Infolettre du SCCUQ - 11 octobre 2018 ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏ ͏
Header
 
Comment souhaitez-vous vous faire appeler?

« Le plus beau patrimoine est un nom révéré. » - Victor Hugo

C’est mercredi prochain, lors de l’assemblée générale du 17 octobre, qu’auront lieu la discussion ainsi que le vote sur le changement de nom du Syndicat.

Nous enjoignons les membres à venir nombreu-ses-x pour se prononcer sur la question et à échanger ensemble dans le respect et l’ouverture.

À mercredi!

 
 
Merci Nathalie!

C’est avec beaucoup de tristesse que les membres du SCCUQ ont appris le départ prochain de Nathalie Blanchet, du Département de danse, qui était au Comité de mobilisation et intégration du Syndicat depuis un bon moment déjà.

Par contre, ce départ est tout de même heureux puisque Nathalie s’est fait offrir un emploi de rêve comme adjointe exécutive au Cirque Éloize, poste pour lequel elle mettra à profit les compétences et connaissances qu’elle a développées tout au long de ses formations, études et expériences et pour lequel elle sera sans aucun doute extrêmement appréciée.

Toute l’équipe syndicale tient à la féliciter pour cette nouvelle opportunité, lui souhaite la meilleure des chances dans ses nouvelles fonctions et, surtout, la remercie de ses nombreuses années de service pour le SCCUQ!

 
 
À mettre à votre agenda

2 octobre au 12 novembre 2018Campagne Centraide UQAM
15 octobre 2018Date limite de dépôt des propositions de projets pour le 50e de l’UQAM (Phase 1)
17 octobre 2018Assemblée générale et élections à l’Association coopérative de la Coop UQAM
17 octobre 2018Assemblée générale du SCCUQ (Vote sur le changement de nom du Syndicat)
24 octobre au 2 novembre 2018
Affichage des charges de cours
7 - 8 novembre 2018Forum Ensemble pour l’Université de demain de l’UQ
10 novembre au 15 novembre 2018Période de réponse à l’affichage
19 novembre au 23 novembre 2018Grève de l’ADEESE
30 novembre 2018Date limite de dépôt des propositions de projets pour le 50e de l’UQAM (Phase 2)

Formations du CFSA :

Messages et documents du SCCUQ :

Capsules d’information sur des modifications à la convention collective :
Vous souhaitez prendre votre retraite ?
Le congé à traitement différé.
Fin accélérée de la période de probation. Appels à témoins :
Concernant les congés de maladie.
Concernant la conception de cours hybrides.

Politique de prévention et d’intervention en matière de harcèlement psychologique au SCCUQ

 
 
SCCUQ
 
 
Changement de nom du Syndicat : l’heure de la décision

Finalement!

C’est la semaine prochaine lors de l’assemblée générale du 17 octobre à 12h30 qu’aura lieu la discussion et le vote sur le changement de nom du Syndicat.

L’avis de motion dont il sera question et qui fera l’objet du vote va comme suit:

«Que le nom du Syndicat soit remplacé par celui de :

-          Professeurs, professeurs contractuels de l’UQAM (SPPC-UQAM)

ou de

-          Professeures, professeurs chargés d’enseignement de l’UQAM (SPPCE-UQAM)»

Procédure de vote

Conformément à la procédure régulière lors d’un avis de motion, les membres seront invité-e-s à se prononcer dans un premier temps sur la question suivante : Voulez-vous reconsidérer le nom du Syndicat ? Ce vote se déroulera à scrutin secret. Un vote favorable de 50% + 1 ouvrirait la voie à une seconde étape, celle du vote sur l’avis de motion (adoption ou rejet).

Dans cette seconde étape, les membres devront d’abord choisir un nom parmi ceux proposés dans l’avis de motion. Le nom qui recevra le moins d’appuis sera éliminé.

Les membres voteront alors pour ou contre ce nom (vote à scrutin secret). Pour être entériné, le nom devra obtenir au moins les deux tiers des voix des membres présents à l’assemblée (article 32 des Statuts et règlements du SCCUQ).

