.

En effet, elle a commencé sa carrière à Médecins Sans Frontières en 1996 et, après plus de 20 missions, elle a été élue présidente internationale de l’organisation en 2013, seulement quelques mois avant le début de l’épidémie de l’Ebola en Afrique de l’Ouest. Durant ses deux mandats, les trois thématiques qui ont le plus marqué ses six ans de présidence sont l’Ebola, le bombardement d’un hôpital de MSF à Kunduz, en Afghanistan et la crise de réfugiés.

 
 
Babillard des membres
 
 
Quoi faire de.
jpellerin

Vous désirez visiter la magnifique région de la Côte-Nord? Profitez-en pour passer par Sept-Îles afin de découvrir Quoi faire de., une exposition multidisciplinaire autour de l’objet créée par le Collectif ATC, Artistes Têtes Chercheuses qui regroupe plusieurs personnes chargées de cours de l’École des arts visuels et médiatiques. Voici toutes les informations!

 
 
Le vendredi 13 vous donne des frissons?
Boissiere

Si vous êtes de ces personnes dont le poil se hérisse à la vue d’un chat noir qui déambule sous une échelle un vendredi 13, Nicolas Boissière, chargé de cours au Département de sciences des religions, prend le temps de nous expliquer pourquoi.

Ce n’est peut-être pas pour rien si vous avez un frisson…