Petit rappel sur l’historique du dossier du changement de nom

Le 9 février dernier, lors d’un conseil syndical, des membres ont amené une proposition en vue de changer le nom du Syndicat. Le 16 mars dernier, l’assemblée générale a mandaté le comité exécutif d’entamer le processus légal en vue d’un changement de nom au plus tard à l’assemblée statutaire de l’automne 2018.

Le nom du Syndicat constitue l’article premier de nos Statuts et règlements et toute proposition visant à le modifier enclenche obligatoirement la démarche suivante (article 31 des Statuts et règlements du SCCUQ*):

  1. Dépôt de propositions par les membres (si la demande émane des membres)
  2. Présentation en conseil syndical d’un avis de résolution contenant le texte des changements proposés;
  3. Lecture de l’avis de motion lors d’une assemblée générale spéciale;
  4. Vote sur l’avis de motion lors d’une assemblée générale subséquente.

*Modifications des statuts et règlements (Article 31). Pour modifier les statuts et règlements, un avis de résolution contenant le texte des changements proposés doit être présenté au Conseil syndical avant d’être lu à l’Assemblée générale. Ce texte doit être signé par au moins dix (10) membres en règle. Le Comité exécutif peut proposer des amendements à la constitution (…). Une telle proposition doit être présentée à l’Assemblée générale des membres, par avis de motion. Cet avis ne pourra être pris en considération avant qu’il ait été lu à une assemblée régulière spéciale (…). Une modification à la constitution, aux statuts et règlements ne peut être effectuée que par un vote favorable des deux tiers (2/3) des membres participant à l’Assemblée générale (…). Ces modifications prennent effet dès l’approbation par l’Assemblée générale, à moins que la résolution ne contienne une date ultérieure de mise en vigueur.

 
 
Changement d’assurances collectives

Plusieurs problématiques ont été rencontrées au cours des dernières années par nos membres par rapport à nos assurances collectives avec Desjardins (assurance médicaments + assurance invalidité de courte durée).*

D'autres syndicats de chargé-e-s de cours du réseau de l’Université du Québec examinent aussi la possibilité de changer d’assureur, ce qui risquait d’avoir un impact sur nos primes.

Lors de l’assemblée générale du 10 octobre 2018, il a été adopté :

  • Que le SCCUQ entreprenne toutes les démarches appropriées auprès de l’UQAM afin que le contrat actuel d’assurances collectives en assurance salaire prenne fin à la fin de l’année en cours ou dans les plus brefs délais
  • Que le SCCUQ poursuive son implication dans les démarches nationales entreprises par la FNEEQ auprès du réseau de l’Université du Québec pour joindre les assurances collectives de la FNEEQ à la fin de l’année en cours ou dans les plus brefs délais

Pour consulter le contrat d’assurances collectives de la FNEEQ, vous pouvez cliquer ici.

Pour consulter une brochure explicative présentant le sommaire des différents services et produits d’assurances compris, cliquez ici.

* Si vous voulez avoir une idée du genre de problématique rencontré avec Desjardins Assurances, vous pouvez lire le témoignage du calvaire vécu par le professeur Samuel Archibald paru dans La Presse+ le 11 février dernier en cliquant ici.

 
 
Résultats des élections au SCCUQ

À l’assemblée générale spéciale du 10 octobre dernier avaient lieu des élections à huit postes au SCCUQ.

Vos nouv-elles-eaux représentant-e-s sont les suivant-e-s :

  • Robert Drouin, chargé de cours à l’École supérieure de théâtre a été élu par acclamation comme Vice-président à la convention collective – (poursuite de mandat – 7 mois)
  • Astrid Tirel, chargée de cours au Département de sociologie a été élue par acclamation au Comité des agentes et agents de relations de travail – (poursuite du mandat – 7 mois)
  • Laurence Castonguay Emery, chargée de cours à l’École supérieure de théâtre, a été élue au Comité mobilisation-intégration – (poursuite du mandat – 7 mois)
  • Ricardo Peñafiel, chargé de cours au Département de sciences politiques, a été élu au Comité mobilisation-intégration – (poursuite du mandat – 19 mois)
  • Nicole Milette, chargée de cours à l'École de design a été élue par acclamation à la Présidence d’élections (Statuts et règlements du SCCUQ – art.35.4) – (mandat de deux ans)
  • France Simard, chargée de cours au Département de musique, a été élue au Comité permanent de révision du règlement des études de 1er cycle – (mandat de trois ans)
  • Mariève Ross, chargée de cours au Département de sexologie, a été élue par acclamation au Comité des programmes de formation à l’enseignement (CPFE) – (mandat de trois ans)
  • France Simard, chargée de cours au Département de musique, a été élue par acclamation au Comité institutionnel contre le harcèlement sexuel – (mandat de deux ans)

Félicitations à tou-te-s les élu-e-s et merci à tou-te-s les candidat-e-s et à toutes les personnes qui sont venues voter!

 
 
Dates d’affichage

L’affichage des charges de cours sur Accent pour la session d’hiver 2019 aura lieu du 24 octobre au 2 novembre 2018.

Les réponses pour l’affichage auront lieu quant à elles du 10 au 15 novembre 2018.

Il s’agit de dates à inscrire à votre agenda.

 
 
Légalisation de la marijuana

Le 17 octobre prochain, la Loi sur le cannabis (L.C. 2018, ch. 16) qui crée un cadre juridique strict pour contrôler la production, la distribution, la vente et la possession de cannabis partout au Canada entrera en vigueur.

Province de Québec

Même s’il existe une loi au niveau fédéral, l’encadrement des paramètres de cette légalisation se décide au niveau des provinces et territoires. Au Québec, la Loi encadrant le cannabis (L.R.Q. 2018, c.19) prévoit certaines dispositions, notamment :

Lire la suite
 
 
Campagne Centraide 2018

La Campagne Centraide de l’UQAM a été lancée le 2 octobre dernier et vise à recueillir une somme de 190 000$ auprès des membres de la communauté uqamienne.

Plusieurs activités sont au programme de cette campagne, notamment :

  • Petit déjeuner du 18 octobre (billets en vente dans les unités, à la Librairie Jasmin de la Coop UQAM, dans les succursales des Services alimentaires et à la cafétéria La Verrière, le matin même);
  • Visite à caractère socioéconomique du quartier Rosemont–La Petite-Patrie du 23 octobre;
  • Vente de collations du 31 octobre;
  • Vente de café du 6 novembre;
  • Spin-o-dondu 8 novembre dans la salle de cardiovélo (Spinning) du Centre sportif (vous pouvez composer une équipe de 5 personnes pour y participer).

Plusieurs façons de donner sont possibles :

  • Déduction sur la paie;
  • Don par chèque, carte de crédit ou de débit (Centraide@unclic ou à la Coop UQAM);
  • Achat de jus Oasis ou Fairlee (300 mL) dans les Services alimentaires de l’UQAM;
  • Dons en petite monnaie (endroits participants : Coop UQAM, Repro-UQAM, Centre-sportif, Centre Pierre-Péladeau, Service de la prévention et de la sécurité et café étudiant Sain Fractal).

De nombreux prix sont à gagner pour ceux qui donnent!

Pour tout savoir sur les événements, concours et détails de la Campagne Centraide UQAM 2018, vous pouvez consulter le site officiel en cliquant ici.

 
 
INVITATION : Forum Ensemble pour l’Université de demain

L’année 2018 marque les 50 ans de fondation du réseau de l’Université du Québec.

Le moment est propice pour se questionner sur le chemin parcouru par cette institution du Québec moderne, sur son devenir et sur celui de l’enseignement supérieur dans la société québécoise.

Le Forum Ensemble pour l’Université de demain qui se déroulera à Québec les 7 et 8 novembre 2018 permettra notamment de débattre :

  • de l’apport (passé, actuel et à venir) du réseau de l’Université du Québec au développement du Québec;
  • des attentes sociétales à l’égard de ce réseau d’établissements d’enseignement supérieur;
  • des pratiques universitaires actuelles et en devenir;
  • des rôles et contributions du milieu universitaire à la société du 21e siècle.

Vous pouvez acheter des billets pour ce Forum en cliquant ici.

Pour consulter le programme du Forum, cliquez ici.

 
 
Rémunération des stages : Grève de l’ADEESE

Les étudiant-e-s de l’Association des étudiantes et étudiants de la Faculté des sciences de l’éducation (ADEESE) retourneront en grève du 19 au 23 novembre 2018 pour demander « la rémunération de tous les stages à tous les niveaux d’étude qui a cours depuis deux ans, notamment à Montréal, en Outaouais, à Sherbrooke, à Québec et à Trois-Rivières. »

D’autres associations étudiantes (notamment l’Association facultaire des étudiantes et étudiants de sciences humaines (AFESH-UQAM), l’Association des étudiant.e.s en enseignement secondaire à l’UQAM (Amébes), l’Association des étudiant.e.s aux cycles supérieurs en éducation de l’UQAM et l'Association étudiante de travail social de l’UQAM (Aéts-Uqam)) doivent tenir des votes de grève au cours des prochaines semaines sur ce dossier.

Il est à noter que, depuis près de deux ans, les étudiant.e.s entre autres en enseignement, en travail social, en pratique sage-femme, en travail social et en soins infirmiers militent pour une meilleure reconnaissance des stages obligatoires dans leur parcours universitaire, à commencer par leur rémunération.

Les comités unitaires sur le travail étudiant, les CUTE, ont publié une lettre ouverte aux personnes, collectifs, comités politiques, associations étudiantes, groupes communautaires et syndicats afin de les enjoindre à appuyer publiquement la lutte actuelle pour la rémunération des stages. Signé par plus de 200 personnes, ce texte, publié sur le site de la revue sociale et politique À babord dénonce notamment que les formations pour lesquelles les stages non-rémunérés sont obligatoires sont pour des programmes traditionnellement féminins où l’on compte davantage de parents étudiants et de personnes issues de l’immigration. Vous pouvez consulter cet article en cliquant ici.

Pour lire la résolution accompagnant le mandat de grève de l’ADEESE, cliquez ici.

Pour lire un article du Devoir au sujet de cette grève, cliquez ici.

 
 
Rabais de la FNEEQ avec La Capitale

Le saviez-vous?

La Capitale assurances générales offre à tous les membres de syndicats affiliés à la FNEEQ  (dont le SCCUQ fait partie) une réduction exclusive de 10 % sur les assurances automobile, habitation et véhicule de loisirs.

Pour plus d’informations, cliquez ici.

 
 
RAPPEL : PROLONGEMENT DE LA DATE LIMITE – Appel à projets : 50e de l’UQAM

L’appel à propositions de projets dans la cadre du 50e anniversaire de l’UQAM a été prolongé !

Vous aurez donc la chance de pouvoir déposer vos projets jusqu’au 15 octobre 2018 (Phase 1) ou jusqu’au 30 novembre 2018 (phase 2).

Le 9 avril 2019, l'UQAM célébrera ses 50 ans avec plusieurs évènements organisés le 8 et 9 avril 2019 pour souligner l'occasion.

Afin de fêter cet anniversaire en grand, un appel à projets a été lancé à toute la communauté universitaire afin de proposer, d'instaurer, d’organiser ou d’alimenter des activités, qu’elles soient de nature pédagogique, scientifique, artistique ou festive.

Vous avez des idées de projet à mettre sur pied mais avez besoin de davantage d’information?

Lire la suite
 
 
RAPPEL : Formations du CFSA
 
 
RAPPEL D’INVITATION : Ateliers sur les enjeux de la recherche

Le Service des partenariats et du soutien à l’innovation (SEPSI), le Service de la recherche et de la création (SRC) et le Service aux collectivités (SAC) invitent la communauté uqamienne, notamment les chargé-e-s de cours, à participer à leurs ateliers sur les enjeux de la recherche qui se tiennent un jeudi par mois sur l’heure du dîner.

En tout, ce sont six rendez-vous qui ont été prévus sur différents sujets :

Lire la suite
 
 
Monde social et de l'éducation
 
 
Lettre à François Legault

Suite à l’élection du gouvernement majoritaire de la Coalition Avenir Québec (CAQ) le 1er octobre dernier, la Confédération des syndicats nationaux (CSN), la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP-CSN), la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) et la Fédération des professionèles (FP-CSN) ont cosigné une lettre ouverte à l’attention du premier ministre élu du Québec, François Legault par rapport à l’éducation et l’enseignement supérieur.

Cette lettre enjoint M. Legault à « réaffirmer la mission de l’éducation de la société québécoise mise en place dans la foulée du rapport Parent : une éducation qui doit permettre à chacun de développer son plein potentiel et contribuer à son épanouissement ».

Elle souligne aussi que deux des idées phares du programme de la CAQ en matière d’éducation, soit l’implantation de la maternelle 4 ans obligatoire et l’abolition des commissions scolaires, font craindre le pire pour le réseau des CPE et des services de garde en milieu familial et l’entrée de la sous-traitance en éducation, particulièrement pour le personnel de soutien.

De plus, ce texte met en garde le futur gouvernement contre son « intention de donner plus de flexibilité aux collèges dans l’élaboration des programmes afin de maximiser l’adéquation entre les formations offertes et les besoins de main-d’œuvre de la région », « la déréglementation des droits de scolarité des étudiantes et étudiants internationaux » et l’ascendant du secteur privé en éducation qui pourraient avoir des effets dévastateurs dans les milieux de l’éducation post-secondaire et supérieure.

Vous pouvez lire l’intégralité de cette lettre en cliquant ici.

 
 
Reconnaissance des chargé-e-s de cours : des gains importants à l’Université de Montréal

Comme l’annonçait la dernière infolettre du Syndicat des chargées et chargés de cours de l’Université de Montréal (SCCUM), le vendredi 28 septembre 2018, six mois après l'adoption par l'Assemblée nationale du projet de loi 234, la nouvelle charte de l'Université de Montréal est entrée en vigueur tout comme les statuts de l’Université mis à jour.

Ces nouveaux statuts et cette nouvelle charte comportent plusieurs bonnes nouvelles pour les personnes chargées de cours de l’établissement qui sont désormais mentionné-e-s comme tel dans les documents officiels et ne sont plus compris sous l’expression « membres du personnel enseignant qui ne sont pas professeurs de carrière ».

Les droits politiques des personnes chargées de cours sont aussi consacrés dans ces documents en garantissant leur participation et leur droit de vote à l’ensemble des instances collégiales de l’Université à tous les paliers de la structure universitaire, notamment les assemblées de département (2 votes), les comités des études, les conseils de faculté et les comités statutaires chargés de la nomination du recteur et des doyens.

Les nouveaux statuts prévoient aussi, en plus d’un tronc commun, la possibilité de statuts facultaires qui pourront être modulés selon les particularités de chaque faculté.

Cette nouvelle mouture des statuts constitue un gain en termes de collégialité et un premier pas pour la reconnaissance de la place et de l’importance des personnes chargées de cours dans la communauté universitaire de l’Université de Montréal.

Pour lire l’article publié par le SCCUM sur le sujet, cliquez ici.

 
 
À LIRE : Dernier numéro du journal Unité du CCMM-CSN
unite

Le Conseil central du Montréal métropolitain de la CSN (CCMM-CSN) a publié le dernier numéro de son journal Unité.

Dans ce spécial élections, vous pouvez lire les questions posées en lien avec les revendications du CCMM-CSN lors de l’assemblée d’information tenues avec des candidats des différents partis politiques.

Pour consulter ce numéro spécial, cliquez ici.

Pour vous abonner, vous pouvez écrire un courriel à receptioncomm@csn.qc.ca ou téléphoner au 514-598-2021.

 
 
Babillard des membres
 
 
Interculturel et management : Ouvrage de Matundu-Lelo
mlelo

Matundu-Lelo, chargé de cours au département de management et technologie, a co-dirigé un livre paru aux Éditions JFD et intitulé Interculturel et management face aux défis du développement – Regards croisés du Sud et du Nord.

Cet ouvrage réunit les contributions de différents orateurs qui ont pris part, en 2017, aux travaux de l’Association canadienne des études africaines dans le cadre du Congrès annuel de la Fédération canadienne des sciences sociales et humaines à la Ryerson University de Toronto.

Sa publication sous le label de la « Fondation Pour l’Avenir de l’Afrique » (FONDAF), avec l’aval et la bénédiction de l’« Association Canadienne des Études Africaines » (ACÉA), constitue un événement qui marquera l’histoire des relations Nord-Sud, ainsi que des relations internationales avec l’Afrique.

Ancien chercheur associé au Centre d’étude de la région des Grands d’Afrique de l’Université d’Anvers (Belgique), Matundu-Lelo est aussi chargé de recherche à l’Institut africain d’études prospectives (INADEP), Section Europe et représente à l’étranger la Fondation pour l’Avenir de l’Afrique (FONDAF) et le Conseil d’administration (Chancellerie) des universités congolaises.

Pour vous procurer cet ouvrage, vous pouvez le faire en cliquant ici.

 
 
À LIRE : La Costa des seuls de Michel Duchesne
mduchesne
Michel Duchesne, chargé de cours à l’École des médias, a publié un roman aux éditions Leméac intitulé La Costa des seuls.

Inspiré du parcours de l’auteur, ce roman raconte l’histoire de « vingt-sept touristes québécois sous la gouverne d’un guide débordé transportent sur la Costa del Sol leur bagage d’expériences et d’histoires personnelles qu’un soleil radieux ne parvient qu’à mieux mettre en relief. » Même si l’histoire est racontée sur un ton humoristique, un regard tendre est porté sur ce groupe de personnes écorchées par la vie.

Dramaturge, réalisateur et scénariste, Michel Duchesne travaille dans le milieu culturel depuis plus de vingt ans. Il a publié déjà son roman L’écrivain public (Leméac, 2016) qui fait l’objet d’une adaptation sur Tou.tv et TV5.

Pour vous procurer le roman, rendez-vous dans une librairie près de chez vous ou cliquez ici.

 
 
Consultation publique sur Lachine-Est : une bonne nouvelle selon Jean-François

Les citoyen-ne-s seront consultés pour l’aménagement du futur quartier de Lachine-Est.

L’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) a été mandaté mercredi par le comité exécutif de la Ville de Montréal pour mener une consultation publique sur ce secteur de 50 hectares à l’abandon, qui sera revitalisé au cours des vingt prochaines années. Le rapport final devrait être remis à la Ville en courant de l’année prochaine.

Jean-François Lefebvre, chargé de cours en études urbaines et président de l’organisme Imagine Lachine-Est s’est réjoui de cette décision qui permettra aux citoyen-ne-s de se prononcer avant même qu’un projet soit proposé.

Vous pouvez lire son intervention et l’article paru sur le sujet dans le Journal métro en cliquant ici.

 
 
Pourquoi danser exclusivement en anglais ?

Les écoles de danse du Québec utilisent presque exclusivement un répertoire de musique anglophone dans leurs studios, prétendant les goûts de la clientèle et la facilité.

Pourtant, la langue est bien secondaire lorsque l’on s’attarde aux paramètres musicaux selon Sandria P. Bouliane, chargée de cours au Département de musique. Selon certains, les paroles de musique francophones pourraient même servir de repères aux jeunes danseurs afin de les aider à mémoriser leurs chorégraphies.

Pour lire l’article paru dans La Presse sur le sujet, cliquez ici.

 
 
Diversité à l’Assemblée nationale : Frédéric Castel fait le point

Le nouveau gouvernement compte plus d’élus issus de la diversité, même s’il est encore loin de refléter la société québécoise.

En plus des communautés immigrantes dites « traditionnelles » (Italiens, Grecs, etc.), la CAQ attire aussi des candidat-e-s de la nouvelle génération d’immigrants, soit des personnes ayant des origines en Amérique latine, en Afrique, au Maghreb, etc.

Frédéric Castel, chargé de cours au Département de Science des religions explique le phénomène dans Le Devoir dans un article que vous pouvez consulter en cliquant ici.

 
 
Laïcité au Québec : L’opinion d’André Lamoureux

Les maisons de sondage n’avaient par prédit la majorité écrasante obtenue par la Coalition Avenir Québec lors des élections du 1er octobre dernier.

Qu’est-ce que cela signifie pour le dossier de la laïcité au Québec ?

André Lamoureux, chargé de cours au Département de sciences politiques, se prononce sur la question dans un texte d’opinion paru dans La Presse et accessible en cliquant ici.